BRIBES EN LIGNE
      la un besoin de couper comme de elle disposait d’une ce texte m’a été une errance de pour egidio fiorin des mots 1 au retour au moment ce jour-là il lui   on n’est titrer "claude viallat, la vie humble chez les ma voix n’est plus que je déambule et suis cinquième essai tout À perte de vue, la houle des pour lee equitable un besoin sonnerait peinture de rimes. le texte       dans raphaËl la vie est ce bruissement (vois-tu, sancho, je suis j’entends sonner les abstraction voir figuration quel étonnant ajout de fichiers sons dans       dans       la       la pie       chaque pour jean gautheronle cosmos       deux le temps passe si vite,   ces sec erv vre ile clere est la noit e la pour julius baltazar 1 le dernier vers aoi dernier vers aoi       avant pour andré s’ouvre la références : xavier quando me ne so itu pe station 7 : as-tu vu judas se sables mes parolesvous non, björg, « amis rollant, de f le feu s’est ils s’étaient la cité de la musique décembre 2001. pour alain borer le 26 beaucoup de merveilles  tous ces chardonnerets       " la mort, l’ultime port,   que signifie quant carles oït la un nouvel espace est ouvert (dans mon ventre pousse une       apparu paroles de chamantu et si au premier jour il et tout avait la mort d’un oiseau.       la napolì napolì très saintes litanies deuxième li quens oger cuardise f tous les feux se sont ce texte se présente giovanni rubino dit     tout autour quel ennui, mortel pour journée de       le quelques textes station 1 : judas temps de bitume en fusion sur depuis le 20 juillet, bribes antoine simon 20 dernier vers s’il     oued coulant       cette après la lecture de       ( granz fut li colps, li dux en       ruelle pour maxime godard 1 haute la légende fleurie est le tissu d’acier laure et pétrarque comme pour marcel bal kanique c’est       &agrav vous dites : "un m1       heureuse ruine, pensait de profondes glaouis pourquoi yves klein a-t-il tout est prêt en moi pour lorsque martine orsoni le grand combat : au matin du dernier vers aoi       la la rencontre d’une i mes doigts se sont ouverts dans l’innocence des pour nicolas lavarenne ma vous êtes       assis dessiner les choses banales madame a des odeurs sauvages depuis ce jour, le site “dans le dessin les plus vieilles antoine simon 29 attendre. mot terrible.       dans       st ce qui fait tableau : ce nos voix normalement, la rubrique en 1958 ben ouvre à       s̵ le galop du poème me le corps encaisse comme il lentement, josué pour andré villers 1) un temps hors du  la toile couvre les dans le patriote du 16 mars       l̵       une d’un bout à       au       la   (dans le   ces notes traquer pour michèle gazier 1) on peut croire que martine chaque automne les vous deux, c’est joie et dans l’effilé de       pass&e inoubliables, les   l’oeuvre vit son ce va et vient entre  le grand brassage des ses mains aussi étaient   un "et bien, voilà..." dit   d’un coté, et  riche de mes à cri et à af : j’entends       dans       pour  les éditions de       "       la vi.- les amicales aventures À max charvolen et accorde ton désir à ta "nice, nouvel éloge de la dans ma gorge antoine simon 18 imagine que, dans la   le texte suivant a l’impossible  c’était siglent a fort e nagent e karles se dort cum hume le lent déferlement nu(e), comme son nom reprise du site avec la       dans approche d’une accoucher baragouiner vue à la villa tamaris on croit souvent que le but pour michèle gazier 1 antoine simon 14 le ciel de ce pays est tout …presque vingt ans plus       pav&ea     &nbs et si tu dois apprendre à    seule au tendresse du mondesi peu de       qui envoi du bulletin de bribes a la fin il ne resta que a toi le don des cris qui in the country     "       que que d’heures viallat © le château de s’égarer on le pendu antoine simon 33 glaciation entre derniers dans le train premier pour jacqueline moretti, maintenant il connaît le   saint paul trois       une la bouche pure souffrance l’impression la plus clers fut li jurz e li  l’écriture et encore  dits et ma foi, souvent je ne sais rien de à bernadette les grands ainsi fut pétrarque dans la brume. nuages issent de mer, venent as       ce       deux carles respunt : il souffle sur les collines dernier vers aoi les avenues de ce pays samuelchapitre 16, versets 1  le "musée dernier vers aoi   l’illusion d’une mille fardeaux, mille je découvre avant toi elle ose à peine quelques autres  pour le dernier jour       b&acir mieux valait découper avec marc, nous avons     le si j’avais de son « h&eacu la vie est dans la vie. se marché ou souk ou       dans la pureté de la survie. nul l’évidence " je suis un écorché vif. la poésie, à la mise en ligne (josué avait   voici donc la  née à   un vendredi g. duchêne, écriture le dernier vers aoi genre des motsmauvais genre nice, le 18 novembre 2004 les lettres ou les chiffres derniers vers sun destre voici des œuvres qui, le quand les eaux et les terres       aux    au balcon       jardin abu zayd me déplait. pas ce poème est tiré du on cheval que reste-t-il de la dernier vers que mort dans les hautes herbes       enfant       entre bruno mendonça       sur et voici maintenant quelques deuxième essai le  monde rassemblé cet article est paru dans le écoute, josué, on préparait  si, du nouveau au lecteur voici le premier dans ce pays ma mère quatrième essai de       banlie granz est li calz, si se f les feux m’ont a ma mère, femme parmi       la  un livre écrit madame est une torche. elle villa arson, nice, du 17 1) la plupart de ces able comme capable de donner    de femme liseuse chairs à vif paumes (elle entretenait raphaël     quand aux george(s) (s est la antoine simon 19 ainsi alfred… pour angelo l’homme est « 8° de tu le saiset je le vois paysage de ta tombe  et la fraîcheur et la le geste de l’ancienne, et…  dits de nice, le 30 juin 2000 des conserves !   en grec, morías l’art c’est la seul dans la rue je ris la pour martine ...et poème pour       bonhe dimanche 18 avril 2010 nous du bibelot au babilencore une cet univers sans la deuxième édition du       bien eurydice toujours nue à     de rigoles en il y a tant de saints sur   je ne comprends plus montagnesde ici, les choses les plus de soie les draps, de soie       nuage deux ce travail vous est pour helmut le soleil n’est pas comme ce mur blanc poussées par les vagues paien sunt morz, alquant f le feu s’est       et tu       ce       et pour martine, coline et laure       sur le dernier vers aoi       allong ço dist li reis : exode, 16, 1-5 toute       ma le scribe ne retient et il parlait ainsi dans la ce qui importe pour       grappe f qu’il vienne, le feu quelque chose       fourr& temps où le sang se le 15 mai, à troisième essai et c’est ici, me la langue est intarissable       la       allong j’ai travaillé  pour jean le quand sur vos visages les il n’y a pas de plus dernier vers aoi marie-hélène o tendresses ô mes antoine simon 31 a propos d’une les plus terribles       sur       le voile de nuità la     faisant la qu’est-ce qui est en 5) triptyque marocain f les rêves de je ne saurais dire avec assez ensevelie de silence,       maquis où l’on revient       le       dans tes chaussures au bas de nous avancions en bas de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5

VOLUME 5

Dernier ajout : 19 août 2014.

Les 3 derniers textes : CLXII , CLXI , CLX .

Les 3 textes les plus lus : CL , CLII , CXLV .


CXXXIII , CXXXIV , CXXXV , CXXXVI , CXXXVII , CXXXVIII , CXXXIX , CXL , CXLI , CXLII , CXLIV , CXLV , CXLVI , CXLVII , CXLVIII , CXLIX , CL , CLI , CLII , CLIII , CLIV , CLV , CLVI , CLVII , CLVIII , CLIX , CLX , CLXI , CLXII

info portfolio

Charvolen mise à plat numérique du Trésor des Marseillais Charvolen mise à plat numérique du Trésor des Marseillais
Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette