BRIBES EN LIGNE
ce texte m’a été la brume. nuages les plus terribles tout à fleur d’eaula danse et je vois dans vos ce texte se présente       la raphaËl ce pays que je dis est madame est toute exode, 16, 1-5 toute       sur nice, le 30 juin 2000 les cuivres de la symphonie chaque automne les dernier vers aoi ses mains aussi étaient       le la terre nous bel équilibre et sa seul dans la rue je ris la une autre approche de paien sunt morz, alquant       " f le feu m’a tout est prêt en moi pour mille fardeaux, mille le 26 août 1887, depuis janvier 2002 .traverse « voici des quatre archanges que une fois entré dans la les parents, l’ultime j’ai parlé i mes doigts se sont ouverts       assis       &ccedi       il li quens oger cuardise antoine simon 16 si j’avais de son         &n dorothée vint au monde rita est trois fois humble. ce qui aide à pénétrer le et encore  dits       un d’abord l’échange des sa langue se cabre devant le   (dans le pas une année sans évoquer est-ce parce que, petit, on de pa(i)smeisuns en est venuz       en voici des œuvres qui, le     sur la pour jean-marie simon et sa       aux       je    de femme liseuse  l’écriture       quinze quatrième essai de       allong     à ço dist li reis :       sur 0 false 21 18  pour le dernier jour       grimpa et tout avait dans un coin de nice,       &eacut dernier vers aoi il n’était qu’un bernard dejonghe... depuis pas sur coussin d’air mais       les carcassonne, le 06       dans du bibelot au babilencore une quand il voit s’ouvrir, un temps hors du on a cru à le 23 février 1988, il pour lee macles et roulis photo 4 avec marc, nous avons clquez sur       soleil       gentil ils sortent la mort, l’ultime port, ici. les oiseaux y ont fait et que vous dire des l’impression la plus siglent a fort e nagent e (ô fleur de courge... lu le choeur des femmes de au lecteur voici le premier alocco en patchworck ©  les œuvres de immense est le théâtre et huit c’est encore à  hors du corps pas iloec endreit remeint li os antoine simon 2 deuxième apparition de lorsque martine orsoni de tantes herbes el pre ajout de fichiers sons dans pour jacqueline moretti,       au cyclades, iii° on dit qu’agathe    tu sais     [1]  maintenant il connaît le rm : d’accord sur       cerisi beaucoup de merveilles écrirecomme on se o tendresses ô mes tout le problème introibo ad altare     double l’art c’est la j’ai en réserve "mais qui lit encore le       é       sur pour andré villers 1) clers est li jurz et li  “... parler une quand sur vos visages les ce qui importe pour ki mult est las, il se dort quatrième essai de       devant c’est ici, me dieu faisait silence, mais karles se dort cum hume       fleur       sur       il pour nicolas lavarenne ma de profondes glaouis cet article est paru       la onze sous les cercles j’écoute vos dernier vers aoi le vieux qui dernier vers aoi   la vie humble chez les un soir à paris au   se       une al matin, quant primes pert       apr&eg       coude       &agrav dernier vers aoi la force du corps, je ne sais pas si     &nbs la liberté de l’être epuisement de la salle, je n’ai pas dit que le abstraction voir figuration il ne sait rien qui ne va ...et poème pour dont les secrets… à quoi     dans la ruela "moi, esclave" a les oiseaux s’ouvrent       au archipel shopping, la reflets et echosla salle c’est une sorte de dernier vers aoi dernier vers aoi       chaque le lent tricotage du paysage       fourmi madame chrysalide fileuse hans freibach :       pav&ea de soie les draps, de soie 1-nous sommes dehors. madame, vous débusquez encore la couleur, mais cette a grant dulur tendrai puis la prédication faite le texte qui suit est, bien l’art n’existe       aujour       jonath branches lianes ronces je m’étonne toujours de la « amis rollant, de attention beau a ma mère, femme parmi au seuil de l’atelier       un  jésus dans l’effilé de madame, on ne la voit jamais       les suite du blasphème de       voyage folie de josuétout est la bouche pleine de bulles dernier vers que mort le bulletin de "bribes ce qui fait tableau : ce a toi le don des cris qui deuxième approche de macles et roulis photo chaque jour est un appel, une dernier vers doel i avrat, madame, c’est notre marché ou souk ou       quand allons fouiller ce triangle fin première       au       glouss sur l’erbe verte si est décembre 2001. pour mes enfants laure et le pendu   adagio   je sous l’occupation    7 artistes et 1       sabots       &      &       nuage antoine simon 6 passet li jurz, la noit est agnus dei qui tollis peccata dernier vers aoi ne pas négocier ne       la 1) la plupart de ces     " un trait gris sur la   ces notes le passé n’est glaciation entre a la fin il ne resta que troisième essai       la la fonction, ce 28 février 2002. l’appel tonitruant du deuxième suite nous viendrons nous masser antoine simon 14   d’un coté, je suis pour jean gautheronle cosmos un homme dans la rue se prend apaches : « h&eacu outre la poursuite de la mise madame déchirée que reste-t-il de la journée de f qu’il vienne, le feu antoine simon 11 errer est notre lot, madame, mais jamais on ne et ces         or j’ai longtemps madame a des odeurs sauvages       il s’appelait carissimo ulisse,torna a cliquetis obscène des si tu es étudiant en diaphane est le encore une citation“tu gardien de phare à vie, au       le       alla toutes ces pages de nos       la       s̵ dans le pain brisé son “le pinceau glisse sur marcel alocco a       dans raphaël guetter cette chose     le cygne sur   ciel !!!! je me souviens de rien n’est plus ardu poème pour Ç’avait été la normalement, la rubrique       l̵    il   nous sommes pour le prochain basilic, (la j’oublie souvent et au rayon des surgelés je crie la rue mue douleur bernadette griot vient de  l’exposition  ce n’est pas aux choses exacerbé d’air       pass&e station 7 : as-tu vu judas se   un g. duchêne, écriture le 1257 cleimet sa culpe, si       retour pure forme, belle muette,     tout autour f toutes mes les routes de ce pays sont bien sûrla bruno mendonça langues de plomba la   sequence 6   le au labyrinthe des pleursils marie-hélène deuxième apparition madame porte à pour andrée dernier vers aoi « 8° de " je suis un écorché vif. jamais je n’aurais leonardo rosa pour jacky coville guetteurs le temps passe si vite, il en est des noms comme du  dernières mises du fond des cours et des c’est pour moi le premier etudiant à 5) triptyque marocain       " depuis ce jour, le site   maille 1 :que ouverture de l’espace       d&eacu toutefois je m’estimais       object premier essai c’est le 28 novembre, mise en ligne pour angelo   je ne comprends plus       la l’homme est  les éditions de station 3 encore il parle       st on cheval  “comment       bonheu  les premières deuxième essai un besoin de couper comme de  tous ces chardonnerets de la il souffle sur les collines pour anne slacik ecrire est pour max charvolen 1) dans le train premier f tous les feux se sont antoine simon 20   dits de       " violette cachéeton petit matin frais. je te écoute, josué, accorde ton désir à ta     hélas, napolì napolì l’éclair me dure, le recueil de textes nice, le 8 octobre dernier vers aoi la parol

Accueil > À propos de R. Monticelli > Textes à propos de R. Monticelli

Textes à propos de R. Monticelli

Dernier ajout : 23 juin 2014.

Les 3 derniers textes : Raphaël Monticelli en habit d’Arlequin .

Les 3 textes les plus lus : Raphaël Monticelli en habit d’Arlequin .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette