BRIBES EN LIGNE
« voici       le       je  au travers de toi je   en grec, morías et c’était dans       &agrav frères et tu le saiset je le vois noble folie de josué, able comme capable de donner le samedi 26 mars, à 15       deux ensevelie de silence, fragilité humaine.       longte il s’appelait   ces notes les dieux s’effacent comment entrer dans une       apr&eg (dans mon ventre pousse une la brume. nuages le lent déferlement voici des œuvres qui, le   l’oeuvre vit son n’ayant pas l’instant criblé des conserves ! pour julius baltazar 1 le est-ce parce que, petit, on chercher une sorte de a la libération, les dans les horizons de boue, de       je me       allong       cette antoine simon 3       le "la musique, c’est le pour jacky coville guetteurs       rampan       le toutes sortes de papiers, sur       en       une charogne sur le seuilce qui       la   adagio   je       entre temps où le sang se       "  “ce travail qui       que       au qu’est-ce qui est en le coquillage contre une il faut dire les       magnol dernier vers aoi li emperere par sa grant ce qui aide à pénétrer le je n’hésiterai onzième       &n   nous sommes   saint paul trois assise par accroc au bord de premier vers aoi dernier le corps encaisse comme il et si au premier jour il siglent a fort e nagent e on trouvera la video dans le pain brisé son neuf j’implore en vain la réserve des bribes il ne sait rien qui ne va 1257 cleimet sa culpe, si paien sunt morz, alquant dernier vers aoi de sorte que bientôt …presque vingt ans plus attention beau       ton       je de pa(i)smeisuns en est venuz (josué avait lentement si elle est belle ? je deuxième essai dont les secrets… à quoi l’art n’existe dernier vers aoi dans le train premier faisant dialoguer dans le monde de cette dernier vers aoi       dans   pour olivier ainsi fut pétrarque dans temps de bitume en fusion sur       bonheu c’est extrêmement       au agnus dei qui tollis peccata antoine simon 2 il n’est pire enfer que     chambre la fraîcheur et la le 2 juillet carcassonne, le 06       dans       sur nous dirons donc     le cygne sur     double napolì napolì seins isabelle boizard 2005 janvier 2002 .traverse tant pis pour eux. pluies et bruines, au matin du il y a des objets qui ont la af : j’entends antoine simon 32 f j’ai voulu me pencher nouvelles mises en   un les premières jouer sur tous les tableaux rien n’est plus ardu       l̵ a dix sept ans, je ne savais ses mains aussi étaient du bibelot au babilencore une     depuis laure et pétrarque comme dimanche 18 avril 2010 nous       l̵ "pour tes on peut croire que martine ce n’est pas aux choses il faut laisser venir madame       les ma voix n’est plus que le ciel est clair au travers pour mes enfants laure et maintenant il connaît le l’impossible (elle entretenait À la loupe, il observa macles et roulis photo 6 dernier vers aoi   un vendredi pas facile d’ajuster le dernier vers aoi là, c’est le sable et dorothée vint au monde     dans la ruela toutefois je m’estimais       force       m̵       au "moi, esclave" a ce jour là, je pouvais il tente de déchiffrer, pour maxime godard 1 haute   six formes de la issent de mer, venent as cet article est paru dans le ainsi alfred… vertige. une distance polenta dans les écroulements       sur j’ai donc ce 28 février 2002. le plus insupportable chez       jonath (À l’église dernier vers aoi   j’ai perdu mon antoine simon 24 et il fallait aller debout il faut aller voir "tu sais ce que c’est l’attente, le fruit toutes ces pages de nos     nous       tourne bel équilibre et sa dernier vers aoi les cuivres de la symphonie      & constellations et         or f dans le sourd chatoiement ne pas négocier ne je déambule et suis la vie est ce bruissement ce monde est semé j’ai ajouté je reviens sur des chaque jour est un appel, une apaches :  au mois de mars, 1166 f toutes mes       va       bien  l’exposition  et ces sables mes parolesvous     longtemps sur il avait accepté guetter cette chose face aux bronzes de miodrag fin première quatre si la mer s’est (ma gorge est une   je n’ai jamais la vie est dans la vie. se l’appel tonitruant du c’est la chair pourtant       dans les enseignants : ...et poème pour dernier vers aoi 0 false 21 18 pour daniel farioli poussant     extraire paroles de chamantu  “la signification 1. il se trouve que je suis la mort, l’ultime port, a propos de quatre oeuvres de   se et encore  dits       neige   j’ai souvent troisième essai  un livre écrit       marche       bruyan je sais, un monde se j’ai changé le pour jean marie clere est la noit e la       pourqu souvent je ne sais rien de quatrième essai rares je meurs de soif le grand combat : au seuil de l’atelier bruno mendonça    courant cinq madame aux yeux ki mult est las, il se dort max charvolen, martin miguel un soir à paris au le ciel de ce pays est tout dessiner les choses banales quand il voit s’ouvrir, le soleil n’est pas quand sur vos visages les macao grise     à 1) la plupart de ces trois (mon souffle au matin l’heure de la pour le prochain basilic, (la nous serons toujours ces le 26 août 1887, depuis autre citation"voui dans la caverne primordiale       l̵ petit matin frais. je te le geste de l’ancienne, nice, le 18 novembre 2004 comme c’est vous êtes aux george(s) (s est la avant propos la peinture est ce pays que je dis est je suis pour je crie la rue mue douleur c’est seulement au f qu’il vienne, le feu       je me     [1]        l̵       fleure sous la pression des cet univers sans     &nbs 1.- les rêves de c’est la distance entre viallat © le château de deuxième essai le al matin, quant primes pert antoine simon 33 franchement, pensait le chef, tandis que dans la grande    en       midi après la lecture de martin miguel art et exode, 16, 1-5 toute c’était une       su villa arson, nice, du 17 ma voix n’est plus que       object reflets et echosla salle dire que le livre est une on croit souvent que le but livre grand format en trois pour robert antoine simon 27 encore la couleur, mais cette libre de lever la tête  c’était sa langue se cabre devant le dernier vers aoi       il l’ami michel imagine que, dans la certains prétendent       un dernier vers aoi   hans freibach :     les fleurs du ils s’étaient "ah ! mon doux pays, temps où les coeurs spectacle de josué dit s’égarer on       &    tu sais  il est des objets sur il en est des noms comme du huit c’est encore à madame est la reine des ecrire sur normalement, la rubrique granz fut li colps, li dux en merle noir  pour     surgi si, il y a longtemps, les       aujour       nuage dernier vers que mort       le douce est la terre aux yeux le proche et le lointain vedo la luna vedo le la communication est       les oiseaux s’ouvrent arbre épanoui au ciel vous avez la deuxième édition du ici. les oiseaux y ont fait antoine simon 13 non, björg, un besoin de couper comme de pourquoi yves klein a-t-il préparation des f le feu m’a 7) porte-fenêtre deux ce travail vous est a supposer quece monde tienne décembre 2001. d’ eurydice ou bien de art jonction semble enfin dernier vers aoi c’est vrai antoine simon 11 le 23 février 1988, il pour qui veut se faire une la danse de pour andré chairs à vif paumes de profondes glaouis  le "musée poème pour en ceste tere ad estet ja langues de plomba la avant dernier vers aoi je suis celle qui trompe l’homme est antoine simon 19 depuis ce jour, le site ils sortent la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biasiolo, Quentin > RESTES

RESTES

Dernier ajout : 23 août 2015.

Les 3 derniers textes : Ouvertures , Fondement , Mars .

Les 3 textes les plus lus : Bogue , Ouvertures , Mars .


  • Situations

    Et leuis est cespes qui probet esse Deum
  • Lieu

    Clefs : Biasiolo , poésie
    Tu sais – tu te trouves quelque part – quelque part à l’intérieur. Là où il ne pleut pas là où rien ne se passe. Tu sais – assise au plus près de toi est-il seulement possible de te toucher. Est-il possible (...)
  • Trisse

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Nous sommes au-dehors – comme tu l’as toujours voulu. Moi ici au milieu des rues qui sont tellement semblables – moi en deçà de ton chant qui n’a pas l’air nouveau. Toi – tu es ici aussi bien que là – (...)
  • Ascèse

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Au milieu de cette cour – tu n’es rien que cela qui toujours se dresse. Qu’importent les minutes car le temps est quelque chose comme ta puissance multipliée. Au milieu de la cour où l’on entendra (...)
  • Récréations

    Clefs : Biasiolo , poésie
    Seule au milieu des autres – tu te promènes. Tu vois – les autres ce sont aussi bien les arbres les graviers les autres enfants. Peut-être un peu Dieu aussi. Sait-on jamais. Le sais-tu toi qui (...)
  • Cérémonies

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Dans toutes les rues tu es à même le sol – toi tellement fixe toi tellement attaché à ce que tu nommes l’origine. À ce que tu nommes ton commencement. Quelle que soit l’heure je sais te retrouver je (...)
  • Limites

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Au travers de toi je marche – comme au-dedans d’un vide. Y a-t-il un lieu où s’arrêter – y a-t-il un endroit de repos. Toi cette présence éparpillée sur les trottoirs de toute sorte. Ta chair fluide ta (...)
  • Seules

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Tu ne renonceras pas. Toi l’instant enveloppé – toi la figure aux mille replis plantée là. À ton indifférence – à ta très grande dureté – cela même qui t’entoure cela même qui te borde. Je ne connais de (...)
  • Bogue

    Clefs : poésie , Biasiolo
    On n’est jamais plus près de l’herbe qu’au moment des chutes intérieures. Quand les mains hésitent encore à remuer. Toi la figure à genoux toi qui penches tes yeux sur ce qu’on appelle le sol – (...)
  • Mars

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Il n’était pas prévu que tu reviennes aussitôt. Avec ta figure emportée çà et là – toi qui demeures maintenant au plus près de ton centre au plus près de toi-même. Tout à côté d’une ombre qui te semble la (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette