BRIBES EN LIGNE
 il est des objets sur jamais je n’aurais temps de cendre de deuil de       sabots j’ai perdu mon       cerisi heureuse ruine, pensait ma voix n’est plus que sixième    de femme liseuse bernadette griot vient de il est le jongleur de lui les cuivres de la symphonie buttati ! guarda&nbs comme ce mur blanc nice, le 18 novembre 2004 la lecture de sainte je reviens sur des dernier vers aoi mesdames, messieurs, veuillez dix l’espace ouvert au quand nous rejoignons, en écrirecomme on se 1. il se trouve que je suis "la musique, c’est le  les éditions de 1) notre-dame au mur violet   d’un coté, hans freibach :     tout autour cyclades, iii° je m’étonne toujours de la tout est possible pour qui marie-hélène il existe au moins deux  “s’ouvre rita est trois fois humble.  le livre, avec inoubliables, les ma chair n’est le grand combat : le temps passe si vite, dernier vers aoi la question du récit avant dernier vers aoi al matin, quant primes pert tromper le néant 5) triptyque marocain       je me si j’avais de son rm : nous sommes en (vois-tu, sancho, je suis dernier vers aoi j’entends sonner les  dernier salut au folie de josuétout est carissimo ulisse,torna a aucun hasard si se dimanche 18 avril 2010 nous leonardo rosa un soir à paris au       en un il n’est pire enfer que       parfoi voici des œuvres qui, le a dix sept ans, je ne savais ce jour là, je pouvais de pareïs li seit la la réserve des bribes j’écoute vos antoine simon 20    au balcon       la       Ç’avait été la un titre : il infuse sa       baie j’ai en réserve le géographe sait tout la gaucherie à vivre, un verre de vin pour tacher       au     sur la nous avons affaire à de le pendu de prime abord, il pour le prochain basilic, (la reflets et echosla salle       object dernier vers aoi mais non, mais non, tu attendre. mot terrible.  référencem il y a dans ce pays des voies     hélas, avec marc, nous avons edmond, sa grande     les provisions le bulletin de "bribes comme un préliminaire la légendes de michel       " si, il y a longtemps, les j’ai donné, au mois sur l’erbe verte si est ici, les choses les plus a toi le don des cris qui ecrire les couleurs du monde traquer "mais qui lit encore le       dans si j’étais un la liberté s’imprime à dernier vers aoi giovanni rubino dit dernier vers aoi     un mois sans       pass&e de sorte que bientôt pour le plus insupportable chez il existe deux saints portant antoine simon 29       ma dernier vers aoi ici. les oiseaux y ont fait le corps encaisse comme il cet univers sans       l̵ toujours les lettres : pour nicolas lavarenne ma réponse de michel       & encore une citation“tu             un la liberté de l’être li emperere par sa grant       "ces deux là se et tout avait     &nbs       la toute une faune timide veille la danse de       force de profondes glaouis quant carles oït la   six formes de la la rencontre d’une pour maguy giraud et béatrice machet vient de       avant l’attente, le fruit madame, vous débusquez 1254 : naissance de j’ai relu daniel biga, sa langue se cabre devant le antoine simon 13 macles et roulis photo 1 pour max charvolen 1) le galop du poème me la route de la soie, à pied, 7) porte-fenêtre mise en ligne       fourmi ainsi alfred…       cette que d’heures pour gilbert ce pays que je dis est       la quatrième essai rares dorothée vint au monde  ce mois ci : sub mise en ligne d’un ce jour-là il lui le geste de l’ancienne, si elle est belle ? je pour pierre theunissen la pour andré et encore  dits exode, 16, 1-5 toute certains soirs, quand je je suis antoine simon 3 deux ce travail vous est et que dire de la grâce antoine simon 21 la vie humble chez les       la assise par accroc au bord de o tendresses ô mes     pluie du ainsi va le travail de qui       le tu le sais bien. luc ne       le rm : d’accord sur deux mille ans nous et que vous dire des       dans clers fut li jurz e li toute trace fait sens. que f tous les feux se sont ecrire sur       b&acir       &n mi viene in mentemi pour yves et pierre poher et j’ai changé le "tu sais ce que c’est nous serons toujours ces       droite madame des forêts de   la production       allong régine robin, ouverture de l’espace depuis ce jour, le site       la tout est prêt en moi pour i.- avaler l’art par poème pour   pour le prochain moisissures mousses lichens imagine que, dans la une il faut dire les       sur    regardant non, björg, au rayon des surgelés       &n       va dans les rêves de la pour michèle gazier 1)       assis 1-nous sommes dehors.     dans la ruela     longtemps sur « voici pour anne slacik ecrire est       au « e ! malvais       sur le soleil n’est pas cette machine entre mes elle ose à peine f les rêves de station 5 : comment paroles de chamantu attention beau le coquillage contre il ne s’agit pas de quelque temps plus tard, de en introduction à deuxième approche de   3   

les       la  je signerai mon       ton accorde ton désir à ta       fleur       &agrav le 26 août 1887, depuis la terre nous pour andré « pouvez-vous   que signifie quatrième essai de able comme capable de donner       les       le c’est un peu comme si,       object dire que le livre est une     [1]  pour egidio fiorin des mots vous dites : "un f dans le sourd chatoiement       enfant    seule au       " les routes de ce pays sont     l’é nice, le 8 octobre nous viendrons nous masser dernier vers aoi "si elle est       entre   adagio   je nous dirons donc       les ] heureux l’homme antoine simon 2 sors de mon territoire. fais s’ouvre la antoine simon 27       dans       au après la lecture de ajout de fichiers sons dans petites proses sur terre cet article est paru  pour de  l’exposition  janvier 2002 .traverse       dans deuxième apparition de  de même que les       j̵ quand sur vos visages les on préparait ensevelie de silence, trois (mon souffle au matin pour angelo nice, le 30 juin 2000  monde rassemblé vertige. une distance Être tout entier la flamme       le  epître aux deuxième suite       tourne préparation des dernier vers aoi comment entrer dans une l’instant criblé    tu sais on dit qu’agathe il faut aller voir       juin madame, c’est notre       grappe antoine simon 19 immense est le théâtre et je n’hésiterai nous savons tous, ici, que pour jean gautheronle cosmos en ceste tere ad estet ja ço dist li reis : je t’ai admiré, 10 vers la laisse ccxxxii       ce il n’y a pas de plus sculpter l’air :       nuage et ma foi,  si, du nouveau       et tu l’illusion d’une    si tout au long      & quand les eaux et les terres halt sunt li pui e mult halt       au pour m.b. quand je me heurte tendresses ô mes envols les étourneaux ! le lent tricotage du paysage l’éclair me dure, approche d’une passent .x. portes, c’est une sorte de       vu franchement, pensait le chef,       bonhe certains prétendent très saintes litanies pour andré villers 1) josué avait un rythme mult ben i fierent franceis e martin miguel art et station 4 : judas  bribes en ligne a quand vous serez tout iv.- du livre d’artiste  “comment   marcel       dans quand il voit s’ouvrir, autre citation   se 0 false 21 18 il en est des noms comme du " je suis un écorché vif.       le macles et roulis photo 3 et te voici humanité vous avez pour michèle aueret   jn 2,1-12 : rêve, cauchemar, la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Machet, Béatrice > FEMMES

FEMMES

Dernier ajout : 29 mai 2015.

Les 3 derniers textes : Besoin de couper , Equitable , Pas sur coussin d’air mais matelas où la... .

Les 3 textes les plus lus : Equitable , Identité durée... , Il en est des noms comme du vent... .


  • Il en est des noms comme du vent...

    Clefs : prose poétique
    Il en est des noms comme du vent. Ils portent des odeurs des senteurs qui vont du moisi au fleuri. Déjà presque plus déjà presque rien. Recommencés revisités mal prononcés déformés diminutifs pendant (...)
  • Identité durée...

    Clefs : prose poétique
    Identité durée dans le profond de soi dans l’intime du corps-cœur sa délicate humidité condensée perle chute et fugue comme un excès qui défierait la perte. Fougue sage. Vibration ardente et (...)
  • Il en est des meutrières

    Il en est des meurtrières. C’est mur épais et trou ménagé. Pour le tir. Les arts dits ménagers et les arts balistiques sont étrangers mais murs demeurent (ignorant les règles du boulet). Et linge sale (...)
  • Able comme capable...

    Able comme capable de donner la vie et combien on les envie et combien on les restreint à l’exploit sportif pour que l’esprit pour que le cœur ne s’emballent pas vers un au-delà où perdues pour le (...)
  • Dont les secrets...

    Dont les secrets… à quoi ils tiennent quand ils cherchent à se détacher quand ils sont mal gardés les secrets c’est comme la cervelle se répand .De très effusive version liquide à (...)
  • Pas sur coussin d’air mais matelas où la...

    Pas sur coussin d’air mais matelas où la colonne détendue et l’esprit à la dérive et le cœur chaviré ne sachant plus qui aimer dans sa débauche pluvieuse les arc-en-ciel de tendresse si belle si belle si (...)
  • Equitable

    Equitable un besoin sonnerait comme ouvert d’où rayon de lumière pour éveiller doucement des yeux à la conscience la traversée d’un désert qui sait le tracé d’une fuite et l’humide rimant tantôt avec (...)
  • Besoin de couper

    un besoin de couper comme de l’eau dans le vin comme langue afin de ne pas l’avaler cette histoire son épaisseur à étreinte engluée où le chant étouffe où le rire ne rebondit ne cascade et vau l’eau sans (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette