BRIBES EN LIGNE
a grant dulur tendrai puis je suis bien dans derniers       sur antoine simon 24   ces notes il existe au moins deux   d’un coté, l’impression la plus c’est un peu comme si,       l̵ vous n’avez       l̵ une il faut dire les       pav&ea deuxième apparition de vous avez   né le 7 sixième 0 false 21 18       " tous ces charlatans qui       sous nice, le 30 juin 2000 sables mes parolesvous il faut laisser venir madame tout le problème     faisant la j’ai ajouté voudrais je vous chaises, tables, verres,  si, du nouveau  dans toutes les rues dieu faisait silence, mais       é avec marc, nous avons je découvre avant toi madame, vous débusquez       soleil vedo la luna vedo le         or très malheureux... de prime abord, il ce les petites fleurs des       la giovanni rubino dit la force du corps, montagnesde fin première ses mains aussi étaient       bruyan dorothée vint au monde li emperere s’est       un   au milieu de       sur d’un côté  au mois de mars, 1166       force edmond, sa grande tandis que dans la grande 1254 : naissance de il semble possible madame, on ne la voit jamais je t’ai admiré, napolì napolì       dans quand sur vos visages les       &ccedi   j’ai souvent accoucher baragouiner ce qui aide à pénétrer le normalement, la rubrique vous deux, c’est joie et antoine simon 9 une autre approche de       gentil     son il n’y a pas de plus présentation du       mais jamais on ne dans les hautes herbes et…  dits de dernier vers aoi f le feu est venu,ardeur des       la     depuis       object pour lee   que signifie cet article est paru dans le pas sur coussin d’air mais aucun hasard si se       reine   on n’est       &agrav 1 au retour au moment chaque jour est un appel, une charogne sur le seuilce qui il pleut. j’ai vu la sept (forces cachées qui qu’est-ce qui est en       &n pour jean-marie simon et sa       ( et te voici humanité a christiane et tout avait merci au printemps des abu zayd me déplait. pas des voiles de longs cheveux j’oublie souvent et       le la fraîcheur et la abstraction voir figuration c’est la peur qui fait sous la pression des tromper le néant si, il y a longtemps, les les dessins de martine orsoni dentelle : il avait alocco en patchworck © f dans le sourd chatoiement comme ce mur blanc       &agrav il en est des meurtrières. tant pis pour eux. quand c’est le vent qui       l̵ 1) la plupart de ces les lettres ou les chiffres       sur le on peut croire que martine la prédication faite     sur la pente cyclades, iii° intendo... intendo ! "je me tais. pour taire. la mort, l’ultime port,     le marie-hélène on cheval     pluie du au lecteur voici le premier violette cachéeton  tu vois im font chier   pour le prochain exode, 16, 1-5 toute …presque vingt ans plus  le grand brassage des rien n’est madame est une torche. elle    seule au       ruelle elle disposait d’une   est-ce que ce pays que je dis est       pass&e       dans     ton       " pour michèle gazier 1 mes pensées restent les oiseaux s’ouvrent i mes doigts se sont ouverts         &n pour egidio fiorin des mots coupé en deux quand temps de pierres dans la à propos “la antoine simon 19  marcel migozzi vient de la bouche pure souffrance et  riche de mes ce qui fait tableau : ce "si elle est pour arbre épanoui au ciel "la musique, c’est le       six 7) porte-fenêtre la route de la soie, à pied, pour marcel macles et roulis photo 4 approche d’une  l’écriture     " dans la caverne primordiale   saint paul trois Ç’avait été la « h&eacu l’évidence premier vers aoi dernier     m2 &nbs poème pour pluies et bruines, ainsi alfred… un temps hors du les plus vieilles j’ai donné, au mois un titre : il infuse sa       il de l’autre d’un bout à dernier vers aoi       et tu   pour théa et ses       glouss       apparu       " antoine simon 31 il y a des objets qui ont la deuxième apparition le 2 juillet tout mon petit univers en une fois entré dans la carissimo ulisse,torna a       sur il ne sait rien qui ne va     double attention beau soudain un blanc fauche le la pureté de la survie. nul   ces sec erv vre ile vi.- les amicales aventures la littérature de pour mes enfants laure et des quatre archanges que tendresse du mondesi peu de pour julius baltazar 1 le ce poème est tiré du je ne saurais dire avec assez la poésie, à la       les laure et pétrarque comme clere est la noit e la face aux bronzes de miodrag les dernières       &agrav     les provisions « pouvez-vous ce n’est pas aux choses petit matin frais. je te   jn 2,1-12 : huit c’est encore à l’éclair me dure, réponse de michel antoine simon 10    regardant ainsi va le travail de qui antoine simon 7   pour olivier juste un mot pour annoncer       pourqu cet article est paru le 23 février 1988, il quel étonnant quatrième essai de 1) notre-dame au mur violet     tout autour l’art n’existe macles et roulis photo 7 de sorte que bientôt preambule – ut pictura dernier vers aoi démodocos... Ça a bien un g. duchêne, écriture le il faut aller voir       m&eacu       &n sors de mon territoire. fais la bouche pleine de bulles difficile alliage de  zones gardées de antoine simon 11     rien moisissures mousses lichens   maille 1 :que mon travail est une beaucoup de merveilles le samedi 26 mars, à 15  dernier salut au de pareïs li seit la    tu sais les durand : une si grant dol ai que ne journée de cher bernard dans les carnets bribes en ligne a il y a dans ce pays des voies bruno mendonça langues de plomba la il avait accepté le texte qui suit est, bien À l’occasion de  monde rassemblé       deux pour maguy giraud et en ceste tere ad estet ja     un mois sans       le     sur la dernier vers aoi glaciation entre  je signerai mon ce qui importe pour max charvolen, martin miguel non... non... je vous assure,       maquis comme c’est       voyage première 1- c’est dans cette machine entre mes vos estes proz e vostre pour jacky coville guetteurs nouvelles mises en la liberté de l’être villa arson, nice, du 17 les premières livre grand format en trois       la       &n ce qui fascine chez       au c’est seulement au   iv    vers     &nbs s’égarer on branches lianes ronces la langue est intarissable  née à régine robin, l’illusion d’une suite de station 5 : comment       le (ô fleur de courge... antoine simon 27 descendre à pigalle, se pour gilbert l’instant criblé       fourr& nos voix je n’hésiterai madame aux rumeurs est-ce parce que, petit, on (de)lecta lucta   toi, mésange à       " tout à fleur d’eaula danse « e ! malvais       en ce paysage que tu contemplais       allong       pass&e à sylvie eurydice toujours nue à dans ce pays ma mère le coquillage contre faisant dialoguer     dans la ruela les enseignants : 1 la confusion des le 28 novembre, mise en ligne       marche dans un coin de nice, ici. les oiseaux y ont fait toutes ces pages de nos nous savons tous, ici, que la tentation du survol, à dans le patriote du 16 mars       assis   six formes de la       jonath vertige. une distance josué avait un rythme vous dites : "un  improbable visage pendu       midi tout est possible pour qui ils avaient si longtemps, si dernier vers aoi j’ai parlé errer est notre lot, madame, autres litanies du saint nom       au  référencem aux barrières des octrois la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Machet, Béatrice > FEMMES

FEMMES

Dernier ajout : 29 mai 2015.

Les 3 derniers textes : Besoin de couper , Equitable , Pas sur coussin d’air mais matelas où la... .

Les 3 textes les plus lus : Il en est des meutrières , Besoin de couper , Able comme capable... .


  • Il en est des noms comme du vent...

    Clefs : prose poétique
    Il en est des noms comme du vent. Ils portent des odeurs des senteurs qui vont du moisi au fleuri. Déjà presque plus déjà presque rien. Recommencés revisités mal prononcés déformés diminutifs pendant (...)
  • Identité durée...

    Clefs : prose poétique
    Identité durée dans le profond de soi dans l’intime du corps-cœur sa délicate humidité condensée perle chute et fugue comme un excès qui défierait la perte. Fougue sage. Vibration ardente et (...)
  • Il en est des meutrières

    Il en est des meurtrières. C’est mur épais et trou ménagé. Pour le tir. Les arts dits ménagers et les arts balistiques sont étrangers mais murs demeurent (ignorant les règles du boulet). Et linge sale (...)
  • Able comme capable...

    Able comme capable de donner la vie et combien on les envie et combien on les restreint à l’exploit sportif pour que l’esprit pour que le cœur ne s’emballent pas vers un au-delà où perdues pour le (...)
  • Dont les secrets...

    Dont les secrets… à quoi ils tiennent quand ils cherchent à se détacher quand ils sont mal gardés les secrets c’est comme la cervelle se répand .De très effusive version liquide à (...)
  • Pas sur coussin d’air mais matelas où la...

    Pas sur coussin d’air mais matelas où la colonne détendue et l’esprit à la dérive et le cœur chaviré ne sachant plus qui aimer dans sa débauche pluvieuse les arc-en-ciel de tendresse si belle si belle si (...)
  • Equitable

    Equitable un besoin sonnerait comme ouvert d’où rayon de lumière pour éveiller doucement des yeux à la conscience la traversée d’un désert qui sait le tracé d’une fuite et l’humide rimant tantôt avec (...)
  • Besoin de couper

    un besoin de couper comme de l’eau dans le vin comme langue afin de ne pas l’avaler cette histoire son épaisseur à étreinte engluée où le chant étouffe où le rire ne rebondit ne cascade et vau l’eau sans (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette