BRIBES EN LIGNE
  six formes de la au programme des actions coupé le sonà je crie la rue mue douleur       sur antoine simon 27     cet arbre que  l’exposition        sur recleimet deu mult antoine simon 21       &n madame, c’est notre       le  hors du corps pas       la « pouvez-vous       avant       pourqu pas de pluie pour venir le galop du poème me je ne sais pas si religion de josué il       droite       un  au mois de mars, 1166 la pureté de la survie. nul mais jamais on ne et tout avait essai de nécrologie, et combien la question du récit a l’aube des apaches, un soir à paris au diaphane est le mot (ou etudiant à (la numérotation des au commencement était toutes sortes de papiers, sur mi viene in mentemi bel équilibre et sa       l̵ madame est une torche. elle       " a claude b.   comme       le bulletin de "bribes antoine simon 18  le grand brassage des comme ce mur blanc ce qu’un paysage peut un jour nous avons temps de cendre de deuil de    il       embarq un tunnel sans fin et, à attention beau pour michèle aueret la terre nous ce pays que je dis est heureuse ruine, pensait le géographe sait tout    courant (josué avait lentement zacinto dove giacque il mio issent de mer, venent as   ces notes leonardo rosa       dans       le troisième essai 0 false 21 18 en 1958 ben ouvre à à propos des grands la vie est ce bruissement depuis le 20 juillet, bribes     ton   ciel !!!!       la pie accoucher baragouiner tu le sais bien. luc ne af : j’entends pour  la lancinante et je vois dans vos       b&acir  référencem       dans carissimo ulisse,torna a pour m.b. quand je me heurte       l̵ dans les carnets       la derniers abstraction voir figuration antoine simon 2       l̵    de femme liseuse       bruyan etait-ce le souvenir aucun hasard si se     les provisions vous avez ecrire sur un jour, vous m’avez quand sur vos visages les se reprendre. creuser son ainsi va le travail de qui si grant dol ai que ne deux ajouts ces derniers f dans le sourd chatoiement         &n ouverture de l’espace l’existence n’est       deux saluer d’abord les plus       &agrav cet univers sans  martin miguel vient       apparu a la femme au souvent je ne sais rien de de pa(i)smeisuns en est venuz je meurs de soif al matin, quant primes pert ….omme virginia par la granz fut li colps, li dux en       sur bien sûrla       je ma voix n’est plus que f toutes mes       va des conserves ! dans ma gorge quand les eaux et les terres pour maxime godard 1 haute en cet anniversaire, ce qui antoine simon 26       &agrav dans les rêves de la dans ce pays ma mère m1         la baie des anges   pour théa et ses (dans mon ventre pousse une ici, les choses les plus certains prétendent la prédication faite charogne sur le seuilce qui ne faut-il pas vivre comme   ces sec erv vre ile 1) la plupart de ces j’ai parlé 13) polynésie       il temps de pierres dans la il n’était qu’un de l’autre josué avait un rythme le franchissement des pour le prochain basilic, (la s’ouvre la les oiseaux s’ouvrent pas sur coussin d’air mais on cheval "ah ! mon doux pays, f le feu m’a me   (à     m2 &nbs attendre. mot terrible. a supposer quece monde tienne le glacis de la mort et que vous dire des la poésie, à la temps où le sang se jamais je n’aurais   le 10 décembre la mastication des en ceste tere ad estet ja dentelle : il avait   pour olivier       la     le cygne sur o tendresses ô mes non... non... je vous assure, granz est li calz, si se de tantes herbes el pre merci au printemps des dans l’innocence des c’est vrai       deux       longte j’ai changé le apaches : les parents, l’ultime  les trois ensembles genre des motsmauvais genre cinquième essai tout antoine simon 25 clers fut li jurz e li la langue est intarissable ce qui fait tableau : ce  un livre écrit station 4 : judas  la mort d’un oiseau.       deux mille ans nous et ces pure forme, belle muette, poème pour       bonheu le 26 août 1887, depuis       quand printemps breton, printemps arbre épanoui au ciel vue à la villa tamaris   pour adèle et f les rêves de macles et roulis photo 3       dans les durand : une antoine simon 13 seul dans la rue je ris la       au deuxième essai le       crabe- chairs à vif paumes vedo la luna vedo le carles li reis en ad prise sa et c’était dans petit matin frais. je te la bouche pure souffrance       bonhe je déambule et suis  les œuvres de nice, le 8 octobre     extraire r.m.a toi le don des cris qui       grappe ce jour-là il lui pour pierre theunissen la bernadette griot vient de exode, 16, 1-5 toute martin miguel art et       d&eacu pour qui veut se faire une la mort, l’ultime port,   né le 7       l̵ juste un mot pour annoncer lorsque martine orsoni nous avons affaire à de exacerbé d’air moi cocon moi momie fuseau j’arrivais dans les rm : d’accord sur le soleil n’est pas station 1 : judas sables mes parolesvous la vie humble chez les je suis celle qui trompe       descen et nous n’avons rien nous viendrons nous masser sept (forces cachées qui a propos d’une  je signerai mon à sylvie art jonction semble enfin comme c’est difficile alliage de six de l’espace urbain, au rayon des surgelés cliquetis obscène des       en       &eacut 0 false 21 18 envoi du bulletin de bribes il faut aller voir c’est ici, me     surgi dans l’effilé de folie de josuétout est branches lianes ronces  pour jean le iloec endreit remeint li os encore la couleur, mais cette il pleut. j’ai vu la 1 la confusion des glaciation entre normal 0 21 false fal dernier vers aoi       sur   que signifie À perte de vue, la houle des 1. il se trouve que je suis à bernadette   en grec, morías       l̵       il       midi tendresse du mondesi peu de       en un nous savons tous, ici, que temps de pierres franchement, pensait le chef, vous n’avez antoine simon 32 constellations et le corps encaisse comme il ...et poème pour antoine simon 17 sur l’erbe verte si est  “s’ouvre       object       enfant vous dites : "un       é temps où les coeurs halt sunt li pui e mult halt ce texte m’a été       maquis beaucoup de merveilles (elle entretenait    regardant f le feu est venu,ardeur des et encore  dits       le le 15 mai, à certains soirs, quand je la route de la soie, à pied, quel étonnant "l’art est-il preambule – ut pictura le coeur du deux nouveauté, le proche et le lointain pour maguy giraud et       chaque entr’els nen at ne pui       ruelle       qui dernier vers aoi bribes en ligne a dernier vers aoi   l’oeuvre vit son antoine simon 5 pour alain borer le 26     depuis       " la galerie chave qui quand c’est le vent qui   voici donc la dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a       je dans les écroulements madame aux rumeurs       glouss l’illusion d’une tu le saiset je le vois toute trace fait sens. que coupé en deux quand dorothée vint au monde     le dernier vers aoi on peut croire que martine dans les carnets (de)lecta lucta   antoine simon 6 antoine simon 14 1254 : naissance de     tout autour dans les hautes herbes antoine simon 28 dieu faisait silence, mais pierre ciel quel ennui, mortel pour       le écrirecomme on se cher bernard je rêve aux gorges rossignolet tu la j’entends sonner les c’est la distance entre       et tu nous avancions en bas de       sur       m̵ la parol

Accueil > Personnalités

Personnalités

Dernier ajout : 7 février 2009.

Ecrivains et artistes de différentes disciplines qui apparaissent dans ces "Bribes en ligne"...


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette