BRIBES EN LIGNE
c’est parfois un pays       dans je déambule et suis     longtemps sur un jour nous avons il n’était qu’un       le en ceste tere ad estet ja dans les hautes herbes il en est des meurtrières. pour angelo moi cocon moi momie fuseau preambule – ut pictura     ton       &agrav le 2 juillet pour mireille et philippe le géographe sait tout       avant même si       baie en cet anniversaire, ce qui les étourneaux ! comme un préliminaire la i mes doigts se sont ouverts pour vi.- les amicales aventures in the country et si au premier jour il petit matin frais. je te j’ai parlé       sur tous feux éteints. des temps de pierres dans la antoine simon 5     nous li emperere par sa grant       au l’erbe del camp, ki       les où l’on revient pour helmut  dernier salut au autre citation"voui     pluie du ce qui fait tableau : ce   la baie des anges il en est des noms comme du       allong pour jacky coville guetteurs approche d’une dernier vers aoi autre essai d’un     [1]  thème principal : viallat © le château de       au dans le monde de cette sors de mon territoire. fais une errance de rm : nous sommes en       les et nous n’avons rien a la fin il ne resta que sa langue se cabre devant le       ce   se je découvre avant toi i en voyant la masse aux le ciel de ce pays est tout  référencem la deuxième édition du fin première       deux pour qui veut se faire une       maquis       cerisi les cuivres de la symphonie références : xavier je ne sais pas si deux nouveauté, et c’était dans j’aime chez pierre     oued coulant la mastication des       midi antoine simon 15 ( ce texte a       &eacut noble folie de josué,       &ccedi mise en ligne       apr&eg nécrologie gardien de phare à vie, au la vie est dans la vie. se pour robert antoine simon 31       quand       en un  les trois ensembles quant carles oït la neuf j’implore en vain       sur l’attente, le fruit   en grec, morías accorde ton désir à ta dans le patriote du 16 mars ...et poème pour   ces sec erv vre ile vedo la luna vedo le       neige       la  l’exposition  À la loupe, il observa pour pierre theunissen la 13) polynésie …presque vingt ans plus seins isabelle boizard 2005 mille fardeaux, mille pour jean gautheronle cosmos  martin miguel vient merci à marc alpozzo ils s’étaient   saint paul trois temps de bitume en fusion sur "je me tais. pour taire. ma voix n’est plus que antoine simon 13 sauvage et fuyant comme antoine simon 27       la carissimo ulisse,torna a quand nous rejoignons, en pour lee f les marques de la mort sur ce paysage que tu contemplais nice, le 30 juin 2000 paroles de chamantu outre la poursuite de la mise       aujour dernier vers s’il dernier vers aoi deuxième essai nice, le 8 octobre ecrire sur et il parlait ainsi dans la le glacis de la mort antoine simon 3 ma voix n’est plus que issent de mer, venent as pour jean-marie simon et sa la littérature de travail de tissage, dans giovanni rubino dit     depuis mult ben i fierent franceis e     un mois sans “le pinceau glisse sur avant propos la peinture est  il y a le de mes deux mains madame, c’est notre  le livre, avec   le texte suivant a " je suis un écorché vif. je n’ai pas dit que le antoine simon 19 (de)lecta lucta    improbable visage pendu dans le train premier et  riche de mes dernier vers aoi antoine simon 22 intendo... intendo !  la toile couvre les quatre si la mer s’est sept (forces cachées qui la bouche pleine de bulles deuxième apparition de d’ eurydice ou bien de     au couchant au lecteur voici le premier "tu sais ce que c’est fontelucco, 6 juillet 2000  monde rassemblé       le       la  zones gardées de       la       reine je m’étonne toujours de la il pleut. j’ai vu la       " et que dire de la grâce       je la force du corps,     surgi de la du bibelot au babilencore une du fond des cours et des     l’é  c’était toute une faune timide veille       gentil ce monde est semé dans l’innocence des (ô fleur de courge... se reprendre. creuser son      & depuis le 20 juillet, bribes pour andré jusqu’à il y a ma mémoire ne peut me a la femme au quand sur vos visages les vous n’avez   pour théa et ses sixième la question du récit les doigts d’ombre de neige j’écoute vos passet li jurz, si turnet a pour martin de pa(i)smeisuns en est venuz madame a des odeurs sauvages     sur la je ne saurais dire avec assez       les dernier vers aoi chercher une sorte de quand c’est le vent qui je serai toujours attentif à  mise en ligne du texte la galerie chave qui       bien la poésie, à la madame porte à a claude b.   comme charogne sur le seuilce qui onze sous les cercles que d’heures 0 false 21 18 et si tu dois apprendre à deuxième essai le antoine simon 17 rm : d’accord sur moisissures mousses lichens nous viendrons nous masser si j’étais un antoine simon 32       "   la production     les fleurs du paysage de ta tombe  et toi, mésange à premier vers aoi dernier vos estes proz e vostre toutes sortes de papiers, sur (À l’église (josué avait       en j’ai perdu mon   pour olivier il y a des objets qui ont la       la le texte qui suit est, bien       "       fourr& li emperere s’est au programme des actions les routes de ce pays sont le corps encaisse comme il errer est notre lot, madame, edmond, sa grande antoine simon 28 le soleil n’est pas madame dans l’ombre des (elle entretenait tous ces charlatans qui mougins. décembre montagnesde macles et roulis photo 4 au matin du fragilité humaine.       quinze antoine simon 21 mes pensées restent certains prétendent madame est une karles se dort cum hume pour alain borer le 26 antoine simon 18 de pareïs li seit la au labyrinthe des pleursils   sous la pression des antoine simon 20 mon travail est une ce jour là, je pouvais "ah ! mon doux pays,   3   

les ce qui aide à pénétrer le c’est ici, me       pass&e exacerbé d’air dans les carnets  “comment introibo ad altare il y a dans ce pays des voies       object "la musique, c’est le diaphane est le mot (ou       descen dieu faisait silence, mais bribes en ligne a c’est un peu comme si, a l’aube des apaches,       il attention beau   d’un coté, douze (se fait terre se la légende fleurie est poème pour       & j’ai ajouté abstraction voir figuration si j’avais de son pas de pluie pour venir franchement, pensait le chef,       ton il faut laisser venir madame nos voix dessiner les choses banales   six formes de la merci à la toile de       " apaches : ce qu’un paysage peut etait-ce le souvenir les lettres ou les chiffres essai de nécrologie,     vers le soir       soleil antoine simon 16       il avait accepté li quens oger cuardise toutes ces pages de nos f le feu s’est dernier vers aoi       je me dans les carnets « amis rollant, de madame est toute leonardo rosa   iv    vers immense est le théâtre et       ruelle       jonath ce qui importe pour les avenues de ce pays   nous sommes sequence 6   le pour andré villers 1) suite de à bernadette « e ! malvais   je ne comprends plus marcel alocco a et encore  dits mult est vassal carles de ] heureux l’homme quelques textes et il fallait aller debout d’un bout à    7 artistes et 1 0 false 21 18 dernier vers aoi equitable un besoin sonnerait "si elle est bernard dejonghe... depuis la tentation du survol, à les oiseaux s’ouvrent pour jacqueline moretti, trois (mon souffle au matin "pour tes les installations souvent, écrirecomme on se    courant "l’art est-il       sur la parol

Accueil > Personnalités

Personnalités

Dernier ajout : 7 février 2009.

Ecrivains et artistes de différentes disciplines qui apparaissent dans ces "Bribes en ligne"...


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette