BRIBES EN LIGNE
(À l’église       la les doigts d’ombre de neige  née à    en       sur face aux bronzes de miodrag nous lirons deux extraits de dans l’innocence des  on peut passer une vie   la production d’un côté à propos “la       la pie les grands tant pis pour eux. a claude b.   comme les installations souvent, deuxième madame est une pour ma     "       baie autre essai d’un quand sur vos visages les antoine simon 29 je suis non, björg,  pour jean le ils sortent 1257 cleimet sa culpe, si titrer "claude viallat, la tentation du survol, à introibo ad altare raphaël et ma foi, les dessins de martine orsoni  de même que les se reprendre. creuser son diaphane est le       va   merci au printemps des de tantes herbes el pre ce n’est pas aux choses       en huit c’est encore à il ne sait rien qui ne va exode, 16, 1-5 toute je reviens sur des  “s’ouvre l’impression la plus lu le choeur des femmes de nous serons toujours ces "je me tais. pour taire. "mais qui lit encore le la cité de la musique       alla je t’ai admiré,  ce qui importe pour dans les horizons de boue, de       chaque la mort, l’ultime port,     au couchant ...et poème pour       dans il faut laisser venir madame c’est un peu comme si,  les œuvres de  dernier salut au maintenant il connaît le pour lee je rêve aux gorges     longtemps sur il y a des objets qui ont la au commencement était tes chaussures au bas de       la de toutes les sept (forces cachées qui le glacis de la mort j’ai longtemps et c’était dans janvier 2002 .traverse comme ce mur blanc noble folie de josué, saluer d’abord les plus suite du blasphème de quand c’est le vent qui "ah ! mon doux pays, ouverture de l’espace dimanche 18 avril 2010 nous nice, le 18 novembre 2004 c’est parfois un pays f le feu est venu,ardeur des       il agnus dei qui tollis peccata antoine simon 6 bernadette griot vient de "l’art est-il etudiant à tendresses ô mes envols l’homme est marché ou souk ou la danse de pierre ciel je ne saurais dire avec assez       crabe-     depuis       &n on a cru à   ces sec erv vre ile       allong la terre nous ce va et vient entre j’ai ajouté « h&eacu madame, on ne la voit jamais     ton le franchissement des 7) porte-fenêtre villa arson, nice, du 17 il était question non       en un paien sunt morz, alquant ne pas négocier ne un temps hors du de pa(i)smeisuns en est venuz trois (mon souffle au matin     du faucon  hier, 17 qu’est-ce qui est en au programme des actions mise en ligne d’un pour jean-louis cantin 1.- tous feux éteints. des « 8° de décembre 2001.       d&eacu le travail de bernard chairs à vif paumes suite de rêves de josué, il en est des noms comme du   je ne comprends plus li emperere s’est l’erbe del camp, ki pour alain borer le 26 j’entends sonner les normal 0 21 false fal       pav&ea dorothée vint au monde à bernadette       apr&eg rm : nous sommes en station 4 : judas  certains prétendent pour michèle gazier 1)       neige macles et roulis photo 6 voudrais je vous dans un coin de nice,       st et il fallait aller debout       montag mes pensées restent       au pour jean-marie simon et sa       enfant moisissures mousses lichens sa langue se cabre devant le       banlie le lent tricotage du paysage       " du bibelot au babilencore une certains soirs, quand je       dans   je n’ai jamais a dix sept ans, je ne savais portrait. 1255 : les cuivres de la symphonie ici. les oiseaux y ont fait   six formes de la quel ennui, mortel pour ainsi alfred… monde imaginal,       m̵ régine robin,       vu       nuage antoine simon 23       les       fourr&       la       &agrav antoine simon 10       la antoine simon 26       l̵ dans ma gorge       je attendre. mot terrible.       ruelle ce texte se présente       au     oued coulant       &agrav imagine que, dans la mesdames, messieurs, veuillez       assis bribes en ligne a cet article est paru percey priest lakesur les depuis le 20 juillet, bribes pour jean marie et je vois dans vos pour jean gautheronle cosmos       sur       sur pour helmut dernier vers aoi le proche et le lointain assise par accroc au bord de on croit souvent que le but exacerbé d’air les avenues de ce pays "moi, esclave" a merci à marc alpozzo    si tout au long jouer sur tous les tableaux       " le 23 février 1988, il jamais je n’aurais antoine simon 7 archipel shopping, la dernier vers aoi     chambre recleimet deu mult     vers le soir 1-nous sommes dehors. quel étonnant pour frédéric attendre. mot terrible. la liberté de l’être pour mes enfants laure et travail de tissage, dans       six passent .x. portes, ainsi va le travail de qui pour raphaël (elle entretenait granz est li calz, si se encore une citation“tu toute une faune timide veille dernier vers aoi dernier vers aoi dernier vers aoi       au       force macles et roulis photo c’est la chair pourtant nous viendrons nous masser   dits de carissimo ulisse,torna a à cri et à heureuse ruine, pensait cet univers sans       l̵ madame, vous débusquez deux nouveauté,       &n madame chrysalide fileuse rita est trois fois humble. avant propos la peinture est ce qu’un paysage peut non... non... je vous assure, accorde ton désir à ta pour julius baltazar 1 le in the country on peut croire que martine  si, du nouveau le numéro exceptionnel de descendre à pigalle, se ajout de fichiers sons dans sainte marie, douze (se fait terre se  tous ces chardonnerets je suis bien dans     &nbs la musique est le parfum de       descen samuelchapitre 16, versets 1 bien sûr, il y eut       le et voici maintenant quelques j’ai parlé pourquoi yves klein a-t-il       à “le pinceau glisse sur "la musique, c’est le  improbable visage pendu marcel alocco a   jn 2,1-12 :       entre bien sûrla       l̵ très malheureux...       le       grappe  un livre écrit dans les carnets  mise en ligne du texte à la mémoire de coupé en deux quand carcassonne, le 06 pour marcel moi cocon moi momie fuseau abstraction voir figuration passet li jurz, si turnet a madame est toute       le il y a dans ce pays des voies nice, le 30 juin 2000   si vous souhaitez de proche en proche tous       & pour philippe   voici donc la dans le monde de cette  tu vois im font chier   anatomie du m et la vie est ce bruissement dernier vers aoi pour pierre theunissen la       vaches pour angelo       b&acir apaches : j’ai donc lorsqu’on connaît une genre des motsmauvais genre les premières sauvage et fuyant comme  martin miguel vient       jardin  dans toutes les rues   tout est toujours en pour martin je suis occupé ces i.- avaler l’art par c’est pour moi le premier deuxième apparition ce monde est semé petit matin frais. je te errer est notre lot, madame,       j̵       parfoi la terre a souvent tremblé une il faut dire les       la ce jour là, je pouvais       pass&e bal kanique c’est jusqu’à il y a sur l’erbe verte si est       au       et napolì napolì     double       bonheu sables mes parolesvous       vu les plus terribles et si au premier jour il       o 1) notre-dame au mur violet (vois-tu, sancho, je suis me    tu sais "ces deux là se     une abeille de rien n’est plus ardu depuis ce jour, le site       au c’est le grand f dans le sourd chatoiement à propos des grands buttati ! guarda&nbs dernier vers aoi béatrice machet vient de les dernières raphaël   que signifie       dans la parol

Accueil > Personnalités > Bauquier

Bauquier

Georges Bauquier, Aigues Mortes, 1910 - Callian (Var) 1997.

Nous devons à Gorges Bauquier d’avoit assuré la donation que Léger a faite à "la Nation", au musée de Biot. Il avait été l’ami et le principal collaborateur de Léger des années 30 à 50.

Il a laissé une oeuvre de peintre très construite où alternent figuration et abstraction. Son travail de dessinateur me paraît être la part la plus importante de son apport : la série des souches d’olivier notamment, continue à me travailler sourdement.

Je l’ai connu et régulièrement rencontré dans les dernières années de sa vie, alors que la maladie qui devait l’emporter le rongeait peu à peu... Il émanait de ce grand corps, de cette intelligence aiguë, de ce regard lent et scrutateur, quelque chose de la puissance et du secret des souches qu’il avait dessinées.

On en apprendra plus sur Wikipedia, sur le site de l’Universalis et sur celui de la Réunion des Musées Nationaux.

Dans les Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette