BRIBES EN LIGNE
envoi du bulletin de bribes onzième À perte de vue, la houle des dernier vers aoi pour andré comme c’est deuxième approche de       dans printemps breton, printemps       m&eacu si elle est belle ? je je n’ai pas dit que le dans l’effilé de constellations et l’impossible le temps passe si vite, c’est la distance entre fontelucco, 6 juillet 2000 pour daniel farioli poussant mes pensées restent il semble possible se reprendre. creuser son pour ma     une abeille de lancinant ô lancinant et c’était dans saluer d’abord les plus pour il y a dans ce pays des voies pour robert il existe au moins deux macles et roulis photo  martin miguel vient les enseignants :   tout est toujours en grant est la plaigne e large rimbaud a donc souvent je ne sais rien de si j’étais un "et bien, voilà..." dit lu le choeur des femmes de       voyage bel équilibre et sa des voiles de longs cheveux rita est trois fois humble. chaque automne les       ce       sur   voici donc la antoine simon 18 je suis bien dans le texte qui suit est, bien       midi des quatre archanges que cinq madame aux yeux nous avancions en bas de pas même       avant janvier 2002 .traverse       bonhe  tous ces chardonnerets       les sors de mon territoire. fais en 1958 ben ouvre à       coude mise en ligne d’un tout est possible pour qui ce qui aide à pénétrer le       et tu       la toutes sortes de papiers, sur dernier vers aoi dans les carnets si grant dol ai que ne         or pour gilbert pour jacqueline moretti, n’ayant pas je suis voici des œuvres qui, le mieux valait découper dernier vers aoi (josué avait j’aime chez pierre  dans le livre, le nos voix   iv    vers le pendu buttati ! guarda&nbs je rêve aux gorges sur la toile de renoir, les       la on peut croire que martine  les œuvres de mon travail est une le lourd travail des meules pour jean gautheronle cosmos       ruelle dans un coin de nice,       sur il y a des objets qui ont la soudain un blanc fauche le macles et roulis photo 7       le issent de mer, venent as la mort, l’ultime port, arbre épanoui au ciel       &n quelque temps plus tard, de   pour théa et ses 10 vers la laisse ccxxxii  dernières mises f les marques de la mort sur antoine simon 16 chaises, tables, verres, f dans le sourd chatoiement  pour le dernier jour la liberté de l’être cliquetis obscène des       en introibo ad altare les routes de ce pays sont       glouss à       quand  pour de       je c’est la peur qui fait un trait gris sur la       magnol       sur f toutes mes de toutes les viallat © le château de madame, vous débusquez approche d’une leonardo rosa       sous macao grise  “ce travail qui troisième essai et       voyage mougins. décembre       bien (josué avait lentement la danse de elle réalise des f le feu m’a af : j’entends         &n     vers le soir pour michèle gazier 1 napolì napolì à la mémoire de   pour adèle et   la baie des anges en introduction à pour michèle nu(e), comme son nom de prime abord, il pas de pluie pour venir vous n’avez carles respunt : la communication est et combien dernier vers aoi la gaucherie à vivre, bientôt, aucune amarre   d’un coté, paien sunt morz, alquant l’ami michel libre de lever la tête autre citation quelques textes   si vous souhaitez  l’exposition   mise en ligne du texte bernadette griot vient de carcassonne, le 06       entre dernier vers aoi  improbable visage pendu genre des motsmauvais genre les oiseaux s’ouvrent pure forme, belle muette,    au balcon douce est la terre aux yeux aucun hasard si se       je me j’ai changé le       vaches cinquième essai tout m1       …presque vingt ans plus ce va et vient entre merle noir  pour grande lune pourpre dont les je me souviens de antoine simon 33 ce il en est des meurtrières. nous avons affaire à de À max charvolen et martin 1-nous sommes dehors. madame, c’est notre a supposer quece monde tienne     [1]  vedo la luna vedo le li emperere s’est     pourquoi préparation des madame chrysalide fileuse gardien de phare à vie, au les textes mis en ligne quatre si la mer s’est branches lianes ronces et il parlait ainsi dans la       force j’ai donc d’ eurydice ou bien de dans le pays dont je vous       au       s̵ journée de dernier vers aoi quai des chargeurs de tant pis pour eux.       &n comme ce mur blanc       retour       juin au commencement était 13) polynésie       la villa arson, nice, du 17 livre grand format en trois le lent déferlement les petites fleurs des       st antoine simon 12 merci à la toile de et il fallait aller debout   entrons quel étonnant macles et roulis photo 4 madame est une  jésus suite de quatrième essai de       &eacut       ton ici. les oiseaux y ont fait difficile alliage de etudiant à 1.- les rêves de  tu ne renonceras pas.       qui la tentation du survol, à toujours les lettres :   adagio   je la pureté de la survie. nul       p&eacu       cette dans la caverne primordiale histoire de signes . raphaël deuxième suite charogne sur le seuilce qui       arauca là, c’est le sable et station 7 : as-tu vu judas se pour mireille et philippe que d’heures       l̵ je reviens sur des le "patriote", jamais je n’aurais dernier vers aoi la question du récit dans l’innocence des station 5 : comment avec marc, nous avons dernier vers s’il (de)lecta lucta   je découvre avant toi pas sur coussin d’air mais ils avaient si longtemps, si toute trace fait sens. que  on peut passer une vie mi viene in mentemi c’était une de proche en proche tous rare moment de bonheur, Ç’avait été la et que dire de la grâce sixième       rampan antoine simon 11 dernier vers aoi   un jour nous avons lentement, josué rm : nous sommes en 1 au retour au moment     après certains soirs, quand je réponse de michel       baie ne faut-il pas vivre comme les grands a la femme au de soie les draps, de soie merci à marc alpozzo paroles de chamantu références : xavier un verre de vin pour tacher c’est un peu comme si, 1254 : naissance de un nouvel espace est ouvert       &agrav nous dirons donc toutefois je m’estimais antoine simon 32   la production l’appel tonitruant du   ces sec erv vre ile apaches : neuf j’implore en vain 1- c’est dans le passé n’est  ce mois ci : sub prenez vos casseroles et deux mille ans nous autre petite voix écoute, josué, allons fouiller ce triangle nice, le 18 novembre 2004     faisant la marcel alocco a   un vendredi   saint paul trois  epître aux i mes doigts se sont ouverts     nous de profondes glaouis guetter cette chose karles se dort cum hume suite du blasphème de "pour tes reflets et echosla salle d’un bout à       dans iloec endreit remeint li os       " al matin, quant primes pert dernier vers aoi  “ne pas  au mois de mars, 1166       apparu pour martine, coline et laure chaque jour est un appel, une   1) cette   l’oeuvre vit son dernier vers aoi sequence 6   le giovanni rubino dit "si elle est       fourr& mouans sartoux. traverse de « pouvez-vous dans le respect du cahier des       maquis       droite       au dernier vers aoi       longte       dans   dits de "le renard connaît rêve, cauchemar,    regardant     les fleurs du       au dernier vers aoi dans l’innocence des pour egidio fiorin des mots ce jour là, je pouvais “dans le dessin temps où les coeurs huit c’est encore à quand sur vos visages les il aurait voulu être       mouett  hors du corps pas la parol

Accueil > Personnalités > Cantin

Cantin

Jean-Louis Cantin. Né en 1933 à La Roche sur Yon. Vit et travaille à Nice depuis 1970.

Pour plus d’informations voir son site.

Et dans ces Bribes ;


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette