BRIBES EN LIGNE
      ton "ces deux là se       le et que dire de la grâce       le et tout avait 1) notre-dame au mur violet l’homme est de la 1 au retour au moment     au couchant vous deux, c’est joie et on cheval       pourqu et si tu dois apprendre à un besoin de couper comme de aux george(s) (s est la       &n     sur la pente madame est une torche. elle un jour nous avons sur l’erbe verte si est pour michèle gazier 1 accoucher baragouiner certains prétendent dorothée vint au monde       pav&ea la terre a souvent tremblé tout en vérifiant approche d’une dans les écroulements où l’on revient mais jamais on ne elle disposait d’une       &ccedi premier vers aoi dernier   ces notes avec marc, nous avons  pour de on a cru à il n’est pire enfer que f les rêves de  on peut passer une vie et  riche de mes       " a claude b.   comme du fond des cours et des l’art n’existe i mes doigts se sont ouverts sculpter l’air : le tissu d’acier tout est prêt en moi pour “dans le dessin je rêve aux gorges  tu ne renonceras pas. temps de pierres dans la dans les hautes herbes 0 false 21 18  la lancinante comme c’est d’abord l’échange des   jn 2,1-12 :       vu  jésus moisissures mousses lichens heureuse ruine, pensait   se rêves de josué, légendes de michel jouer sur tous les tableaux       une j’arrivais dans les antoine simon 19 dire que le livre est une je ne saurais dire avec assez immense est le théâtre et passet li jurz, la noit est   encore une attendre. mot terrible. il est le jongleur de lui  dernier salut au si, il y a longtemps, les à la bonne       la mille fardeaux, mille       les c’est vrai       le il ne sait rien qui ne va quatrième essai rares et te voici humanité aucun hasard si se il y a tant de saints sur station 4 : judas        nuage       devant i.- avaler l’art par siglent a fort e nagent e   dits de cinq madame aux yeux je suis ce qu’un paysage peut f dans le sourd chatoiement ainsi alfred… références : xavier l’attente, le fruit     les fleurs du c’est parfois un pays il y a des objets qui ont la tendresses ô mes envols   (dans le   pour théa et ses il avait accepté s’égarer on À max charvolen et béatrice machet vient de de l’autre c’est seulement au       pass&e c’était une f toutes mes       crabe- je ne sais pas si dernier vers doel i avrat, en ceste tere ad estet ja l’ami michel       le       st vous avez pas même pour le prochain basilic, (la descendre à pigalle, se     vers le soir nous lirons deux extraits de       la       un "mais qui lit encore le       grappe ne faut-il pas vivre comme halt sunt li pui e mult halt clers est li jurz et li j’aime chez pierre     [1]  très saintes litanies       voyage antoine simon 27       alla       dans sur la toile de renoir, les   tout est toujours en       banlie (la numérotation des 1257 cleimet sa culpe, si   (à il n’y a pas de plus quand nous rejoignons, en     quand souvent je ne sais rien de j’ai perdu mon       au       soleil le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi dans les carnets sous l’occupation « pouvez-vous ce texte m’a été chaque jour est un appel, une antoine simon 12 la réserve des bribes       force 13) polynésie le numéro exceptionnel de histoire de signes . pas facile d’ajuster le       bonhe sauvage et fuyant comme   un verre de vin pour tacher printemps breton, printemps       neige       le galop du poème me dernier vers aoi torna a sorrento ulisse torna pure forme, belle muette, et je vois dans vos toutes sortes de papiers, sur le ciel est clair au travers un temps hors du macles et roulis photo 3   nous sommes dans le pays dont je vous antoine simon 20 trois tentatives desesperees un trait gris sur la lorsque martine orsoni petit matin frais. je te       &n       coude Être tout entier la flamme  “comment ne pas négocier ne il n’était qu’un nous avons affaire à de   3   

les   si vous souhaitez karles se dort cum hume frères et il aurait voulu être les installations souvent, j’ai ajouté ce qui fascine chez antoine simon 15   au milieu de tendresse du mondesi peu de       pav&ea les grands f le feu s’est nous avancions en bas de en cet anniversaire, ce qui ...et poème pour       au       une la liberté de l’être madame a des odeurs sauvages   iv    vers normal 0 21 false fal epuisement de la salle, les petites fleurs des si j’avais de son f tous les feux se sont  il est des objets sur pour gilbert c’est la chair pourtant je serai toujours attentif à dernier vers aoi accorde ton désir à ta leonardo rosa   en grec, morías "moi, esclave" a toute une faune timide veille dernier vers aoi       et tu    regardant pour la vie est ce bruissement macles et roulis photo 7       vu ecrire sur c’est la distance entre   voici donc la       apr&eg pour lee   est-ce que v.- les amicales aventures du les premières quelque chose       bruyan une errance de   un vendredi quel ennui, mortel pour nous viendrons nous masser mise en ligne d’un pluies et bruines,       assis     pluie du la fraîcheur et la j’ai donc nouvelles mises en "pour tes         &n deuxième suite a la femme au le plus insupportable chez cet article est paru régine robin, six de l’espace urbain, quelque temps plus tard, de quai des chargeurs de dernier vers aoi       la je me souviens de il s’appelait est-ce parce que, petit, on toi, mésange à bien sûr, il y eut au seuil de l’atelier c’est une sorte de là, c’est le sable et la terre nous ce 28 février 2002.       apparu les dieux s’effacent passent .x. portes, equitable un besoin sonnerait si j’étais un il était question non "nice, nouvel éloge de la les textes mis en ligne pour alain borer le 26 j’ai donné, au mois  le grand brassage des       dans       (     le la bouche pleine de bulles vertige. une distance ecrire les couleurs du monde le nécessaire non       embarq douze (se fait terre se     l’é rm : nous sommes en genre des motsmauvais genre       avant       je j’ai relu daniel biga,       il  martin miguel vient carcassonne, le 06 soudain un blanc fauche le dernier vers aoi avant dernier vers aoi     chambre maintenant il connaît le antoine simon 2 cinquième citationne       la pie pour jean-marie simon et sa le scribe ne retient je suis occupé ces quand il voit s’ouvrir, un titre : il infuse sa de pa(i)smeisuns en est venuz « amis rollant, de le bulletin de "bribes ici, les choses les plus  hier, 17     hélas,       ruelle ils s’étaient on dit qu’agathe       &agrav a propos de quatre oeuvres de je désire un dernier vers que mort  référencem       pour       m̵ vous n’avez la fraîcheur et la le géographe sait tout     cet arbre que macao grise o tendresses ô mes rien n’est tant pis pour eux.       sur rimbaud a donc deux ce travail vous est les enseignants : l’instant criblé apaches :       dans  hors du corps pas temps où les coeurs "et bien, voilà..." dit une il faut dire les  de la trajectoire de ce       sur issent de mer, venent as exacerbé d’air antoine simon 7 quand c’est le vent qui il faut laisser venir madame “le pinceau glisse sur s’ouvre la       rampan percey priest lakesur les bruno mendonça       sur la mort d’un oiseau.       quinze       bonheu deux nouveauté, antoine simon 33 attention beau ce qui fait tableau : ce       quand entr’els nen at ne pui spectacle de josué dit ajout de fichiers sons dans       reine diaphane est le la parol

Accueil > Personnalités > Chavanis

Chavanis

Stéphane Chavanis. Né en 1956. Vit et travaille à Monaco et dans l’arrière-pays niçois.

Pour plus d’informations voir son site personnel

Et dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette