BRIBES EN LIGNE
f qu’il vienne, le feu c’est extrêmement       crabe- ici, les choses les plus madame aux rumeurs « e ! malvais à propos des grands le geste de l’ancienne, lorsque martine orsoni carissimo ulisse,torna a et que dire de la grâce noble folie de josué, douze (se fait terre se       les pour jean gautheronle cosmos j’ai travaillé le soleil n’est pas grant est la plaigne e large antoine simon 31 le pendu cyclades, iii°  l’écriture le 26 août 1887, depuis     le       parfoi  improbable visage pendu li emperere par sa grant       tourne la mastication des quatrième essai de le temps passe dans la       embarq "je me tais. pour taire.       m̵     surgi pas sur coussin d’air mais "nice, nouvel éloge de la dernier vers aoi neuf j’implore en vain antoine simon 33 ce jour là, je pouvais   l’oeuvre vit son 10 vers la laisse ccxxxii Être tout entier la flamme     tout autour       sur   pour théa et ses       au douce est la terre aux yeux quelque temps plus tard, de dernier vers doel i avrat, depuis le 20 juillet, bribes pour michèle aueret josué avait un rythme       je tous feux éteints. des quelques autres la littérature de dorothée vint au monde       dans toutefois je m’estimais mise en ligne merci à la toile de des voiles de longs cheveux   iv    vers abu zayd me déplait. pas je suis bien dans à sylvie       qui pas une année sans évoquer mes pensées restent dieu faisait silence, mais la route de la soie, à pied, dernier vers aoi  le grand brassage des "le renard connaît l’éclair me dure,       il branches lianes ronces r.m.a toi le don des cris qui       pourqu ...et poème pour ki mult est las, il se dort       pav&ea sculpter l’air : avez-vous vu napolì napolì les cuivres de la symphonie et il fallait aller debout deuxième apparition d’ eurydice ou bien de nous avons affaire à de     chant de dernier vers aoi eurydice toujours nue à cet article est paru dans le       alla quatrième essai rares   tout est toujours en       six dans le monde de cette       " la terre nous    7 artistes et 1 antoine simon 29 equitable un besoin sonnerait       ( le plus insupportable chez clquez sur écrirecomme on se pour jean-louis cantin 1.- raphaël j’entends sonner les en introduction à toutes sortes de papiers, sur martin miguel art et dernier vers aoi       en nous serons toujours ces on cheval histoire de signes . en cet anniversaire, ce qui madame est la reine des     à quando me ne so itu pe pour michèle gazier 1 antoine simon 30 des voix percent, racontent pour mes enfants laure et pour ma des quatre archanges que présentation du mais non, mais non, tu lorsqu’on connaît une le lent tricotage du paysage je ne sais pas si le ciel est clair au travers tendresse du mondesi peu de frères et dernier vers aoi les plus terribles introibo ad altare j’ai longtemps       reine temps de pierres « amis rollant, de au rayon des surgelés       m&eacu et il parlait ainsi dans la je déambule et suis les avenues de ce pays pour maxime godard 1 haute arbre épanoui au ciel glaciation entre c’est vrai la cité de la musique dans le respect du cahier des chairs à vif paumes et voici maintenant quelques tout en travaillant sur les descendre à pigalle, se       dans   adagio   je station 7 : as-tu vu judas se  “s’ouvre toulon, samedi 9       sur le       un pour alain borer le 26 dernier vers que mort on préparait edmond, sa grande       pass&e le scribe ne retient         &n    tu sais je m’étonne toujours de la     dans la ruela       cerisi       force premier essai c’est À peine jetés dans le ma chair n’est pour andré  dernières mises toujours les lettres : raphaël en ceste tere ad estet ja granz est li calz, si se pour robert pour andrée       jonath       sabots et si tu dois apprendre à       midi lancinant ô lancinant dernier vers aoi poussées par les vagues je meurs de soif giovanni rubino dit allons fouiller ce triangle seul dans la rue je ris la       la effleurer le ciel du bout des dans l’effilé de pour mireille et philippe "l’art est-il il souffle sur les collines le 19 novembre 2013, à la bien sûrla on dit qu’agathe l’heure de la  monde rassemblé       fourr& il arriva que       sur       grappe   en grec, morías       au       deux       voyage epuisement de la salle,  tu vois im font chier faisant dialoguer sequence 6   le il n’était qu’un je suis je sais, un monde se alocco en patchworck © mi viene in mentemi pour angelo première laure et pétrarque comme approche d’une f les rêves de dont les secrets… à quoi saluer d’abord les plus la fraîcheur et la a la libération, les tout à fleur d’eaula danse       la a propos d’une ainsi alfred…   un depuis ce jour, le site       sur      & les dessins de martine orsoni guetter cette chose       allong       dans       une si, il y a longtemps, les "mais qui lit encore le 1.- les rêves de pour jean marie À la loupe, il observa    courant     après la poésie, à la “le pinceau glisse sur  au mois de mars, 1166 dernier vers aoi       la de prime abord, il du bibelot au babilencore une l’art c’est la portrait. 1255 : de pa(i)smeisuns en est venuz macles et roulis photo 4 l’appel tonitruant du ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi       dans À perte de vue, la houle des deuxième approche de je ne peins pas avec quoi, là, c’est le sable et mise en ligne d’un       cette dans ce pays ma mère sous l’occupation samuelchapitre 16, versets 1 antoine simon 14 "si elle est huit c’est encore à la liberté de l’être rm : d’accord sur antoine simon 3 constellations et au seuil de l’atelier les oiseaux s’ouvrent       fourmi     m2 &nbs les premières « voici ma voix n’est plus que    seule au 1257 cleimet sa culpe, si  tu ne renonceras pas. d’un côté dernier vers aoi       " il est le jongleur de lui carmelo arden quin est une avant dernier vers aoi marché ou souk ou clers est li jurz et li il semble possible cher bernard       apparu       l̵ spectacle de josué dit  si, du nouveau j’ai perdu mon troisième essai 1- c’est dans et…  dits de   1) cette i mes doigts se sont ouverts zacinto dove giacque il mio ils sortent "la musique, c’est le de la       pav&ea       sous antoine simon 9 et je vois dans vos antoine simon 23 pure forme, belle muette,     depuis   est-ce que agnus dei qui tollis peccata les doigts d’ombre de neige autre essai d’un madame chrysalide fileuse janvier 2002 .traverse       &agrav dernier vers aoi la bouche pleine de bulles attendre. mot terrible.       descen       la       "       l̵ le lourd travail des meules pas de pluie pour venir pour jacky coville guetteurs la communication est  “ce travail qui ils s’étaient derniers vers sun destre nous dirons donc petit matin frais. je te dans ma gorge cette machine entre mes     chambre et ma foi, ma mémoire ne peut me il faut aller voir   d’un coté, je ne saurais dire avec assez coupé en deux quand  les trois ensembles ainsi fut pétrarque dans face aux bronzes de miodrag 1 au retour au moment passent .x. portes, tromper le néant dernier vers aoi paien sunt morz, alquant beaucoup de merveilles elle disposait d’une légendes de michel onze sous les cercles       au ce qui fascine chez clere est la noit e la ] heureux l’homme deuxième essai « pouvez-vous antoine simon 32 l’illusion d’une antoine simon 17 un trait gris sur la li emperere s’est       grimpa antoine simon 28 dans ce périlleux la bouche pure souffrance si tu es étudiant en       montag la parol

Accueil > Personnalités > Chubac

Chubac

Albert Chubac.

Genève, 1925, Tourrettes Levens, 2008

A vécu travaillé à Aspremont, à quelques kilomètres de Nice, a partir de 1952.

Mes souvenirs d’Albert Chubac sont tout lumineux, mais je ne sais plus quand je l’ai rencontré pour la première fois. En revanche, j’ai gardé en mémoire toutes nos rencontres à Aspremont. En mémoire, le grand chambardement qu’il m’avait autorisé à faire dans son atelier quand nous avons monté son expo, dans notre petite galerie associative, Lieu 5, à Nice, en 1981. En mémoire, ses coups de gueule, sa sincérité, son honnêteté, son amitié fidèle. En mémoire, les herbes folles, le jardin, sa pipe, ses tacots, le vagabondage des chats. En mémoire, sa confiance dans l’art. Dans l’art seulement. Et son humilité quan il parlait de ses "bricoles", les oeuvres éparpillées dans son atelier ouvert sur la vallée du Var. En mémoire sa gentillesse et son affection pour Marc, comme pour tous les enfants et tous les jeunes. En mémoire, nos discussions d’après vernissage avec Max Charvolen et Martin Miguel. Et toujours, sous mes doigts, sous ma peau, dans ma viande, ma tendresse, profonde, pour cette claire figure d’artiste.

Si vous voulez mieux le connaître, allez voir le site du MAMAC de Nice.

Et ces quelques Bribes qui essayaient de dire l’émotion d’une oeuvre, toute de rigueur et de retenue :

 

 


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette