BRIBES EN LIGNE
      voyage " je suis un écorché vif.  les œuvres de il était question non   le texte suivant a dans les horizons de boue, de dans le monde de cette dernier vers aoi   madame, on ne la voit jamais mi viene in mentemi ses mains aussi étaient  le grand brassage des       l̵       le       je me       ce pur ceste espee ai dulor e mise en ligne       grappe       l̵ carissimo ulisse,torna a de tantes herbes el pre j’ai changé le   pour olivier       ma quand les eaux et les terres quel ennui, mortel pour sur la toile de renoir, les l’existence n’est deux mille ans nous ainsi alfred… le 19 novembre 2013, à la  “ce travail qui le temps passe si vite, je meurs de soif i mes doigts se sont ouverts on dit qu’agathe ce qui aide à pénétrer le et ces       " j’arrivais dans les merci au printemps des 0 false 21 18 "pour tes  avec « a la  si, du nouveau abstraction voir figuration       &agrav nice, le 18 novembre 2004 madame est une torche. elle   se je suis bien dans d’un côté les durand : une pour andré antoine simon 31 tous ces charlatans qui 1257 cleimet sa culpe, si un nouvel espace est ouvert     le cygne sur un verre de vin pour tacher c’est extrêmement c’est vrai li quens oger cuardise  de la trajectoire de ce il arriva que je ne saurais dire avec assez petit matin frais. je te ma mémoire ne peut me       sur alocco en patchworck © de sorte que bientôt ici, les choses les plus rêves de josué,       &agrav quatrième essai de madame porte à       la thème principal :       voyage ce poème est tiré du la question du récit etudiant à la chaude caresse de      & À perte de vue, la houle des comme un préliminaire la la cité de la musique       l̵       maquis       apr&eg   3   

les       sur onze sous les cercles temps de cendre de deuil de       retour dans les hautes herbes       cette     pluie du d’un bout à attendre. mot terrible.       je dernier vers aoi "la musique, c’est le toi, mésange à pierre ciel       ( d’abord l’échange des   d’un coté, le ciel est clair au travers deuxième suite f qu’il vienne, le feu cyclades, iii° langues de plomba la il tente de déchiffrer, j’écoute vos nouvelles mises en a toi le don des cris qui       je merci à la toile de pour andrée       le pour m.b. quand je me heurte       droite pour       les ouverture de l’espace ce qui fait tableau : ce   adagio   je tous feux éteints. des je reviens sur des ] heureux l’homme       il     les fleurs du f tous les feux se sont af : j’entends c’est seulement au viallat © le château de       crabe- eurydice toujours nue à madame est la reine des quelque temps plus tard, de       su     nous essai de nécrologie,       &n je dors d’un sommeil de couleur qui ne masque pas dernier vers que mort diaphane est le apaches :  le livre, avec       pav&ea f le feu s’est outre la poursuite de la mise dorothée vint au monde même si les textes mis en ligne dernier vers aoi les oiseaux s’ouvrent ainsi fut pétrarque dans seul dans la rue je ris la le numéro exceptionnel de       au rien n’est plus ardu       journ& rm : nous sommes en dimanche 18 avril 2010 nous il s’appelait     surgi  c’était       embarq       les depuis ce jour, le site       le les étourneaux ! pour maguy giraud et ce paysage que tu contemplais i en voyant la masse aux     chant de six de l’espace urbain, le bulletin de "bribes d’ eurydice ou bien de l’erbe del camp, ki abu zayd me déplait. pas titrer "claude viallat, temps de pierres dernier vers aoi granz est li calz, si se  pour le dernier jour quatrième essai de de profondes glaouis il est le jongleur de lui j’ai longtemps antoine simon 27 je sais, un monde se     une abeille de       dans si elle est belle ? je   le 10 décembre dans ce pays ma mère pour maxime godard 1 haute 1. il se trouve que je suis raphaël suite du blasphème de       &agrav   dits de   maille 1 :que à la mémoire de gardien de phare à vie, au portrait. 1255 :       à le corps encaisse comme il je ne sais pas si les lettres ou les chiffres   un preambule – ut pictura il existe au moins deux poème pour réponse de michel f le feu m’a       je me dire que le livre est une       quand madame est toute les petites fleurs des       entre       dans je me souviens de    il inoubliables, les       le tandis que dans la grande a christiane onzième toutes ces pages de nos       sur f dans le sourd chatoiement       la l’ami michel « pouvez-vous       " la bouche pleine de bulles les dernières peinture de rimes. le texte (ma gorge est une immense est le théâtre et       il       le       le antoine simon 12 j’oublie souvent et   que signifie bal kanique c’est dernier vers aoi       banlie  au mois de mars, 1166 nous lirons deux extraits de au commencement était  dernier salut au de proche en proche tous ce texte m’a été    7 artistes et 1 du fond des cours et des le franchissement des       la       fourmi (À l’église  improbable visage pendu poussées par les vagues générations le grand combat : "l’art est-il deuxième apparition de   entrons dans les carnets dernier vers aoi le scribe ne retient     [1]        dans avant dernier vers aoi     " antoine simon 10 c’est un peu comme si,       pour  dans toutes les rues li emperere par sa grant   saint paul trois on a cru à sept (forces cachées qui antoine simon 2 paroles de chamantu       la pie macles et roulis photo 4  l’écriture 0 false 21 18 livre grand format en trois je déambule et suis bruno mendonça     dans la ruela comme une suite de le galop du poème me  ce qui importe pour il faut aller voir       pourqu dernier vers aoi grande lune pourpre dont les       que       l̵       bernadette griot vient de nous avancions en bas de       en un les routes de ce pays sont  au travers de toi je et je vois dans vos et la peur, présente   encore une la vie est ce bruissement approche d’une       &agrav accoucher baragouiner  hors du corps pas madame est une (josué avait lentement     faisant la attention beau pour daniel farioli poussant pour jean marie rm : d’accord sur quelques textes 1 la confusion des toutes sortes de papiers, sur les amants se    si tout au long pour alain borer le 26 antoine simon 25 et tout avait dernier vers aoi ki mult est las, il se dort la route de la soie, à pied, tromper le néant clers fut li jurz e li nous viendrons nous masser antoine simon 32       vu sous la pression des pas de pluie pour venir la liberté s’imprime à  référencem       sur le       ton "si elle est dans les carnets antoine simon 5 able comme capable de donner sa langue se cabre devant le avant propos la peinture est pour yves et pierre poher et il existe deux saints portant       ce il pleut. j’ai vu la antoine simon 18 dans le pain brisé son rêve, cauchemar, deux ajouts ces derniers tu le saiset je le vois chaque jour est un appel, une assise par accroc au bord de       " dans la caverne primordiale soudain un blanc fauche le madame aux rumeurs giovanni rubino dit   (à béatrice machet vient de voici des œuvres qui, le les doigts d’ombre de neige issent de mer, venent as max charvolen, martin miguel  pour jean le un homme dans la rue se prend difficile alliage de   je n’ai jamais « amis rollant, de deuxième essai le il en est des noms comme du les parents, l’ultime deux nouveauté, comme c’est "moi, esclave" a l’heure de la présentation du quelque chose la parol

Accueil > Personnalités > Dolla

Dolla

Né en 1946 à Nice. Vit et travaille à Nice.

Pour plus d’informations voir le site Documents d’artistes

Et dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette