BRIBES EN LIGNE
madame, on ne la voit jamais   (à la fonction, régine robin, sa langue se cabre devant le je serai toujours attentif à quelque temps plus tard, de     son       nuage f toutes mes "et bien, voilà..." dit il existe deux saints portant nu(e), comme son nom       soleil ensevelie de silence,       chaque thème principal : tant pis pour eux. il en est des meurtrières.       quand     vers le soir les premières toutefois je m’estimais la danse de troisième essai et       sur   pour olivier    regardant viallat © le château de preambule – ut pictura       le printemps breton, printemps       les diaphane est le l’évidence il est le jongleur de lui sauvage et fuyant comme       apr&eg nous serons toujours ces "l’art est-il       le deuxième suite le 19 novembre 2013, à la       bien de pareïs li seit la (la numérotation des d’un côté   si vous souhaitez souvent je ne sais rien de passent .x. portes, quant carles oït la la terre nous les cuivres de la symphonie    tu sais       la pie je suis occupé ces 0 false 21 18 « pouvez-vous huit c’est encore à       s̵  l’exposition        vaches  “la signification mes pensées restent       dans       marche le "patriote", ils sortent       ma       fourr&  si, du nouveau on trouvera la video f le feu m’a       l̵ f les marques de la mort sur tendresses ô mes envols ce n’est pas aux choses un temps hors du buttati ! guarda&nbs polenta     un mois sans le ciel de ce pays est tout   ciel !!!! pour le prochain basilic, (la et tout avait     une abeille de ne pas négocier ne la route de la soie, à pied, j’ai en réserve       (       dans       allong     rien toi, mésange à   six formes de la le 28 novembre, mise en ligne jamais je n’aurais f le feu est venu,ardeur des temps de pierres       au ici. les oiseaux y ont fait       qui edmond, sa grande f le feu s’est antoine simon 23 mille fardeaux, mille       soleil macles et roulis photo 6   la baie des anges deuxième apparition de       sabots l’erbe del camp, ki antoine simon 29 c’est ici, me l’heure de la       cette l’impossible         &n  mise en ligne du texte a la femme au siglent a fort e nagent e chaque automne les mi viene in mentemi la rencontre d’une cliquetis obscène des pas facile d’ajuster le dernier vers aoi   toutes ces pages de nos       neige       pav&ea martin miguel art et       voyage un jour nous avons carmelo arden quin est une cher bernard ce monde est semé       dans   en grec, morías seins isabelle boizard 2005   ces notes sur la toile de renoir, les pour jean-marie simon et sa la vie humble chez les raphaël f dans le sourd chatoiement « amis rollant, de       la au labyrinthe des pleursils encore la couleur, mais cette la liberté de l’être c’est un peu comme si, si j’avais de son dernier vers aoi   on n’est "moi, esclave" a la bouche pleine de bulles       juin ici, les choses les plus c’est extrêmement À max charvolen et martin       apparu issent de mer, venent as mesdames, messieurs, veuillez (de)lecta lucta   madame a des odeurs sauvages il tente de déchiffrer, antoine simon 16 mais non, mais non, tu       ( pour alain borer le 26 elle ose à peine la terre a souvent tremblé f qu’il vienne, le feu au commencement était un trait gris sur la tout en vérifiant "la musique, c’est le       au       deux   dernier vers aoi autre petite voix la brume. nuages une autre approche de une fois entré dans la genre des motsmauvais genre le proche et le lointain autre essai d’un       sur       pass&e À max charvolen et antoine simon 10     chambre       les percey priest lakesur les pierre ciel titrer "claude viallat, je ne peins pas avec quoi, quand sur vos visages les       l̵ de la accoucher baragouiner       sur le a la fin il ne resta que les étourneaux ! c’était une les routes de ce pays sont pour m.b. quand je me heurte  monde rassemblé antoine simon 11 la mort, l’ultime port, art jonction semble enfin pour michèle gazier 1) je déambule et suis il n’y a pas de plus ne faut-il pas vivre comme       la les oiseaux s’ouvrent abu zayd me déplait. pas granz fut li colps, li dux en et encore  dits (dans mon ventre pousse une passet li jurz, la noit est tout mon petit univers en à sylvie c’est la chair pourtant il y a des objets qui ont la ce jour-là il lui pour marcel antoine simon 12 "ces deux là se livre grand format en trois une errance de et te voici humanité station 4 : judas  normal 0 21 false fal là, c’est le sable et rita est trois fois humble. ( ce texte a       voyage josué avait un rythme  zones gardées de a ma mère, femme parmi sixième pas même ainsi alfred…     chant de vous deux, c’est joie et  l’écriture     &nbs madame est une torche. elle préparation des on cheval granz est li calz, si se j’ai donc quand c’est le vent qui pour philippe peinture de rimes. le texte deux ce travail vous est dans l’innocence des derniers vers sun destre halt sunt li pui e mult halt la cité de la musique f les feux m’ont ce texte se présente       "       la       dans au programme des actions difficile alliage de le galop du poème me dernier vers aoi les parents, l’ultime quand nous rejoignons, en les avenues de ce pays ce poème est tiré du tu le saiset je le vois pour robert dernier vers aoi le passé n’est antoine simon 13 antoine simon 7     longtemps sur attendre. mot terrible. ses mains aussi étaient de sorte que bientôt le 15 mai, à       object   l’oeuvre vit son antoine simon 21 paroles de chamantu 10 vers la laisse ccxxxii et…  dits de sculpter l’air : dans le patriote du 16 mars patrick joquel vient de etait-ce le souvenir générations equitable un besoin sonnerait  ce qui importe pour la légende fleurie est  je signerai mon le scribe ne retient       dans ajout de fichiers sons dans pour helmut dans le respect du cahier des …presque vingt ans plus       nuage  née à       enfant       é d’un bout à       journ& intendo... intendo ! le temps passe si vite, zacinto dove giacque il mio la vie est ce bruissement les petites fleurs des avec marc, nous avons si, il y a longtemps, les     faisant la       je macles et roulis photo 7       et voici maintenant quelques 1 la confusion des la fraîcheur et la toute trace fait sens. que il y a dans ce pays des voies ce qui aide à pénétrer le j’arrivais dans les de prime abord, il poème pour À l’occasion de j’ai longtemps le grand combat : r.m.a toi le don des cris qui de pa(i)smeisuns en est venuz ki mult est las, il se dort l’appel tonitruant du la force du corps, g. duchêne, écriture le il ne sait rien qui ne va il souffle sur les collines rm : d’accord sur depuis le 20 juillet, bribes grant est la plaigne e large le lent déferlement       glouss dans les écroulements       jardin dernier vers aoi deux ajouts ces derniers au seuil de l’atelier sous l’occupation je sais, un monde se le 2 juillet petites proses sur terre béatrice machet vient de Éléments - spectacle de josué dit       arauca chairs à vif paumes       assis au lecteur voici le premier mon travail est une       &n dernier vers aoi décembre 2001. tout à fleur d’eaula danse le lourd travail des meules "tu sais ce que c’est carcassonne, le 06  tu ne renonceras pas.       pourqu carissimo ulisse,torna a quand il voit s’ouvrir, f le feu s’est a christiane       "  la lancinante "si elle est       au le lent tricotage du paysage pour martin deuxième approche de       je me le géographe sait tout même si le tissu d’acier la parol

Accueil > Personnalités > Mas

Mas


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette