BRIBES EN LIGNE
les doigts d’ombre de neige       mouett       enfant et…  dits de  avec « a la elle ose à peine au rayon des surgelés la question du récit     vers le soir  il est des objets sur je t’enfourche ma poussées par les vagues pour le prochain basilic, (la pour frédéric réponse de michel quand c’est le vent qui la liberté de l’être la danse de a l’aube des apaches,     après au programme des actions et combien c’est pour moi le premier la mastication des pour marcel     l’é  pour jean le       ruelle pur ceste espee ai dulor e       fourmi dernier vers aoi voici des œuvres qui, le la brume. nuages rare moment de bonheur, vous avez là, c’est le sable et antoine simon 9 on croit souvent que le but   la baie des anges       pass&e       le pour mon épouse nicole j’aime chez pierre j’ai en réserve pour anne slacik ecrire est il n’était qu’un f le feu m’a se reprendre. creuser son cet article est paru i mes doigts se sont ouverts je suis bien dans       sabots  hors du corps pas c’est seulement au heureuse ruine, pensait     chambre couleur qui ne masque pas sous l’occupation agnus dei qui tollis peccata a claude b.   comme et la peur, présente quai des chargeurs de ço dist li reis : il y a tant de saints sur les enseignants : le samedi 26 mars, à 15 le scribe ne retient le galop du poème me       la mille fardeaux, mille etait-ce le souvenir madame, vous débusquez dans ma gorge pour pierre theunissen la deuxième essai le deuxième suite écoute, josué, macles et roulis photo 6 mes pensées restent fin première faisant dialoguer antoine simon 3 f le feu s’est   je ne comprends plus sous la pression des en 1958 ben ouvre à il est le jongleur de lui r.m.a toi le don des cris qui merle noir  pour       force exacerbé d’air aucun hasard si se gardien de phare à vie, au dire que le livre est une    7 artistes et 1 pure forme, belle muette, patrick joquel vient de accoucher baragouiner archipel shopping, la antoine simon 6 je n’hésiterai    il       voyage dernier vers aoi       pav&ea       sur religion de josué il l’existence n’est       &ccedi antoine simon 2       object pour jean-marie simon et sa bruno mendonça un trait gris sur la     nous dans le pays dont je vous il souffle sur les collines le ciel est clair au travers dernier vers que mort sur la toile de renoir, les   je n’ai jamais se placer sous le signe de     extraire       quinze madame porte à non, björg, " je suis un écorché vif. elle disposait d’une       à du fond des cours et des si j’étais un       l̵ et que dire de la grâce des voiles de longs cheveux est-ce parce que, petit, on  les trois ensembles attelage ii est une œuvre l’éclair me dure, comme une suite de   tout est toujours en       " immense est le théâtre et pour michèle       &n       allong et te voici humanité antoine simon 22 autre essai d’un « 8° de l’art c’est la troisième essai   que signifie je dors d’un sommeil de prenez vos casseroles et premier essai c’est ils sortent le 23 février 1988, il de la les avenues de ce pays       au       dans la lecture de sainte mon travail est une       deux art jonction semble enfin temps où les coeurs viallat © le château de branches lianes ronces effleurer le ciel du bout des tu le saiset je le vois       &n références : xavier polenta mise en ligne d’un nous viendrons nous masser marie-hélène nous lirons deux extraits de en cet anniversaire, ce qui je t’ai admiré, j’ai changé le le temps passe dans la n’ayant pas   pour théa et ses dix l’espace ouvert au je rêve aux gorges       quand clquez sur c’est la distance entre si tu es étudiant en       nuage je n’ai pas dit que le les étourneaux !   nous sommes à sylvie la mort d’un oiseau. de proche en proche tous traquer les dieux s’effacent sainte marie, À l’occasion de jamais je n’aurais il avait accepté nous savons tous, ici, que errer est notre lot, madame, ouverture d’une       une iv.- du livre d’artiste la terre a souvent tremblé À perte de vue, la houle des       & « h&eacu vertige. une distance       dans la bouche pure souffrance       que  le "musée il pleut. j’ai vu la onze sous les cercles béatrice machet vient de 0 false 21 18 nous serons toujours ces quatrième essai de je déambule et suis quelques textes       reine macles et roulis photo 1       dans     depuis antoine simon 10       les     &nbs un temps hors du  “ne pas       en       coude     tout autour (dans mon ventre pousse une chaque automne les rien n’est karles se dort cum hume carmelo arden quin est une       gentil       ...mai l’illusion d’une quelques autres madame des forêts de la vie humble chez les les plus vieilles   ces sec erv vre ile les oiseaux s’ouvrent le coquillage contre "nice, nouvel éloge de la à la mémoire de elle réalise des "la musique, c’est le carcassonne, le 06 le franchissement des tandis que dans la grande macles et roulis photo 3 dernier vers aoi a propos d’une     au couchant "tu sais ce que c’est  la lancinante bal kanique c’est     une abeille de       la l’impression la plus pour nicolas lavarenne ma mesdames, messieurs, veuillez       " le 26 août 1887, depuis madame déchirée je désire un madame est toute       journ& (vois-tu, sancho, je suis attendre. mot terrible. je ne saurais dire avec assez  au mois de mars, 1166 pour max charvolen 1) j’oublie souvent et le lourd travail des meules aux barrières des octrois le pendu       bien  le grand brassage des pour jean marie  tu vois im font chier dans le train premier première Ç’avait été la ce jour-là il lui   pour le prochain al matin, quant primes pert       neige     chant de antoine simon 25 une errance de un jour nous avons antoine simon 21 dernier vers aoi f qu’il vienne, le feu       deux   (à       midi temps de bitume en fusion sur max charvolen, martin miguel       alla la tentation du survol, à (ô fleur de courge...       le dernier vers aoi avez-vous vu       et lu le choeur des femmes de la rencontre d’une pas une année sans évoquer issent de mer, venent as dans un coin de nice, soudain un blanc fauche le quatrième essai de "et bien, voilà..." dit f dans le sourd chatoiement l’attente, le fruit antoine simon 17       je me       le vous deux, c’est joie et         cerisi     oued coulant quand les mots pour daniel farioli poussant rita est trois fois humble.    en non... non... je vous assure, carissimo ulisse,torna a antoine simon 15 et si au premier jour il       ( juste un       &agrav pas même je m’étonne toujours de la  l’exposition  lorsqu’on connaît une (josué avait lentement je crie la rue mue douleur       sur       pour       sur tendresse du mondesi peu de cher bernard ce texte se présente de mes deux mains nice, le 18 novembre 2004 il ne reste plus que le dimanche 18 avril 2010 nous       s̵ madame est la reine des pour martin autre petite voix       fleure dernier vers aoi rm : nous sommes en tes chaussures au bas de du bibelot au babilencore une derniers vers sun destre       " fragilité humaine. quando me ne so itu pe régine robin, journée de f les marques de la mort sur f toutes mes clere est la noit e la toi, mésange à antoine simon 32 préparation des (ma gorge est une       m&eacu   ciel !!!!     longtemps sur       é et il parlait ainsi dans la       &eacut f les feux m’ont carles li reis en ad prise sa la parol

Accueil > Personnalités > Rosa L.

Rosa L.


0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette