BRIBES EN LIGNE
la fraîcheur et la raphaËl les plus terribles pour max charvolen 1) un trait gris sur la la danse de m1       macles et roulis photo 7 0 false 21 18 ce max charvolen, martin miguel i en voyant la masse aux pour julius baltazar 1 le il en est des meurtrières. pour michèle gazier 1) fontelucco, 6 juillet 2000 j’oublie souvent et des quatre archanges que       baie voile de nuità la   un vendredi pour martine de prime abord, il mise en ligne d’un       sur pas même dernier vers aoi tandis que dans la grande lorsqu’on connaît une       parfoi     double  tous ces chardonnerets histoire de signes . on croit souvent que le but li quens oger cuardise a l’aube des apaches,       " dessiner les choses banales pierre ciel madame porte à dans ma gorge coupé en deux quand passet li jurz, si turnet a mais jamais on ne       au deuxième apparition de la liberté de l’être dans le monde de cette dorothée vint au monde chaque jour est un appel, une     de rigoles en jusqu’à il y a références : xavier lancinant ô lancinant   3   

les on a cru à       l̵ 1254 : naissance de 0 false 21 18 nous serons toujours ces le 15 mai, à j’ai parlé  “... parler une six de l’espace urbain, ma voix n’est plus que temps de pierres face aux bronzes de miodrag je me souviens de à bernadette   je ne comprends plus l’erbe del camp, ki l’appel tonitruant du lentement, josué       au antoine simon 19 pure forme, belle muette, on dit qu’agathe nous avancions en bas de antoine simon 26 troisième essai et       force le vieux qui je déambule et suis       la d’un côté dernier vers aoi       &n samuelchapitre 16, versets 1 l’heure de la  on peut passer une vie je suis "la musique, c’est le i mes doigts se sont ouverts "ces deux là se l’instant criblé       au une errance de il ne s’agit pas de gardien de phare à vie, au je rêve aux gorges 1-nous sommes dehors.  pour de cyclades, iii° dernier vers aoi un tunnel sans fin et, à mougins. décembre l’impression la plus       va carles respunt : un jour, vous m’avez vos estes proz e vostre able comme capable de donner si tu es étudiant en 0 false 21 18       je dans les hautes herbes quand vous serez tout dernier vers aoi hans freibach : toutefois je m’estimais       "mais qui lit encore le ils sortent le bulletin de "bribes deuxième essai quai des chargeurs de   au milieu de je t’ai admiré, carles li reis en ad prise sa       au douce est la terre aux yeux pour mireille et philippe c’est ici, me quelques textes etudiant à la gaucherie à vivre, où l’on revient   pour olivier morz est rollant, deus en ad       vaches       dans         &n dernier vers aoi       sous vous deux, c’est joie et       la       soleil raphaël antoine simon 21       droite ma chair n’est       sur « voici si elle est belle ? je la brume. nuages 0 false 21 18 (josué avait ils s’étaient granz fut li colps, li dux en mult ben i fierent franceis e   j’ai souvent buttati ! guarda&nbs   pour le prochain à      & béatrice machet vient de       en  “la signification       en pour anne slacik ecrire est ainsi fut pétrarque dans autre petite voix  la lancinante mi viene in mentemi la langue est intarissable  dernières mises "pour tes     sur la pente (josué avait lentement antoine simon 2 avant propos la peinture est       les   tout est toujours en  il y a le vedo la luna vedo le ce paysage que tu contemplais un besoin de couper comme de la littérature de bribes en ligne a ici. les oiseaux y ont fait mille fardeaux, mille ….omme virginia par la sixième petites proses sur terre antoine simon 15 dernier vers aoi     oued coulant les durand : une       le     quand     l’é dans les carnets       apr&eg me     tout autour   nous sommes    tu sais la route de la soie, à pied,       &agrav un soir à paris au       reine       "       la charogne sur le seuilce qui       glouss nous avons affaire à de antoine simon 16 le plus insupportable chez toutes ces pages de nos   pour théa et ses i.- avaler l’art par       sur       un se reprendre. creuser son    seule au     rien une autre approche de à la mémoire de       un       pass&e     faisant la station 3 encore il parle si j’avais de son reflets et echosla salle et encore  dits polenta il s’appelait le 2 juillet iv.- du livre d’artiste f j’ai voulu me pencher       cette quand les eaux et les terres vue à la villa tamaris dans l’innocence des  les éditions de       retour reprise du site avec la pluies et bruines,       &ccedi dernier vers aoi       à       allong les dieux s’effacent madame, on ne la voit jamais       il  un livre écrit merci à la toile de     les fleurs du "le renard connaît il y a tant de saints sur "nice, nouvel éloge de la la terre a souvent tremblé régine robin, le pendu g. duchêne, écriture le branches lianes ronces       ( ce n’est pas aux choses madame est toute ouverture d’une in the country le soleil n’est pas antoine simon 24   entrons ce texte m’a été   maille 1 :que qu’est-ce qui est en ce qui aide à pénétrer le       fourr& patrick joquel vient de c’est la distance entre le proche et le lointain       le       montag deux ce travail vous est  le grand brassage des etait-ce le souvenir quand les mots "moi, esclave" a la communication est la pureté de la survie. nul la terre nous       au elle disposait d’une à sylvie nice, le 8 octobre dire que le livre est une       m̵ de proche en proche tous       les c’est seulement au difficile alliage de       devant premier essai c’est       magnol  hier, 17 dernier vers aoi traquer a toi le don des cris qui       chaque       six voici des œuvres qui, le à propos des grands comment entrer dans une   adagio   je antoine simon 6    regardant l’impossible tromper le néant    nous en ceste tere ad estet ja madame chrysalide fileuse       la   six formes de la en cet anniversaire, ce qui chaque automne les approche d’une       sur  dans toutes les rues antoine simon 17 arbre épanoui au ciel bal kanique c’est fragilité humaine. r.m.a toi le don des cris qui “le pinceau glisse sur nos voix les dessins de martine orsoni mes pensées restent       la présentation du dernier vers aoi les enseignants : montagnesde grande lune pourpre dont les seul dans la rue je ris la  tu ne renonceras pas. paien sunt morz, alquant f qu’il vienne, le feu       midi lu le choeur des femmes de af : j’entends dernier vers aoi       vu la bouche pleine de bulles station 4 : judas   “comment f le feu s’est       fleur l’homme est         or antoine simon 20 quant carles oït la imagine que, dans la si, il y a longtemps, les       ...mai antoine simon 27 dans les carnets sculpter l’air :  avec « a la attention beau       p&eacu violette cachéeton       dans     ton préparation des pour mon épouse nicole moisissures mousses lichens le franchissement des je t’enlace gargouille tout est possible pour qui  le "musée (la numérotation des il ne sait rien qui ne va toutes sortes de papiers, sur n’ayant pas   encore une dernier vers aoi depuis ce jour, le site là, c’est le sable et de soie les draps, de soie   la production chercher une sorte de avec marc, nous avons la parol

Accueil > Personnalités > Butor

Butor

Né en 1926 à Mons en Baroeul. Vit et travaille à proximité d’Annemasse et Genève (quand il ne court pas le monde)...

On trouvera des masses d’information à son sujet sur internet, en particulier sur wikipedia, remue.net, le site personnel de Michel Butor et l’extraordinaire dictionnaire d’Henri Desoubeaux.

Et dans ces Brbes :

 


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

info portfolio

Badin Butor, oeure croisée Michel Butor © M. Monticelli

titre documents joints

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette