BRIBES EN LIGNE
    " est-ce parce que, petit, on       alla pur ceste espee ai dulor e le coeur du pour marcel       voyage       dans trois tentatives desesperees quatrième essai de       magnol f le feu s’est   pour théa et ses des voiles de longs cheveux       fourr& nice, le 8 octobre rare moment de bonheur,       je toujours les lettres : antoine simon 10 et te voici humanité antoine simon 16 c’est une sorte de quand il voit s’ouvrir, il semble possible la chaude caresse de antoine simon 6       la ce monde est semé le ciel de ce pays est tout  la lancinante diaphane est le nous savons tous, ici, que sors de mon territoire. fais toulon, samedi 9 "si elle est l’instant criblé       fleur merci au printemps des       &agrav mais non, mais non, tu       midi chercher une sorte de bribes en ligne a cliquetis obscène des  “ce travail qui j’ai longtemps       à       "   (à macles et roulis photo 7 descendre à pigalle, se       pav&ea pierre ciel je me souviens de       ce   (dans le titrer "claude viallat, vue à la villa tamaris là, c’est le sable et a ma mère, femme parmi À max charvolen et martin antoine simon 22       montag pour alain borer le 26 un verre de vin pour tacher       bruyan la terre nous       je       le     le cygne sur       pass&e       jonath de la petit matin frais. je te antoine simon 11 encore une citation“tu    regardant "le renard connaît       fourr& livre grand format en trois introibo ad altare il faut aller voir normal 0 21 false fal (ô fleur de courge... nous avancions en bas de       ruelle la liberté de l’être  le livre, avec nu(e), comme son nom bernard dejonghe... depuis  les trois ensembles 5) triptyque marocain     sur la gardien de phare à vie, au 0 false 21 18     quand dans le pays dont je vous la mort, l’ultime port, ce jour là, je pouvais antoine simon 17 deux mille ans nous 1. il se trouve que je suis le bulletin de "bribes pour helmut chaises, tables, verres, deuxième suite j’ai changé le pour anne slacik ecrire est laure et pétrarque comme il ne s’agit pas de 1-nous sommes dehors. de pa(i)smeisuns en est venuz j’ai donné, au mois le plus insupportable chez preambule – ut pictura accorde ton désir à ta je désire un pour jacky coville guetteurs pour il en est des noms comme du le scribe ne retient constellations et intendo... intendo ! un jour nous avons la cité de la musique je découvre avant toi la gaucherie à vivre,       &agrav    il ainsi fut pétrarque dans histoire de signes . la rencontre d’une pour maxime godard 1 haute pour andrée       dans première   la baie des anges deuxième essai le edmond, sa grande et combien j’ai ajouté   au milieu de premier vers aoi dernier       voyage sainte marie, il était question non vous avez toutefois je m’estimais       l̵ je déambule et suis       sur       ton clquez sur  le grand brassage des       en art jonction semble enfin       &ccedi je t’enlace gargouille siglent a fort e nagent e la route de la soie, à pied, la terre a souvent tremblé errer est notre lot, madame, guetter cette chose  pour de viallat © le château de normalement, la rubrique antoine simon 14       bonheu d’ eurydice ou bien de je ne sais pas si seul dans la rue je ris la   le texte suivant a ] heureux l’homme alocco en patchworck © dernier vers s’il je rêve aux gorges ce va et vient entre temps de bitume en fusion sur eurydice toujours nue à des voix percent, racontent       b&acir 1.- les rêves de       sur et si tu dois apprendre à franchement, pensait le chef, et il fallait aller debout  “... parler une  les premières la force du corps, rita est trois fois humble. madame porte à décembre 2001. ...et poème pour ço dist li reis : autres litanies du saint nom sauvage et fuyant comme le proche et le lointain le vieux qui       sous et nous n’avons rien       dans       je me vous dites : "un ce texte se présente lu le choeur des femmes de granz fut li colps, li dux en bruno mendonça       la le temps passe dans la macles et roulis photo f qu’il vienne, le feu  l’écriture pour pierre theunissen la dernier vers aoi au commencement était la langue est intarissable ouverture d’une poème pour troisième essai si j’avais de son reprise du site avec la quel étonnant le 28 novembre, mise en ligne 7) porte-fenêtre attelage ii est une œuvre quai des chargeurs de       un       deux dans un coin de nice, comme ce mur blanc comme une suite de libre de lever la tête onze sous les cercles     depuis       voyage issent de mer, venent as difficile alliage de pour nicolas lavarenne ma       object si j’étais un  monde rassemblé exode, 16, 1-5 toute cinquième essai tout l’heure de la à le grand combat : granz est li calz, si se   nous sommes pour philippe cyclades, iii° le pendu la communication est 1 la confusion des equitable un besoin sonnerait   six formes de la au labyrinthe des pleursils o tendresses ô mes dentelle : il avait quelques textes chaque jour est un appel, une       dans la mort d’un oiseau. avant dernier vers aoi       six  dernier salut au le 2 juillet de sorte que bientôt       allong     une abeille de      & madame des forêts de tendresses ô mes envols station 1 : judas à cri et à travail de tissage, dans dernier vers aoi  de même que les  mise en ligne du texte       s̵   anatomie du m et deuxième apparition de dernier vers aoi juste un mot pour annoncer l’éclair me dure,       la       " un homme dans la rue se prend       apparu       &agrav       quinze après la lecture de dernier vers aoi les installations souvent,       le quel ennui, mortel pour  les éditions de       reine vous deux, c’est joie et l’illusion d’une       le li quens oger cuardise ce texte m’a été j’ai travaillé antoine simon 23 1 au retour au moment si grant dol ai que ne temps où les coeurs macao grise la bouche pleine de bulles   ciel !!!! chaque automne les     tout autour       pass&e je m’étonne toujours de la si elle est belle ? je       sur le quand sur vos visages les antoine simon 29 certains soirs, quand je coupé le sonà mouans sartoux. traverse de poussées par les vagues sequence 6   le la musique est le parfum de f tous les feux se sont "mais qui lit encore le f le feu est venu,ardeur des       deux mi viene in mentemi       glouss ecrire sur  il est des objets sur samuelchapitre 16, versets 1 jamais je n’aurais pour andré       m̵       j̵ tous feux éteints. des bal kanique c’est quand nous rejoignons, en il en est des meurtrières. tous ces charlatans qui la danse de tes chaussures au bas de le samedi 26 mars, à 15   que signifie démodocos... Ça a bien un bien sûr, il y eut       neige la vie humble chez les l’attente, le fruit un tunnel sans fin et, à "ah ! mon doux pays, avez-vous vu la tentation du survol, à très saintes litanies seins isabelle boizard 2005 dernier vers aoi le 15 mai, à mieux valait découper   ces sec erv vre ile six de l’espace urbain, je t’enfourche ma (josué avait lentement la vie est ce bruissement ainsi va le travail de qui le lourd travail des meules       allong       une  un livre écrit si tu es étudiant en       la et il parlait ainsi dans la       je dernier vers aoi villa arson, nice, du 17 ma voix n’est plus que  marcel migozzi vient de       la le 26 août 1887, depuis       longte genre des motsmauvais genre       chaque à la mémoire de leonardo rosa       sur il ne sait rien qui ne va au rayon des surgelés cinq madame aux yeux même si jouer sur tous les tableaux rêve, cauchemar, "nice, nouvel éloge de la la parol

Accueil > Personnalités > Freixe

Freixe

Né en 1946 en terres catalanes. Vit et travaille entre Nice et Valberg.
JPEG - 2.7 ko
Alain Freixe © M. Monticelli
Pour plus d’informations voir sa fiche dans wikipedia
Son blog
 
Et, dans ces Bribes :

  • A propos de 3 tirages de tête des éditions de l’Amourier

    A paraître dans le Basilic (bulletin de l’association des amis de l’Amourier" du mois de décembre 2008. Nous dirons donc "Rencontre" A propos de trois tirages de tête parus aux éditions (...)
  • Eloge de la surprise

    Clefs : Freixe
    Une contribution d’Alain Freixe
  • 1 le 25/02/09

    Clefs : Freixe
    Et que vous dire des forêts ? De celles qui dans les yeux appellent ? Madame, vous les hantez. Vous y trouver, c’est vous perdre. Et sur des quais de nuit amarrer nos corps. Y abriter regards. (...)
  • 13 - le 09/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Il pleut. J’ai vu la mort dans les larmes de Madame. Restées là à trembler entre une humeur vitée fatiguée de rouge et le cerne noir de ses yeux. Madame se perdait dans les plis de montagnes où elle (...)
  • 14- le 10/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame est toute lumière. Sa cambrure à l’aube dessine le monde, son élan dans les frissons de l’horizon. Notre silence l’étreindra. Eteindra son feu. Ce sera entre la vie et l’écriture, un pays de (...)
  • 15 - le 11/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame est une torche. Elle va par les forêts. Les intérieurs éclairés de ce qui la brûle. De loin vous ne voyez que cette lumière qui happe votre regard. Dans la nuit alors vous dites qu’il fait jour. (...)
  • 16- Le 12/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Vous êtes l’écorchée, Madame lépreuse. Le sang colle vos voiles à votre chair à vif. A chaque mouvement de votre danse dans les bois la douleur lance. Madame meurtrie de douceur. Madame a froid. (...)
  • 17- le 13/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame des forêts de mémoire. Les avenues suivent le cours des rus, ruisseaux, fleuves et torrents. Les places couvrent embouchures et estuaires. Des chasseurs très anciens rabattent les fauves à (...)
  • 18- le 14/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame, vous débusquez la forêt cachée : terre qui pousse ses graines, brisant le ciment et le bitume ; galets charriés jusque dans les eaux lointaines peuplées de requins et de méduses ; arbres (...)
  • 19- le 15/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Toute une faune timide veille et guette, chasse et survit, parmi les reliques de la forêt première. Vous y entendez, Madame, couvrant les voix rauques des machines, l’en marche des insectes (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40

info portfolio

Alain Freixe © M. Monticelli
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette