BRIBES EN LIGNE
      fourr&       m&eacu dans les carnets ce n’est pas aux choses la brume. nuages de tantes herbes el pre si tu es étudiant en rm : nous sommes en toutes ces pages de nos     du faucon les étourneaux ! pour daniel farioli poussant "et bien, voilà..." dit   saint paul trois bernadette griot vient de alocco en patchworck ©     chambre       le macles et roulis photo 1 autre essai d’un À la loupe, il observa       ( ce qui importe pour (ô fleur de courge... ço dist li reis : mais non, mais non, tu deuxième apparition de ce pays que je dis est passet li jurz, si turnet a madame chrysalide fileuse       au josué avait un rythme nous avancions en bas de f dans le sourd chatoiement des conserves ! (josué avait lentement       aux (josué avait     pluie du    7 artistes et 1 jamais si entêtanteeurydice dieu faisait silence, mais réponse de michel       " À max charvolen et après la lecture de on cheval dernier vers aoi dans l’innocence des se reprendre. creuser son de sorte que bientôt la pureté de la survie. nul al matin, quant primes pert violette cachéeton     tout autour  il y a le aux george(s) (s est la ecrire sur poussées par les vagues   que signifie c’est seulement au traquer pour martine, coline et laure quelques textes il aurait voulu être un trait gris sur la pour martin  jésus       dans v.- les amicales aventures du 1.- les rêves de rien n’est le 26 août 1887, depuis seins isabelle boizard 2005       la       m̵ dernier vers aoi       le première     sur la       aujour   je ne comprends plus et que dire de la grâce       droite branches lianes ronces normalement, la rubrique       juin       arauca qu’est-ce qui est en s’égarer on   anatomie du m et et la peur, présente dans les carnets aucun hasard si se le plus insupportable chez il souffle sur les collines       reine on croit souvent que le but       ruelle rossignolet tu la madame déchirée dernier vers aoi station 7 : as-tu vu judas se tous feux éteints. des quatre si la mer s’est       sur le proche et le lointain premier vers aoi dernier  “la signification dans ma gorge raphaël ce 28 février 2002. dans un coin de nice,  les éditions de       sur       p&eacu la mort, l’ultime port, deux ce travail vous est on préparait “dans le dessin       le cet univers sans cyclades, iii° il avait accepté la question du récit la rencontre d’une tandis que dans la grande pour maxime godard 1 haute       chaque abstraction voir figuration f les rêves de pour robert iloec endreit remeint li os et ces  improbable visage pendu       mouett 5) triptyque marocain antoine simon 14       une   ces notes avez-vous vu "ah ! mon doux pays, rien n’est plus ardu à propos “la dernier vers aoi libre de lever la tête   entrons pour raphaël prenez vos casseroles et       " c’est la peur qui fait sixième       dans     hélas, les petites fleurs des lentement, josué journée de on trouvera la video me 1-nous sommes dehors. « h&eacu pour m.b. quand je me heurte le nécessaire non       grimpa un besoin de couper comme de d’ eurydice ou bien de sculpter l’air : petites proses sur terre troisième essai et je reviens sur des granz fut li colps, li dux en       &eacut       "   en grec, morías a propos de quatre oeuvres de iv.- du livre d’artiste du fond des cours et des a l’aube des apaches, dernier vers doel i avrat, derniers  zones gardées de       voyage       que (elle entretenait       six le 2 juillet ne faut-il pas vivre comme je t’ai admiré,     le pas même paysage de ta tombe  et en ceste tere ad estet ja       apparu       sur       jonath "ces deux là se le recueil de textes macles et roulis photo 6 il y a des objets qui ont la tout est possible pour qui il faut laisser venir madame et tout avait les lettres ou les chiffres raphaËl sixième       st       deux la mort d’un oiseau. il s’appelait vous êtes dix l’espace ouvert au les dernières la fraîcheur et la pour michèle aueret dans les écroulements  l’écriture errer est notre lot, madame, entr’els nen at ne pui le 26 août 1887, depuis mouans sartoux. traverse de face aux bronzes de miodrag f toutes mes dans le patriote du 16 mars f les feux m’ont se placer sous le signe de i.- avaler l’art par c’est vrai   on n’est elle ose à peine       pav&ea la langue est intarissable apaches : je dors d’un sommeil de le 19 novembre 2013, à la leonardo rosa a la fin il ne resta que       " je découvre avant toi pour helmut   pour adèle et r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi je t’enlace gargouille art jonction semble enfin       les       sur  le "musée     &nbs ici. les oiseaux y ont fait 0 false 21 18   dits de       glouss l’existence n’est un titre : il infuse sa  “comment  un livre écrit vue à la villa tamaris spectacle de josué dit nice, le 30 juin 2000 dimanche 18 avril 2010 nous générations       &agrav dernier vers aoi zacinto dove giacque il mio de proche en proche tous voici des œuvres qui, le il tente de déchiffrer, des voix percent, racontent rare moment de bonheur, deuxième approche de travail de tissage, dans À l’occasion de préparation des  epître aux    courant       je me encore la couleur, mais cette ce qui fascine chez antoine simon 2 la mastication des       ...mai le lourd travail des meules cher bernard il en est des noms comme du station 3 encore il parle       et tu sa langue se cabre devant le dernier vers aoi a toi le don des cris qui un jour nous avons tu le saiset je le vois  je signerai mon    en quai des chargeurs de je t’enfourche ma       la clquez sur quand c’est le vent qui là, c’est le sable et  les premières madame dans l’ombre des pour jean-marie simon et sa    regardant 1 au retour au moment moi cocon moi momie fuseau printemps breton, printemps       vu quand nous rejoignons, en       fourmi j’entends sonner les vertige. une distance       à deuxième essai pour julius baltazar 1 le bal kanique c’est saluer d’abord les plus je suis celle qui trompe il n’est pire enfer que chairs à vif paumes temps de pierres dans la et combien monde imaginal,     oued coulant     extraire       le     m2 &nbs       ma le scribe ne retient ...et poème pour   3   

les à bernadette     pourquoi       baie       soleil de pareïs li seit la mon cher pétrarque, pour alain borer le 26     cet arbre que       retour je suis occupé ces dans ce périlleux  hors du corps pas       au la fraîcheur et la  avec « a la j’ai perdu mon 1- c’est dans sept (forces cachées qui madame a des odeurs sauvages   d’un coté, même si archipel shopping, la voudrais je vous j’aime chez pierre       dans antoine simon 25     chant de références : xavier       reine merci à la toile de       bonheu     nous       il patrick joquel vient de       dans passet li jurz, la noit est       s̵    seule au ses mains aussi étaient "l’art est-il ne pas négocier ne attention beau introibo ad altare j’ai relu daniel biga, j’arrivais dans les ki mult est las, il se dort le geste de l’ancienne,       &ccedi       les       dans langues de plomba la ainsi alfred… a la femme au marché ou souk ou et que vous dire des       su en 1958 ben ouvre à dernier vers aoi antoine simon 27 le coeur du merci au printemps des le lent tricotage du paysage   tout est toujours en « pouvez-vous la parol

Accueil > Personnalités > Freixe

Freixe

Né en 1946 en terres catalanes. Vit et travaille entre Nice et Valberg.
JPEG - 2.7 ko
Alain Freixe © M. Monticelli
Pour plus d’informations voir sa fiche dans wikipedia
Son blog
 
Et, dans ces Bribes :

  • A propos de 3 tirages de tête des éditions de l’Amourier

    A paraître dans le Basilic (bulletin de l’association des amis de l’Amourier" du mois de décembre 2008. Nous dirons donc "Rencontre" A propos de trois tirages de tête parus aux éditions (...)
  • Eloge de la surprise

    Clefs : Freixe
    Une contribution d’Alain Freixe
  • 1 le 25/02/09

    Clefs : Freixe
    Et que vous dire des forêts ? De celles qui dans les yeux appellent ? Madame, vous les hantez. Vous y trouver, c’est vous perdre. Et sur des quais de nuit amarrer nos corps. Y abriter regards. (...)
  • 13 - le 09/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Il pleut. J’ai vu la mort dans les larmes de Madame. Restées là à trembler entre une humeur vitée fatiguée de rouge et le cerne noir de ses yeux. Madame se perdait dans les plis de montagnes où elle (...)
  • 14- le 10/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame est toute lumière. Sa cambrure à l’aube dessine le monde, son élan dans les frissons de l’horizon. Notre silence l’étreindra. Eteindra son feu. Ce sera entre la vie et l’écriture, un pays de (...)
  • 15 - le 11/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame est une torche. Elle va par les forêts. Les intérieurs éclairés de ce qui la brûle. De loin vous ne voyez que cette lumière qui happe votre regard. Dans la nuit alors vous dites qu’il fait jour. (...)
  • 16- Le 12/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Vous êtes l’écorchée, Madame lépreuse. Le sang colle vos voiles à votre chair à vif. A chaque mouvement de votre danse dans les bois la douleur lance. Madame meurtrie de douceur. Madame a froid. (...)
  • 17- le 13/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame des forêts de mémoire. Les avenues suivent le cours des rus, ruisseaux, fleuves et torrents. Les places couvrent embouchures et estuaires. Des chasseurs très anciens rabattent les fauves à (...)
  • 18- le 14/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Madame, vous débusquez la forêt cachée : terre qui pousse ses graines, brisant le ciment et le bitume ; galets charriés jusque dans les eaux lointaines peuplées de requins et de méduses ; arbres (...)
  • 19- le 15/03/09

    Clefs : Freixe , poésie
    Toute une faune timide veille et guette, chasse et survit, parmi les reliques de la forêt première. Vous y entendez, Madame, couvrant les voix rauques des machines, l’en marche des insectes (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40

info portfolio

Alain Freixe © M. Monticelli
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette