BRIBES EN LIGNE
f le feu m’a sa langue se cabre devant le références : xavier       la vi.- les amicales aventures le "patriote", je découvre avant toi       ( quatrième essai de     pluie du   est-ce que       journ& c’est vrai deuxième essai dorothée vint au monde le ciel de ce pays est tout       avant madame chrysalide fileuse j’ai en réserve m1       dernier vers aoi carmelo arden quin est une       grappe le coeur du carles li reis en ad prise sa accorde ton désir à ta tant pis pour eux. je suis bien dans    en ils sortent à la mémoire de deux nouveauté, viallat © le château de voile de nuità la  pour jean le       va il aurait voulu être premier essai c’est       d&eacu de proche en proche tous  le grand brassage des vue à la villa tamaris mieux valait découper  dernier salut au iv.- du livre d’artiste       nuage  zones gardées de  ce mois ci : sub les premières able comme capable de donner pour philippe       jardin soudain un blanc fauche le       neige « e ! malvais     m2 &nbs         &n vertige. une distance       je me monde imaginal, 7) porte-fenêtre       " chaque jour est un appel, une dernier vers aoi       dans     après antoine simon 26 avec marc, nous avons faisant dialoguer la tentation du survol, à noble folie de josué, tendresses ô mes envols       je me folie de josuétout est inoubliables, les elle réalise des       juin dernier vers aoi dans le pays dont je vous nous avancions en bas de       " nous viendrons nous masser 1254 : naissance de sous l’occupation attention beau allons fouiller ce triangle 0 false 21 18 il y a des objets qui ont la       quand       le       nuage errer est notre lot, madame,  “la signification   le 10 décembre quand c’est le vent qui la terre nous dernier vers aoi       &ccedi autre essai d’un du bibelot au babilencore une   d’un coté, o tendresses ô mes       assis       dans       l̵ troisième essai et la littérature de l’éclair me dure, ici. les oiseaux y ont fait et si tu dois apprendre à neuf j’implore en vain       parfoi  l’écriture "et bien, voilà..." dit       la tout le problème les oiseaux s’ouvrent       m̵     une abeille de "nice, nouvel éloge de la paroles de chamantu la route de la soie, à pied,  référencem       la À perte de vue, la houle des pas même rossignolet tu la trois (mon souffle au matin le numéro exceptionnel de antoine simon 31 on dit qu’agathe   un le 26 août 1887, depuis       descen  les œuvres de de profondes glaouis un titre : il infuse sa on a cru à       "  improbable visage pendu d’ eurydice ou bien de dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la en introduction à dernier vers aoi et nous n’avons rien       sur cet article est paru dans le titrer "claude viallat, dans les hautes herbes granz fut li colps, li dux en comme ce mur blanc je suis celle qui trompe       force       sur       le dernier vers aoi   antoine simon 24 et la peur, présente    si tout au long       en dernier vers aoi       dans a christiane       sur je t’enlace gargouille       retour  pour de clere est la noit e la antoine simon 17 un nouvel espace est ouvert dernier vers aoi À la loupe, il observa le coquillage contre pour anne slacik ecrire est nice, le 30 juin 2000 merci à la toile de sables mes parolesvous quant carles oït la     ton       (       dans la gaucherie à vivre, pour michèle gazier 1 f les marques de la mort sur et ma foi, a grant dulur tendrai puis       le autre citation"voui       le   iv    vers pour andré le temps passe si vite, 1) la plupart de ces autre petite voix la réserve des bribes f toutes mes       le dimanche 18 avril 2010 nous seins isabelle boizard 2005 li quens oger cuardise   1) cette chaque automne les exacerbé d’air station 7 : as-tu vu judas se dans un coin de nice, dire que le livre est une sainte marie,       bien des voix percent, racontent en cet anniversaire, ce qui entr’els nen at ne pui juste un mot pour annoncer antoine simon 27 d’abord l’échange des comme une suite de je t’enfourche ma       &agrav pour alain borer le 26 f qu’il vienne, le feu etudiant à l’instant criblé  le "musée       soleil epuisement de la salle, la galerie chave qui reflets et echosla salle si j’avais de son guetter cette chose ce sur l’erbe verte si est pour martin je meurs de soif quelque temps plus tard, de 0 false 21 18 depuis le 20 juillet, bribes libre de lever la tête carissimo ulisse,torna a dans ma gorge a toi le don des cris qui     de rigoles en là, c’est le sable et sauvage et fuyant comme sequence 6   le     quand   l’oeuvre vit son dernier vers aoi "pour tes et il parlait ainsi dans la clers est li jurz et li antoine simon 9   jn 2,1-12 : ce qu’un paysage peut a supposer quece monde tienne sixième raphaël le temps passe dans la branches lianes ronces  “s’ouvre       au c’est parfois un pays marcel alocco a très saintes litanies mise en ligne bien sûrla       six  dernières mises il n’était qu’un   la baie des anges pur ceste espee ai dulor e « pouvez-vous 1.- les rêves de a l’aube des apaches, je crie la rue mue douleur art jonction semble enfin certains soirs, quand je       &n madame des forêts de       je antoine simon 12 les routes de ce pays sont       fourmi dernier vers aoi   à propos des grands r.m.a toi le don des cris qui poème pour 5) triptyque marocain gardien de phare à vie, au       une       st sors de mon territoire. fais j’ai travaillé antoine simon 18 station 4 : judas        le  dans toutes les rues   entrons saluer d’abord les plus dernier vers aoi       franchement, pensait le chef,   six formes de la   3   

les tu le saiset je le vois ce texte se présente       aujour antoine simon 16 la question du récit    courant       fourr& alocco en patchworck © (ma gorge est une       embarq dernier vers aoi les avenues de ce pays madame est la reine des les petites fleurs des la fonction, tout mon petit univers en bribes en ligne a ils s’étaient la vie est dans la vie. se       devant     les provisions       pass&e nice, le 18 novembre 2004 j’écoute vos madame est toute  née à il ne sait rien qui ne va     " 0 false 21 18 tout est possible pour qui madame dans l’ombre des torna a sorrento ulisse torna f j’ai voulu me pencher macles et roulis photo 3 aux george(s) (s est la "ces deux là se al matin, quant primes pert la pureté de la survie. nul dernier vers s’il ici, les choses les plus dernier vers aoi     chambre temps où les coeurs       et samuelchapitre 16, versets 1       sur       la le tissu d’acier     longtemps sur       il effleurer le ciel du bout des pour yves et pierre poher et la cité de la musique deux ajouts ces derniers       soleil pour andré À max charvolen et martin  la toile couvre les comme c’est   adagio   je napolì napolì       allong macles et roulis photo 4       chaque cyclades, iii° lancinant ô lancinant c’est pour moi le premier merci à marc alpozzo de mes deux mains et encore  dits mille fardeaux, mille antoine simon 14 carcassonne, le 06 comment entrer dans une rêve, cauchemar, bientôt, aucune amarre au commencement était derniers on croit souvent que le but le samedi 26 mars, à 15  au mois de mars, 1166 f le feu est venu,ardeur des pour michèle « h&eacu       je  mise en ligne du texte dans les carnets cinq madame aux yeux vous avez   se une errance de si grant dol ai que ne j’ai ajouté mes pensées restent la parol

Accueil > Personnalités > Winckler

Winckler


  • Le choeur des femmes

    Lu le Choeur des femmes de Martin Winckler. Et je le rumine depuis que je l’ai lu. Il me revient ainsi régulièrement en mémoire, et au moment d’ouvrir cette nouvelle rubrique sur Bribes en ligne, (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette