BRIBES EN LIGNE
tandis que dans la grande régine robin,  epître aux  au travers de toi je c’est vrai a la fin il ne resta que les avenues de ce pays       la   3   

les je t’enlace gargouille toujours les lettres : tendresses ô mes envols dernier vers aoi sixième zacinto dove giacque il mio on croit souvent que le but f les marques de la mort sur je meurs de soif recleimet deu mult 5) triptyque marocain à bernadette histoire de signes . j’ai donné, au mois quant carles oït la       le samuelchapitre 16, versets 1       dernier vers aoi       l̵ la légende fleurie est l’éclair me dure, madame dans l’ombre des dans les carnets       sur etudiant à   entrons générations le 28 novembre, mise en ligne descendre à pigalle, se     surgi onze sous les cercles clers est li jurz et li les routes de ce pays sont vertige. une distance       sabots       au dernier vers aoi   ces notes suite du blasphème de des conserves ! le soleil n’est pas il tente de déchiffrer,   ciel !!!! aux barrières des octrois de mes deux mains le scribe ne retient       le  les œuvres de n’ayant pas pour gilbert nous avons affaire à de  dernier salut au tout le problème madame est toute dans les rêves de la je me souviens de edmond, sa grande journée de       ce       &agrav       pass&e temps où les coeurs 1) notre-dame au mur violet "la musique, c’est le 1 au retour au moment  improbable visage pendu     chambre et si au premier jour il nous viendrons nous masser les plus vieilles un tunnel sans fin et, à de prime abord, il iv.- du livre d’artiste  ce qui importe pour démodocos... Ça a bien un pour max charvolen 1) mais non, mais non, tu la langue est intarissable quand c’est le vent qui voile de nuità la ici. les oiseaux y ont fait   le 10 décembre un jour, vous m’avez   l’oeuvre vit son       sur dix l’espace ouvert au arbre épanoui au ciel si elle est belle ? je nu(e), comme son nom dans l’innocence des dernier vers aoi À la loupe, il observa clers fut li jurz e li on cheval coupé en deux quand  avec « a la     ton       fleure ( ce texte a la vie est ce bruissement si, il y a longtemps, les Ç’avait été la  il y a le a christiane l’appel tonitruant du le corps encaisse comme il comme une suite de ce jour-là il lui À max charvolen et martin       dans temps de bitume en fusion sur cette machine entre mes  il est des objets sur     le cygne sur a la femme au que d’heures       le 10 vers la laisse ccxxxii     m2 &nbs ainsi alfred… deuxième essai le glacis de la mort antoine simon 2 onzième quelque chose j’entends sonner les       force       midi approche d’une     [1]  pour anne slacik ecrire est neuf j’implore en vain l’une des dernières       soleil un temps hors du le 15 mai, à l’attente, le fruit       " travail de tissage, dans antoine simon 24 premier essai c’est janvier 2002 .traverse pour martin madame déchirée il arriva que antoine simon 6 jamais si entêtanteeurydice c’est la chair pourtant pas sur coussin d’air mais pour andré villers 1) madame, vous débusquez ma voix n’est plus que première  “s’ouvre je suis occupé ces       &n pluies et bruines, i.- avaler l’art par pour julius baltazar 1 le   encore une deuxième suite carles respunt :       ruelle l’impossible il en est des noms comme du       voyage l’ami michel les installations souvent, li quens oger cuardise       apparu  hier, 17       nuage en ceste tere ad estet ja     hélas, cinquième essai tout     faisant la josué avait un rythme comment entrer dans une       il equitable un besoin sonnerait la terre nous ecrire les couleurs du monde quel ennui, mortel pour les enseignants : sors de mon territoire. fais   six formes de la "tu sais ce que c’est       &agrav huit c’est encore à       six outre la poursuite de la mise l’erbe del camp, ki v.- les amicales aventures du       pav&ea ouverture d’une f j’ai voulu me pencher       marche si j’étais un       assis de soie les draps, de soie pour pierre theunissen la       voyage       ma carissimo ulisse,torna a quand il voit s’ouvrir,       dans l’homme est f les feux m’ont face aux bronzes de miodrag attention beau on a cru à       o     une abeille de       fourmi les amants se et…  dits de antoine simon 33 deux ce travail vous est       juste un l’art c’est la voici des œuvres qui, le les doigts d’ombre de neige sequence 6   le       au sainte marie, dentelle : il avait marché ou souk ou il avait accepté antoine simon 29 le passé n’est je déambule et suis pour le prochain basilic, (la a la libération, les       ...mai la bouche pure souffrance et c’était dans la fraîcheur et la j’ai longtemps   (dans le     quand juste un mot pour annoncer la réserve des bribes       journ& madame est une torche. elle       qui       &ccedi tendresse du mondesi peu de  les éditions de pas même  pour de « voici       vaches je t’enfourche ma     pourquoi       à   j’ai souvent fontelucco, 6 juillet 2000 rien n’est ce n’est pas aux choses il souffle sur les collines mise en ligne antoine simon 3 pour mon épouse nicole       un intendo... intendo ! cet article est paru dans le légendes de michel  les trois ensembles depuis le 20 juillet, bribes de la les textes mis en ligne gardien de phare à vie, au       deux pour michèle       avant fin première sept (forces cachées qui  tu vois im font chier attendre. mot terrible. martin miguel art et       grappe     au couchant je suis et il fallait aller debout quel étonnant pour nicolas lavarenne ma archipel shopping, la     sur la nice, le 18 novembre 2004 paien sunt morz, alquant la question du récit     rien antoine simon 31 j’aime chez pierre ainsi va le travail de qui       grimpa quelques autres bal kanique c’est avant dernier vers aoi dernier vers aoi   la production  monde rassemblé c’était une     pluie du ici, les choses les plus       bruyan immense est le théâtre et       en un madame, c’est notre     double       neige toulon, samedi 9     &nbs quatre si la mer s’est sous la pression des (vois-tu, sancho, je suis ils sortent granz est li calz, si se o tendresses ô mes       arauca antoine simon 15 carcassonne, le 06       "       sur reflets et echosla salle "si elle est où l’on revient dernier vers s’il ce 28 février 2002. le nécessaire non « h&eacu raphaël et je vois dans vos pour michèle gazier 1       longte     après …presque vingt ans plus dernier vers aoi   1) cette vous dites : "un vous deux, c’est joie et il n’était qu’un       "     un mois sans       le antoine simon 13 le plus insupportable chez f les rêves de       dans antoine simon 25 portrait. 1255 : tu le sais bien. luc ne       dans macles et roulis photo 4 la deuxième édition du pour jacqueline moretti, pur ceste espee ai dulor e       l̵ ...et poème pour et te voici humanité mi viene in mentemi c’est le grand quatrième essai de et que dire de la grâce c’est la peur qui fait ne pas négocier ne macles et roulis photo 3       ( patrick joquel vient de  je signerai mon envoi du bulletin de bribes le temps passe dans la   un vendredi dernier vers aoi       sur le lentement, josué sauvage et fuyant comme autre citation"voui dans ma gorge madame des forêts de f le feu est venu,ardeur des la parol

Accueil > Personnalités > Biga

Biga

Né en 1940, à Nice. Après avoir travaillé longtemps à Nantes, Daniel Biga s’est installé à nouveau à Nice.

Quatre écrivains m’ont appris ce que signifiait d’être "contemporain" de la langue française. Dans le roman, Butor et Le Clézio. En poésie : Jean-Pierre Charles et Biga.

On trouvera une note dans le Larousse en ligne, et plus d’éléments sur le site de l’Amourier


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 230

info portfolio

Daniel Biga © Michel Durigneux Daniel Biga © Michel Durigneux
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette