BRIBES EN LIGNE
pour marcel station 1 : judas certains soirs, quand je  l’exposition  normalement, la rubrique encore la couleur, mais cette le ciel est clair au travers pour philippe Ç’avait été la       reine traquer     au couchant       le zacinto dove giacque il mio j’oublie souvent et pour mireille et philippe c’est une sorte de li emperere s’est diaphane est le mot (ou       midi chaque automne les à propos des grands       st mesdames, messieurs, veuillez       j̵       crabe-   pour le prochain (vois-tu, sancho, je suis dernier vers aoi on préparait max charvolen, martin miguel il est le jongleur de lui vous avez moi cocon moi momie fuseau       dans dernier vers aoi dieu faisait silence, mais je meurs de soif quelques textes il semble possible pas une année sans évoquer et ma foi, macles et roulis photo 6 intendo... intendo ! preambule – ut pictura alocco en patchworck © 7) porte-fenêtre   je n’ai jamais   maille 1 :que halt sunt li pui e mult halt bel équilibre et sa dernier vers aoi dix l’espace ouvert au       entre merci à marc alpozzo introibo ad altare ils s’étaient l’homme est normal 0 21 false fal aux barrières des octrois madame dans l’ombre des quand les mots ils sortent envoi du bulletin de bribes quand vous serez tout macles et roulis photo     m2 &nbs attention beau carissimo ulisse,torna a je ne saurais dire avec assez       pass&e dernier vers s’il “dans le dessin     vers le soir rm : nous sommes en une il faut dire les       arauca religion de josué il  martin miguel vient pour mon épouse nicole       la de sorte que bientôt mise en ligne d’un       baie f le feu m’a dernier vers aoi   iv    vers constellations et j’ai perdu mon madame est une torche. elle       l̵ et si tu dois apprendre à vi.- les amicales aventures toutes sortes de papiers, sur des conserves !       quinze madame est toute le 23 février 1988, il pour gilbert le 19 novembre 2013, à la pour alain borer le 26 raphaël       la si j’avais de son d’un bout à vous n’avez À max charvolen et martin ce texte se présente ce qu’un paysage peut       la tous ces charlatans qui on dit qu’agathe à sylvie i mes doigts se sont ouverts 0 false 21 18 ce qui importe pour paysage de ta tombe  et     faisant la       au carmelo arden quin est une  dernier salut au       ( comme c’est le glacis de la mort en ceste tere ad estet ja "et bien, voilà..." dit d’ eurydice ou bien de       longte juste un mot pour annoncer bien sûrla nécrologie sors de mon territoire. fais et si au premier jour il       sur       apr&eg (dans mon ventre pousse une rita est trois fois humble. a propos d’une je déambule et suis       fleur dans la caverne primordiale pour anne slacik ecrire est vous dites : "un jamais si entêtanteeurydice       avant       l̵ le scribe ne retient     à temps de pierres la liberté de l’être       sur       dans vous êtes monde imaginal, dans les hautes herbes archipel shopping, la un nouvel espace est ouvert  au travers de toi je je ne sais pas si des quatre archanges que les étourneaux ! elle réalise des du bibelot au babilencore une seul dans la rue je ris la le soleil n’est pas       au f les marques de la mort sur autre essai d’un       apr&eg quatrième essai rares quatrième essai de antoine simon 32 il y a dans ce pays des voies dernier vers que mort neuf j’implore en vain       devant morz est rollant, deus en ad  zones gardées de la poésie, à la la force du corps, 10 vers la laisse ccxxxii encore une citation“tu nous savons tous, ici, que ma voix n’est plus que tout mon petit univers en pour max charvolen 1) effleurer le ciel du bout des sculpter l’air : antoine simon 14     &nbs deux ce travail vous est percey priest lakesur les un homme dans la rue se prend le galop du poème me il souffle sur les collines il ne sait rien qui ne va grande lune pourpre dont les ne faut-il pas vivre comme pour jean-marie simon et sa   jn 2,1-12 : les premières et nous n’avons rien dernier vers aoi quelque temps plus tard, de et il fallait aller debout       dans     hélas, tandis que dans la grande marcel alocco a quel étonnant       sur le carissimo ulisse,torna a       pass&e je suis bien dans pierre ciel  “la signification       b&acir de soie les draps, de soie       fourr& et te voici humanité l’heure de la et la peur, présente       le     oued coulant la lecture de sainte que d’heures les dessins de martine orsoni quelque chose   pour adèle et dernier vers aoi       pass&e écrirecomme on se onzième il faut laisser venir madame madame est une la mastication des dire que le livre est une livre grand format en trois l’ami michel titrer "claude viallat,       enfant se reprendre. creuser son   3   

les tendresses ô mes envols ce poème est tiré du le coeur du la musique est le parfum de la liberté s’imprime à et ces       sur générations marie-hélène       un station 3 encore il parle edmond, sa grande errer est notre lot, madame, nous avancions en bas de les oiseaux s’ouvrent g. duchêne, écriture le       grappe       assis (ô fleur de courge...         &n je n’hésiterai       sur antoine simon 20       m̵ etudiant à cinquième citationne       &agrav couleur qui ne masque pas au programme des actions branches lianes ronces mise en ligne       " mais jamais on ne l’évidence a propos de quatre oeuvres de       et  tous ces chardonnerets la terre a souvent tremblé       &n dernier vers aoi les enseignants : moisissures mousses lichens le coquillage contre   encore une avant propos la peinture est ainsi va le travail de qui ce qui aide à pénétrer le antoine simon 13 ce jour-là il lui       sur le l’erbe del camp, ki je suis occupé ces macao grise ici, les choses les plus     après deux mille ans nous   1) cette saluer d’abord les plus références : xavier granz fut li colps, li dux en vous avez je découvre avant toi 13) polynésie ce abu zayd me déplait. pas le franchissement des à la bonne f toutes mes pour nicolas lavarenne ma deuxième suite       dans       bonhe       ton les lettres ou les chiffres la danse de le passé n’est antoine simon 17       une pour michèle aueret epuisement de la salle, assise par accroc au bord de       coude cher bernard nice, le 8 octobre passet li jurz, si turnet a pour martine dans les horizons de boue, de       en       montag le numéro exceptionnel de d’un côté essai de nécrologie, dans les carnets       &n     cet arbre que attelage ii est une œuvre       dans       " je ne peins pas avec quoi, "si elle est fragilité humaine.       &n écoute, josué, voudrais je vous dans le train premier       va vous deux, c’est joie et il y a tant de saints sur   un quelques autres un titre : il infuse sa en cet anniversaire, ce qui  pour jean le f j’ai voulu me pencher carles respunt : le geste de l’ancienne, beaucoup de merveilles   et combien pour daniel farioli poussant   saint paul trois       p&eacu napolì napolì       é ce va et vient entre ainsi alfred… pour raphaël siglent a fort e nagent e ...et poème pour       chaque petites proses sur terre des voix percent, racontent comme un préliminaire la c’est le grand pour helmut toi, mésange à ensevelie de silence, dans l’innocence des ce paysage que tu contemplais la mort, l’ultime port, dernier vers aoi antoine simon 3 cet univers sans la terre nous  les éditions de antoine simon 16 ce texte m’a été     ton         or       sabots la parol

Accueil > Personnalités > Boizard

Boizard

Isabelle Boizard vit et travaille à Vallauris.

Dans les Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette