BRIBES EN LIGNE
attendre. mot terrible. le lent déferlement dernier vers aoi   je n’ai jamais (elle entretenait       les ouverture de l’espace qu’est-ce qui est en pas facile d’ajuster le « pouvez-vous attendre. mot terrible.       sur le elle ose à peine alocco en patchworck ©     tout autour clers fut li jurz e li À max charvolen et       je me six de l’espace urbain,  les premières quand il voit s’ouvrir,       " siglent a fort e nagent e       quand et ces deuxième apparition de al matin, quant primes pert mes pensées restent  avec « a la ma mémoire ne peut me       le   au milieu de la terre a souvent tremblé dernier vers aoi pour nicolas lavarenne ma  zones gardées de toutes ces pages de nos là, c’est le sable et dans la caverne primordiale le ciel de ce pays est tout pour mireille et philippe À max charvolen et martin a la libération, les     chambre j’ai longtemps dernier vers aoi       ton  martin miguel vient la terre nous c’était une   j’ai souvent le galop du poème me  pour le dernier jour il en est des meurtrières. 1 au retour au moment   je ne comprends plus la mastication des station 7 : as-tu vu judas se ce qui fascine chez le lourd travail des meules merci à marc alpozzo le bulletin de "bribes dessiner les choses banales clere est la noit e la ouverture d’une       dans a l’aube des apaches, aux barrières des octrois  pour de faisant dialoguer je ne saurais dire avec assez ma voix n’est plus que j’ai perdu mon       sur pour anne slacik ecrire est max charvolen, martin miguel antoine simon 12 travail de tissage, dans de l’autre dernier vers que mort le texte qui suit est, bien À la loupe, il observa pas sur coussin d’air mais a supposer quece monde tienne       nuage    si tout au long macles et roulis photo 1     " à bernadette dernier vers aoi       bruyan pour angelo voici des œuvres qui, le antoine simon 25 inoubliables, les       en f le feu s’est madame est une torche. elle sables mes parolesvous j’entends sonner les dans les carnets il ne reste plus que le dans les hautes herbes autre petite voix quelques autres chaque jour est un appel, une mieux valait découper macles et roulis photo 3   le texte suivant a dernier vers aoi       ce       la exode, 16, 1-5 toute pour jean marie ce n’est pas aux choses intendo... intendo !   entrons accoucher baragouiner vous n’avez je découvre avant toi reflets et echosla salle f tous les feux se sont toute une faune timide veille marie-hélène  epître aux je sais, un monde se il avait accepté dernier vers aoi       sur       ( tout à fleur d’eaula danse sa langue se cabre devant le       entre réponse de michel  un livre écrit aux george(s) (s est la sept (forces cachées qui frères et quand nous rejoignons, en villa arson, nice, du 17 madame chrysalide fileuse glaciation entre laure et pétrarque comme un trait gris sur la au commencement était pour max charvolen 1) les avenues de ce pays  c’était       dans marcel alocco a tandis que dans la grande je déambule et suis       é     extraire       parfoi sequence 6   le       au ecrire sur la chaude caresse de torna a sorrento ulisse torna dans les écroulements pour jean-marie simon et sa  l’écriture       neige       m&eacu pour jacqueline moretti, dernier vers aoi tout est possible pour qui la route de la soie, à pied, a propos d’une comme ce mur blanc     depuis vi.- les amicales aventures polenta une autre approche de station 1 : judas sculpter l’air :       &eacut le geste de l’ancienne, "et bien, voilà..." dit c’est seulement au de soie les draps, de soie dans le train premier si j’étais un j’ai donné, au mois li emperere s’est douze (se fait terre se pour martine, coline et laure pour martine le tissu d’acier macles et roulis photo 4 samuelchapitre 16, versets 1       sur le 28 novembre, mise en ligne tu le saiset je le vois il y a dans ce pays des voies antoine simon 17 antoine simon 19 le recueil de textes       un       montag ce texte m’a été j’ai donc       coude a propos de quatre oeuvres de grant est la plaigne e large dernier vers aoi   1) cette dernier vers aoi l’illusion d’une 13) polynésie "si elle est la rencontre d’une 1) notre-dame au mur violet depuis ce jour, le site   si vous souhaitez       dans paysage de ta tombe  et seins isabelle boizard 2005 où l’on revient       le ainsi alfred… immense est le théâtre et en ceste tere ad estet ja le 15 mai, à   iv    vers quatrième essai de démodocos... Ça a bien un  dans toutes les rues     le cygne sur en introduction à       st des quatre archanges que et c’était dans monde imaginal, paien sunt morz, alquant c’est extrêmement un verre de vin pour tacher ainsi fut pétrarque dans issent de mer, venent as    au balcon     dans la ruela       " tendresses ô mes envols dans ce pays ma mère   pour olivier       je me constellations et in the country  les œuvres de       au il n’y a pas de plus à       les       sur  l’exposition        banlie       je       s̵     sur la pente dernier vers aoi il en est des noms comme du 1 la confusion des l’instant criblé dernier vers aoi charogne sur le seuilce qui dans les horizons de boue, de madame des forêts de pour robert   en grec, morías diaphane est le des voix percent, racontent le coquillage contre les dessins de martine orsoni une fois entré dans la jamais si entêtanteeurydice antoine simon 24 sur l’erbe verte si est quand sur vos visages les  la lancinante antoine simon 21     surgi l’attente, le fruit cinquième essai tout rimbaud a donc quatrième essai rares ils avaient si longtemps, si la cité de la musique vedo la luna vedo le c’est le grand       pass&e d’un côté il était question non heureuse ruine, pensait pas de pluie pour venir premier vers aoi dernier on trouvera la video antoine simon 33  mise en ligne du texte       chaque preambule – ut pictura diaphane est le mot (ou       ( able comme capable de donner imagine que, dans la mougins. décembre     sur la elle disposait d’une       sur percey priest lakesur les arbre épanoui au ciel dernier vers aoi "tu sais ce que c’est       quinze les parents, l’ultime on croit souvent que le but   un de mes deux mains Ç’avait été la grande lune pourpre dont les les dieux s’effacent passent .x. portes, merle noir  pour les plus terribles il existe au moins deux       assis i en voyant la masse aux dernier vers aoi errer est notre lot, madame,       allong       la antoine simon 5 deux ce travail vous est   iloec endreit remeint li os dans le patriote du 16 mars       neige   anatomie du m et s’ouvre la antoine simon 30 1.- les rêves de       retour " je suis un écorché vif. mais non, mais non, tu eurydice toujours nue à le numéro exceptionnel de dernier vers aoi (la numérotation des       object       et tu jusqu’à il y a deuxième suite effleurer le ciel du bout des r.m.a toi le don des cris qui certains soirs, quand je     son soudain un blanc fauche le les cuivres de la symphonie macles et roulis photo 6 cher bernard leonardo rosa ce jour là, je pouvais       au écoute, josué, décembre 2001. antoine simon 18 moi cocon moi momie fuseau     une abeille de exacerbé d’air le nécessaire non antoine simon 32 seul dans la rue je ris la (dans mon ventre pousse une passet li jurz, la noit est voudrais je vous la langue est intarissable deuxième apparition la légende fleurie est  le "musée il aurait voulu être les doigts d’ombre de neige deuxième "nice, nouvel éloge de la o tendresses ô mes   né le 7 pour martin       gentil de prime abord, il       " et encore  dits la parol

Accueil > Personnalités > Caminiti

Caminiti

Martin Caminiti. Né le 8 septembre 1959 à Taurianova (Italie). Vit et travaille à Nice.

On trouvera des informations notamment dans "documents d’artiste"

Dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette