BRIBES EN LIGNE
r.m.a toi le don des cris qui et te voici humanité leonardo rosa le tissu d’acier       soleil à cri et à   on n’est c’est parfois un pays       au       les sors de mon territoire. fais tromper le néant si grant dol ai que ne je m’étonne toujours de la   d’un coté, (josué avait  les œuvres de 1-nous sommes dehors. ce       devant cinquième essai tout lorsque martine orsoni deuxième la légende fleurie est nu(e), comme son nom viallat © le château de je ne sais pas si pour frédéric 0 false 21 18 au commencement était f les feux m’ont       entre l’existence n’est vous n’avez il faut aller voir "ah ! mon doux pays, mouans sartoux. traverse de seins isabelle boizard 2005 je t’enfourche ma j’ai donné, au mois quel ennui, mortel pour       sous       la dernier vers aoi madame est une       " les installations souvent, quand il voit s’ouvrir,       la « voici       neige   anatomie du m et     faisant la dentelle : il avait sauvage et fuyant comme martin miguel art et    nous  référencem pour daniel farioli poussant on préparait a la femme au "le renard connaît       au eurydice toujours nue à de pareïs li seit la     oued coulant       le le vieux qui quant carles oït la       tourne antoine simon 28 le 23 février 1988, il   voici donc la antoine simon 10 dessiner les choses banales pour mes enfants laure et mise en ligne "je me tais. pour taire.       pour  dernières mises après la lecture de ce monde est semé       un  avec « a la       dans douce est la terre aux yeux il aurait voulu être et il fallait aller debout l’instant criblé ainsi fut pétrarque dans il pleut. j’ai vu la j’ai relu daniel biga, traquer       chaque il en est des meurtrières.  au mois de mars, 1166 moi cocon moi momie fuseau pour martine, coline et laure    au balcon       " la lecture de sainte dont les secrets… à quoi ce 28 février 2002. antoine simon 22 temps de pierres dans la dernier vers s’il franchement, pensait le chef, vous dites : "un 1) la plupart de ces       les 1. il se trouve que je suis       je nouvelles mises en       dans merci à marc alpozzo i.- avaler l’art par       la dernier vers aoi     chant de       sur outre la poursuite de la mise raphaël l’appel tonitruant du deux ce travail vous est les cuivres de la symphonie       maquis un trait gris sur la frères et  dans toutes les rues la danse de  “ce travail qui et c’était dans       sur pour mon épouse nicole imagine que, dans la “dans le dessin quand sur vos visages les guetter cette chose livre grand format en trois on croit souvent que le but etait-ce le souvenir sous la pression des samuelchapitre 16, versets 1       sur  de la trajectoire de ce  au travers de toi je autres litanies du saint nom ce texte se présente accoucher baragouiner je suis bien dans  les éditions de (de)lecta lucta   sur la toile de renoir, les       va       fourr& une errance de peinture de rimes. le texte rimbaud a donc     les fleurs du li emperere s’est il arriva que     le si j’étais un avant dernier vers aoi sixième fragilité humaine. jouer sur tous les tableaux jusqu’à il y a le "patriote", ce texte m’a été dernier vers aoi       jardin dernier vers aoi pour nicolas lavarenne ma g. duchêne, écriture le ce qui aide à pénétrer le ce qui fait tableau : ce la cité de la musique le temps passe si vite, les avenues de ce pays je ne peins pas avec quoi, " je suis un écorché vif. je déambule et suis gardien de phare à vie, au dans la caverne primordiale madame porte à dernier vers aoi il en est des noms comme du quand vous serez tout       nuage exode, 16, 1-5 toute     du faucon antoine simon 16   tout est toujours en pour martine temps de pierres je rêve aux gorges "tu sais ce que c’est tant pis pour eux.     &nbs pour maxime godard 1 haute pour alain borer le 26 a supposer quece monde tienne 1- c’est dans tout mon petit univers en mon travail est une À la loupe, il observa l’une des dernières (dans mon ventre pousse une       pass&e les amants se f le feu s’est la pureté de la survie. nul quand c’est le vent qui       sur f toutes mes antoine simon 15  le grand brassage des   dits de tous ces charlatans qui je découvre avant toi dernier vers aoi a propos de quatre oeuvres de       deux les dernières   saint paul trois le proche et le lointain antoine simon 7  née à pour marcel autre essai d’un "si elle est       glouss pas une année sans évoquer pour michèle aueret sept (forces cachées qui         or le géographe sait tout (ô fleur de courge... pour le prochain basilic, (la et nous n’avons rien l’impossible ce va et vient entre en introduction à vos estes proz e vostre avec marc, nous avons il ne s’agit pas de le 2 juillet    de femme liseuse carissimo ulisse,torna a le lent tricotage du paysage la fraîcheur et la pur ceste espee ai dulor e c’est extrêmement ici. les oiseaux y ont fait   pour adèle et laure et pétrarque comme « pouvez-vous À l’occasion de 1 au retour au moment quatrième essai de       apparu troisième essai et       et et si au premier jour il je désire un       &agrav (josué avait lentement dernier vers aoi antoine simon 12 dimanche 18 avril 2010 nous le 19 novembre 2013, à la dernier vers aoi trois tentatives desesperees       la une autre approche de et il parlait ainsi dans la quelques textes grande lune pourpre dont les et que dire de la grâce apaches : pour angelo sa langue se cabre devant le deux mille ans nous       é deuxième essai le macles et roulis photo 3 le ciel de ce pays est tout l’art n’existe s’égarer on  de même que les une il faut dire les   maille 1 :que "moi, esclave" a tendresse du mondesi peu de ma chair n’est vous êtes ce qui importe pour Ç’avait été la de mes deux mains       ce       et tu       longte prenez vos casseroles et       coude    il 7) porte-fenêtre napolì napolì   je n’ai jamais tout à fleur d’eaula danse       les  jésus 1254 : naissance de       au  on peut passer une vie dorothée vint au monde     vers le soir       la les oiseaux s’ouvrent journée de aux barrières des octrois 0 false 21 18 ] heureux l’homme pour anne slacik ecrire est  martin miguel vient présentation du       dans       aujour “le pinceau glisse sur beaucoup de merveilles paroles de chamantu halt sunt li pui e mult halt toi, mésange à deuxième essai dans le patriote du 16 mars nous dirons donc le passé n’est       enfant dernier vers aoi       sabots antoine simon 6 du bibelot au babilencore une       sur       le       crabe- diaphane est le v.- les amicales aventures du madame est la reine des       je   si vous souhaitez 1257 cleimet sa culpe, si able comme capable de donner la bouche pleine de bulles issent de mer, venent as  ce qui importe pour ...et poème pour       sur il y a des objets qui ont la comme un préliminaire la le 15 mai, à marcel alocco a  tu ne renonceras pas. bien sûr, il y eut f dans le sourd chatoiement pas sur coussin d’air mais ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi siglent a fort e nagent e       le troisième essai     chambre j’ai donc les dieux s’effacent cet article est paru la vie humble chez les  hors du corps pas pour julius baltazar 1 le       &agrav deuxième suite       vaches dans l’effilé de     depuis légendes de michel passet li jurz, si turnet a       grappe des voiles de longs cheveux  pour le dernier jour       m̵ la route de la soie, à pied, la terre nous pour andré c’est une sorte de un homme dans la rue se prend il ne sait rien qui ne va la deuxième édition du dans le respect du cahier des la parol

Accueil > Personnalités > Cochard

Cochard

Frédéric Cochard. Né à Nice en 1961. Vit et travaille à Nice.

Pour plus d’informations voir son site personnel

Et dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette