BRIBES EN LIGNE
monde imaginal, dernier vers aoi ce qu’un paysage peut       la i.- avaler l’art par avec marc, nous avons     surgi portrait. 1255 : il avait accepté exode, 16, 1-5 toute       le la danse de       vu les petites fleurs des ki mult est las, il se dort       parfoi       sur autres litanies du saint nom       je       &n la tentation du survol, à la route de la soie, à pied, pour julius baltazar 1 le si grant dol ai que ne mise en ligne 1) notre-dame au mur violet a la fin il ne resta que temps de pierres on peut croire que martine quelques autres j’ai parlé   3   

les  il y a le edmond, sa grande la fraîcheur et la a dix sept ans, je ne savais quatrième essai de le franchissement des encore la couleur, mais cette pour philippe en ceste tere ad estet ja chaque automne les clquez sur marcel alocco a douce est la terre aux yeux …presque vingt ans plus j’ai travaillé en 1958 ben ouvre à napolì napolì (dans mon ventre pousse une le glacis de la mort c’est la peur qui fait       sur li emperere s’est les dessins de martine orsoni torna a sorrento ulisse torna la vie est dans la vie. se nice, le 8 octobre dieu faisait silence, mais accoucher baragouiner  dans le livre, le  de la trajectoire de ce et je vois dans vos       l̵ depuis ce jour, le site mesdames, messieurs, veuillez       aujour  on peut passer une vie non, björg, de soie les draps, de soie (À l’église       en un présentation du  l’écriture n’ayant pas   jn 2,1-12 : pour mon épouse nicole onze sous les cercles antoine simon 28 on préparait  le grand brassage des troisième essai  le livre, avec "pour tes       dans pour le prochain basilic, (la 7) porte-fenêtre et la peur, présente (ma gorge est une       force un jour nous avons la lecture de sainte  hier, 17 « e ! malvais charogne sur le seuilce qui mais jamais on ne v.- les amicales aventures du comme un préliminaire la un titre : il infuse sa       la       apr&eg madame est une af : j’entends archipel shopping, la constellations et clers est li jurz et li tout mon petit univers en   un macles et roulis photo 4       "     oued coulant  “... parler une pour lee       fleur dernier vers aoi se placer sous le signe de la musique est le parfum de je m’étonne toujours de la pour jean gautheronle cosmos  au mois de mars, 1166 art jonction semble enfin du bibelot au babilencore une       é       sur     m2 &nbs « pouvez-vous samuelchapitre 16, versets 1       m&eacu voile de nuità la "tu sais ce que c’est ce qui importe pour aux barrières des octrois       pav&ea       coude pour michèle gazier 1) madame déchirée       sur la mastication des à propos “la ainsi alfred… je rêve aux gorges un soir à paris au       au quand c’est le vent qui   pour le prochain deuxième essai s’égarer on frères et polenta  je signerai mon la liberté de l’être normal 0 21 false fal       ...mai première   j’ai souvent dernier vers aoi   dernier vers s’il     &nbs et  riche de mes (vois-tu, sancho, je suis       la siglent a fort e nagent e pure forme, belle muette,    courant tant pis pour eux. quai des chargeurs de pour yves et pierre poher et même si       sur et que dire de la grâce pur ceste espee ai dulor e mon travail est une entr’els nen at ne pui raphaël dernier vers aoi deuxième approche de si j’étais un le "patriote", ce pays que je dis est deux mille ans nous "ces deux là se pour robert       banlie ce 28 février 2002. pour martin dernier vers aoi       le       le       dans tu le sais bien. luc ne je crie la rue mue douleur       va madame est une torche. elle tous ces charlatans qui iv.- du livre d’artiste pour gilbert à sylvie martin miguel art et décembre 2001.       à le corps encaisse comme il g. duchêne, écriture le "la musique, c’est le le plus insupportable chez ce va et vient entre et voici maintenant quelques histoire de signes . on croit souvent que le but il faut laisser venir madame je suis sauvage et fuyant comme j’ai longtemps saluer d’abord les plus dans le pays dont je vous quand sur vos visages les trois tentatives desesperees       allong sors de mon territoire. fais (ô fleur de courge... dernier vers aoi       les granz fut li colps, li dux en dans le respect du cahier des où l’on revient   est-ce que clere est la noit e la l’illusion d’une au lecteur voici le premier sous la pression des toute une faune timide veille raphaël       en dernier vers aoi       &agrav   on n’est a toi le don des cris qui journée de il s’appelait légendes de michel       neige je suis celle qui trompe pour jacky coville guetteurs jamais si entêtanteeurydice l’heure de la paroles de chamantu     nous la communication est les enseignants : de proche en proche tous     le la vie est ce bruissement l’une des dernières       " mais non, mais non, tu       au l’éclair me dure, antoine simon 13 mougins. décembre abu zayd me déplait. pas recleimet deu mult pour qui veut se faire une nice, le 18 novembre 2004     dans la ruela et si au premier jour il cinquième essai tout "ah ! mon doux pays, cette machine entre mes poussées par les vagues dernier vers aoi       fourr& je ne saurais dire avec assez     ton     sur la tout le problème autre petite voix moisissures mousses lichens i mes doigts se sont ouverts macao grise passet li jurz, si turnet a ainsi fut pétrarque dans       devant le vieux qui et il fallait aller debout  epître aux c’est ici, me f dans le sourd chatoiement pour andré villers 1)       deux j’ai relu daniel biga, mult ben i fierent franceis e la littérature de réponse de michel  le "musée un besoin de couper comme de il y a dans ce pays des voies glaciation entre ce texte se présente carissimo ulisse,torna a       sur a l’aube des apaches,  mise en ligne du texte       deux genre des motsmauvais genre reflets et echosla salle       le dernier vers aoi       sur comme ce mur blanc a supposer quece monde tienne le 19 novembre 2013, à la arbre épanoui au ciel "l’art est-il 5) triptyque marocain mieux valait découper       crabe- il est le jongleur de lui thème principal : nous savons tous, ici, que trois (mon souffle au matin ecrire les couleurs du monde "mais qui lit encore le       apparu       entre    de femme liseuse       pass&e   un vendredi o tendresses ô mes de pa(i)smeisuns en est venuz   l’oeuvre vit son rêve, cauchemar, beaucoup de merveilles "je me tais. pour taire. 1257 cleimet sa culpe, si       six introibo ad altare   encore une dans les écroulements c’est la distance entre je t’enfourche ma béatrice machet vient de l’évidence la fonction, il souffle sur les collines       un         or est-ce parce que, petit, on coupé le sonà antoine simon 22 antoine simon 12 c’est extrêmement       jonath       le       sur le 1-nous sommes dehors. au rayon des surgelés on a cru à libre de lever la tête la mort d’un oiseau. Être tout entier la flamme douze (se fait terre se antoine simon 26 qu’est-ce qui est en       fourr& abstraction voir figuration       assis errer est notre lot, madame,       le   pour adèle et ses mains aussi étaient travail de tissage, dans “dans le dessin ce n’est pas aux choses pour raphaël vue à la villa tamaris aux george(s) (s est la       dans il n’y a pas de plus       o moi cocon moi momie fuseau pour max charvolen 1) f le feu s’est et…  dits de la galerie chave qui carmelo arden quin est une       " certains soirs, quand je     une abeille de je suis occupé ces régine robin, de prime abord, il un nouvel espace est ouvert la langue est intarissable dernier vers aoi " je suis un écorché vif. l’erbe del camp, ki la parol

Accueil > Personnalités > Dubuffet

Dubuffet


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette