BRIBES EN LIGNE
      aux d’un côté « amis rollant, de antoine simon 16 la force du corps, cher bernard       sur aucun hasard si se les plus terribles mouans sartoux. traverse de le corps encaisse comme il   entrons un nouvel espace est ouvert saluer d’abord les plus       pourqu 1 la confusion des dernier vers aoi     un mois sans de pa(i)smeisuns en est venuz       fourr&       au normal 0 21 false fal pour julius baltazar 1 le "tu sais ce que c’est dans le train premier un titre : il infuse sa coupé le sonà pluies et bruines,  le livre, avec face aux bronzes de miodrag lu le choeur des femmes de et il fallait aller debout j’arrivais dans les dernier vers aoi toi, mésange à entr’els nen at ne pui beaucoup de merveilles carissimo ulisse,torna a a la femme au un homme dans la rue se prend buttati ! guarda&nbs deuxième suite je m’étonne toujours de la       assis une fois entré dans la glaciation entre merle noir  pour Être tout entier la flamme       &ccedi dernier vers aoi     au couchant     ton dernier vers aoi la mort, l’ultime port, des voiles de longs cheveux   encore une le passé n’est f tous les feux se sont au matin du       grappe   voici donc la des conserves ! quand il voit s’ouvrir,     tout autour sculpter l’air : de proche en proche tous  l’exposition  pour pierre theunissen la « voici       la       la s’ouvre la       dans et si au premier jour il  référencem       un le galop du poème me démodocos... Ça a bien un  née à raphaël       (       tendresses ô mes envols pour egidio fiorin des mots siglent a fort e nagent e la réserve des bribes       gentil juste un mot pour annoncer carles respunt :  la lancinante quelque chose       " abstraction voir figuration       au "et bien, voilà..." dit bien sûrla       le "moi, esclave" a       m̵       fourmi À l’occasion de pour jacqueline moretti, madame, on ne la voit jamais la mastication des la pureté de la survie. nul certains prétendent sur la toile de renoir, les nice, le 30 juin 2000 bel équilibre et sa la liberté de l’être le travail de bernard patrick joquel vient de       reine on a cru à et nous n’avons rien À perte de vue, la houle des       " j’aime chez pierre a la fin il ne resta que  zones gardées de   en grec, morías (de)lecta lucta     nous sommes     depuis polenta pure forme, belle muette, dire que le livre est une ce poème est tiré du f le feu s’est le geste de l’ancienne, et te voici humanité les petites fleurs des sous la pression des       object max charvolen, martin miguel il n’était qu’un     longtemps sur elle ose à peine le temps passe dans la je suis celle qui trompe pour yves et pierre poher et nouvelles mises en au lecteur voici le premier a christiane       le antoine simon 28   anatomie du m et bribes en ligne a quand c’est le vent qui je suis occupé ces nous viendrons nous masser       sur       l̵ jamais je n’aurais       neige   saint paul trois ma mémoire ne peut me bientôt, aucune amarre ici. les oiseaux y ont fait pour maguy giraud et la brume. nuages madame est une torche. elle si tu es étudiant en le temps passe si vite,  tu ne renonceras pas.       la nous lirons deux extraits de voile de nuità la clers est li jurz et li       voyage deuxième essai le       o écrirecomme on se les textes mis en ligne la fraîcheur et la karles se dort cum hume c’est vrai       dans une errance de la vie est dans la vie. se “dans le dessin       &n josué avait un rythme ils sortent (josué avait       sur le moisissures mousses lichens     quand   l’oeuvre vit son dernier vers aoi dorothée vint au monde "le renard connaît ne faut-il pas vivre comme ce jour-là il lui al matin, quant primes pert “le pinceau glisse sur le 2 juillet       les « e ! malvais j’ai donc seins isabelle boizard 2005 dernier vers aoi madame porte à les doigts d’ombre de neige prenez vos casseroles et sous l’occupation vous deux, c’est joie et (la numérotation des qu’est-ce qui est en de prime abord, il la liberté s’imprime à pas même autre citation"voui antoine simon 24       pour   que signifie i mes doigts se sont ouverts       dans le "patriote", au labyrinthe des pleursils       embarq       d&eacu les enseignants : un temps hors du       au douze (se fait terre se       nuage     cet arbre que vertige. une distance       vaches tu le saiset je le vois clquez sur le 19 novembre 2013, à la nous savons tous, ici, que aux barrières des octrois la vie est ce bruissement f les marques de la mort sur s’égarer on  mise en ligne du texte pour robert       " avez-vous vu on préparait cinquième citationne       " maintenant il connaît le mult est vassal carles de de soie les draps, de soie       un       et pour andrée "nice, nouvel éloge de la (À l’église nu(e), comme son nom pour jean gautheronle cosmos       &n       qui       apparu juste un quai des chargeurs de le coquillage contre le lourd travail des meules est-ce parce que, petit, on abu zayd me déplait. pas temps de bitume en fusion sur  hier, 17 dans la caverne primordiale deuxième essai macles et roulis photo 1       la       sabots c’est la distance entre dernier vers aoi les cuivres de la symphonie dernier vers aoi pour martin deux ajouts ces derniers mon travail est une       b&acir  pour le dernier jour immense est le théâtre et six de l’espace urbain, a l’aube des apaches, antoine simon 13 paroles de chamantu rien n’est    seule au       le antoine simon 30 c’est une sorte de la vie humble chez les sa langue se cabre devant le dernier vers aoi   (en regardant un dessin de edmond, sa grande quel étonnant je découvre avant toi       pav&ea fragilité humaine. le 23 février 1988, il     chant de       & pour le prochain basilic, (la deux mille ans nous ecrire les couleurs du monde quand les eaux et les terres j’ai en réserve   pour le prochain       juin pour ma genre des motsmauvais genre les routes de ce pays sont chaises, tables, verres, comment entrer dans une tendresse du mondesi peu de       &agrav       droite dans le respect du cahier des etudiant à l’erbe del camp, ki spectacle de josué dit assise par accroc au bord de chaque jour est un appel, une rita est trois fois humble. et…  dits de ce de l’autre  pour jean le voici des œuvres qui, le    il antoine simon 3 antoine simon 31 madame aux rumeurs la prédication faite la communication est antoine simon 23  ce mois ci : sub  au travers de toi je clere est la noit e la       quand     les provisions c’est seulement au dans le patriote du 16 mars       pass&e pierre ciel des quatre archanges que pour max charvolen 1) du bibelot au babilencore une   (à       la la chaude caresse de       grimpa l’évidence       coude samuelchapitre 16, versets 1 depuis ce jour, le site       un  l’écriture antoine simon 27 pas de pluie pour venir carissimo ulisse,torna a troisième essai       longte       dans   dits de hans freibach : i en voyant la masse aux 7) porte-fenêtre halt sunt li pui e mult halt marché ou souk ou les étourneaux !   jn 2,1-12 :       montag   si vous souhaitez outre la poursuite de la mise 13) polynésie j’ai perdu mon dieu faisait silence, mais c’est extrêmement  la toile couvre les l’impossible iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi avec marc, nous avons il souffle sur les collines reprise du site avec la       pav&ea chercher une sorte de la parol

Accueil > Personnalités > Duchêne

Duchêne

Né en 1944. Vit et travaille à Lille. Cofondateur du groupe Textruction.

Dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette