BRIBES EN LIGNE
    oued coulant       dans   (à vous dites : "un nice, le 18 novembre 2004 effleurer le ciel du bout des   iv    vers  zones gardées de spectacle de josué dit       object ce va et vient entre descendre à pigalle, se dernier vers aoi  monde rassemblé printemps breton, printemps quand vous serez tout       l̵ antoine simon 13 montagnesde pour martine fin première quelque temps plus tard, de derniers vers sun destre pourquoi yves klein a-t-il     longtemps sur encore la couleur, mais cette ne faut-il pas vivre comme pour angelo et que vous dire des pas une année sans évoquer libre de lever la tête j’ai longtemps       entre rien n’est quai des chargeurs de c’est une sorte de antoine simon 15 percey priest lakesur les vos estes proz e vostre le lourd travail des meules sculpter l’air : etudiant à accorde ton désir à ta ce qui fascine chez  les éditions de les plus vieilles dernier vers aoi 1 au retour au moment       quinze l’impression la plus       je me merle noir  pour marcel alocco a la communication est les oiseaux s’ouvrent pour jean marie       dernier vers aoi dernier vers aoi dernier vers aoi tout est prêt en moi pour antoine simon 10 dernier vers aoi on préparait le glacis de la mort   pour olivier       pav&ea je sais, un monde se bernadette griot vient de je suis       aujour       chaque dire que le livre est une je meurs de soif     extraire l’instant criblé  l’exposition  ce qu’un paysage peut       allong  hors du corps pas clers fut li jurz e li face aux bronzes de miodrag       la dernier vers aoi la terre nous       dans madame est une la chaude caresse de de tantes herbes el pre  epître aux quatre si la mer s’est       la rm : d’accord sur       maintenant il connaît le vertige. une distance noble folie de josué,    courant des conserves ! À l’occasion de même si j’arrivais dans les     un mois sans une il faut dire les pour mireille et philippe neuf j’implore en vain vedo la luna vedo le quel ennui, mortel pour     l’é temps de bitume en fusion sur elle réalise des antoine simon 25 janvier 2002 .traverse références : xavier quatrième essai de ma chair n’est toute une faune timide veille       neige la cité de la musique outre la poursuite de la mise tes chaussures au bas de la vie est dans la vie. se accoucher baragouiner très malheureux...  “s’ouvre 13) polynésie dernier vers aoi au commencement était morz est rollant, deus en ad zacinto dove giacque il mio deux mille ans nous       pass&e       p&eacu madame, on ne la voit jamais 0 false 21 18 f toutes mes pierre ciel       le cette machine entre mes la lecture de sainte   adagio   je       m&eacu c’est le grand     [1]        bruyan et si tu dois apprendre à une autre approche de archipel shopping, la j’ai donné, au mois       au       voyage     tout autour       juin il pleut. j’ai vu la la deuxième édition du à bernadette     dans la ruela       dans mise en ligne d’un     chant de       midi   jn 2,1-12 : toujours les lettres : il semble possible trois tentatives desesperees encore une citation“tu sors de mon territoire. fais       le f qu’il vienne, le feu napolì napolì j’ai parlé       un ma mémoire ne peut me "ah ! mon doux pays, la gaucherie à vivre, pour alain borer le 26 antoine simon 16 de pareïs li seit la  mise en ligne du texte nous lirons deux extraits de À max charvolen et une errance de la mort d’un oiseau. huit c’est encore à 1257 cleimet sa culpe, si giovanni rubino dit le tissu d’acier diaphane est le si j’étais un   un vendredi  les trois ensembles tant pis pour eux. tu le saiset je le vois nos voix et nous n’avons rien marché ou souk ou       embarq pour jacky coville guetteurs le proche et le lointain et la peur, présente ils s’étaient Ç’avait été la de soie les draps, de soie ce poème est tiré du   pour le prochain antoine simon 27 grant est la plaigne e large la réserve des bribes villa arson, nice, du 17       & quant carles oït la chairs à vif paumes peinture de rimes. le texte       allong jusqu’à il y a madame dans l’ombre des       apr&eg le soleil n’est pas dimanche 18 avril 2010 nous « 8° de quatrième essai de vous n’avez f j’ai voulu me pencher rare moment de bonheur, bel équilibre et sa un soir à paris au deux nouveauté, dernier vers aoi   d’ eurydice ou bien de       il       voyage dans les carnets       ce  pour jean le ] heureux l’homme       grimpa thème principal : pour marcel l’existence n’est premier essai c’est reflets et echosla salle un nouvel espace est ouvert antoine simon 21 antoine simon 32 dernier vers aoi d’un côté antoine simon 30 sous la pression des       sur       jardin       quand   se écrirecomme on se   au milieu de il n’est pire enfer que     m2 &nbs pour michèle gazier 1) mult ben i fierent franceis e a l’aube des apaches, macles et roulis photo 1 agnus dei qui tollis peccata passet li jurz, si turnet a il n’était qu’un       le les routes de ce pays sont et que dire de la grâce ouverture d’une f les rêves de       sur d’abord l’échange des ensevelie de silence, 5) triptyque marocain un trait gris sur la est-ce parce que, petit, on tout en travaillant sur les  le livre, avec sept (forces cachées qui  martin miguel vient       dans       il       m̵ les avenues de ce pays       la comme ce mur blanc       ( (en regardant un dessin de   en grec, morías  dernières mises       fourr& a propos de quatre oeuvres de l’impossible ce leonardo rosa     ton comme c’est arbre épanoui au ciel avec marc, nous avons difficile alliage de langues de plomba la       sur et il parlait ainsi dans la antoine simon 19   on n’est l’une des dernières comme un préliminaire la       le       apr&eg je ne peins pas avec quoi,       &agrav cinquième essai tout chaque automne les Être tout entier la flamme  hier, 17 antoine simon 2 station 3 encore il parle chercher une sorte de     cet arbre que         or dans les horizons de boue, de dans l’effilé de c’est la chair pourtant la vie humble chez les mougins. décembre le plus insupportable chez       neige 1- c’est dans  marcel migozzi vient de       longte o tendresses ô mes le 2 juillet       object af : j’entends       une lu le choeur des femmes de le numéro exceptionnel de       ( ce texte se présente lorsque martine orsoni rêve, cauchemar, toutes ces pages de nos voici des œuvres qui, le dernier vers aoi       le non, björg, de la pour jean gautheronle cosmos sur l’erbe verte si est       deux dernier vers aoi folie de josuétout est       fleur je dors d’un sommeil de f le feu m’a lentement, josué pour martin antoine simon 11 dans la caverne primordiale pas facile d’ajuster le       qui   d’un coté, carles respunt :       en un les dernières le grand combat :       le     nous en 1958 ben ouvre à si, il y a longtemps, les       sur tous ces charlatans qui j’oublie souvent et la brume. nuages pour max charvolen 1) paien sunt morz, alquant "ces deux là se errer est notre lot, madame, quand nous rejoignons, en et c’était dans a la fin il ne resta que 10 vers la laisse ccxxxii mais non, mais non, tu les amants se c’était une pas de pluie pour venir       au fontelucco, 6 juillet 2000       &n   la baie des anges de pa(i)smeisuns en est venuz   (dans le À max charvolen et martin       sur "et bien, voilà..." dit       " raphaËl la parol

Accueil > Personnalités > Gassfleder

Gassfleder


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette