BRIBES EN LIGNE
la danse de       fourr&       baie raphaËl     tout autour antoine simon 13 dernier vers aoi pour jean marie d’ eurydice ou bien de n’ayant pas     [1]  deuxième essai       le       la       b&acir antoine simon 31 histoire de signes . carles li reis en ad prise sa certains soirs, quand je    regardant    7 artistes et 1 l’art n’existe la main saisit  dans toutes les rues antoine simon 15   marcel     ton       au et tout avait madame est une     sur la  “comment       sur sequence 6   le …presque vingt ans plus   tout est toujours en si elle est belle ? je ajout de fichiers sons dans       ce   au milieu de a la fin il ne resta que le soleil n’est pas       longte       dans le poiseau de parisi mon       au la littérature de troisième essai le geste de l’ancienne, thème principal : bernadette griot vient de       fleur dernier vers aoi f toutes mes       &agrav frères et le coeur du dieu faisait silence, mais giovanni rubino dit toujours les lettres : la liberté de l’être cinquième essai tout ma mémoire ne peut me bernard dejonghe... depuis       sur villa arson, nice, du 17 clers fut li jurz e li le recueil de textes archipel shopping, la       fourr&   que signifie       le       au seins isabelle boizard 2005 noble folie de josué,  marcel migozzi vient de pour ma mes pensées restent que reste-t-il de la       sur i en voyant la masse aux quelque temps plus tard, de dernier vers aoi je t’enlace gargouille quand les eaux et les terres  epître aux mais non, mais non, tu je serai toujours attentif à samuelchapitre 16, versets 1 et la peur, présente si grant dol ai que ne jamais si entêtanteeurydice j’ai parlé les dernières attelage ii est une œuvre ses mains aussi étaient l’instant criblé dernier vers doel i avrat, le 26 août 1887, depuis traquer neuf j’implore en vain       le ( ce texte a dernier vers aoi       un antoine simon 6 voici l’une de nos plus     surgi quel étonnant quelques textes constellations et vos estes proz e vostre   maille 1 :que merle noir  pour ...et la mémoire rêve « 8° de je ne sais pas si ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi "si elle est et il parlait ainsi dans la de prime abord, il g. duchêne, écriture le il y a des objets qui ont la antoine simon 26       maquis en ceste tere ad estet ja       force  la toile couvre les   pour théa et ses       avant pour raphaël a toi le don des cris qui accoucher baragouiner c’est le grand i mes doigts se sont ouverts       sur première rupture : le avant dernier vers aoi       retour al matin, quant primes pert dernier vers aoi pour lee     longtemps sur  les œuvres de preambule – ut pictura  née à       ce il existe au moins deux viallat © le château de    au balcon nu(e), comme son nom       st dessiner les choses banales       &n  le grand brassage des     son douce est la terre aux yeux dernier vers aoi quand c’est le vent qui siglent a fort e nagent e nous lirons deux extraits de       pav&ea torna a sorrento ulisse torna carcassonne, le 06  “la signification lancinant ô lancinant pour daniel farioli poussant laure et pétrarque comme exacerbé d’air dire que le livre est une il semble possible la bouche pleine de bulles       coude attention beau       en trois tentatives desesperees le pendu   un et ces  au travers de toi je Être tout entier la flamme au labyrinthe des pleursils la cité de la musique f qu’il vienne, le feu 1 au retour au moment d’un côté sous la pression des je me souviens de il était question non avec marc, nous avons  référencem clquez sur cliquetis obscène des   d’un coté, l’impossible depuis le 20 juillet, bribes il n’est pire enfer que       au la nuit dernier vers aoi les petites fleurs des cet article est paru dans le il tente de déchiffrer,       reine approche d’une 1. il se trouve que je suis dans le respect du cahier des et c’était dans pour mon épouse nicole  “... parler une c’est seulement au     faisant la peinture de rimes. le texte la poésie, à la tout en travaillant sur les       le un homme dans la rue se prend six de l’espace urbain, l’existence n’est mouans sartoux. traverse de heureuse ruine, pensait si c’est ça, dans ma gorge  “ne pas       gentil     à les premières deuxième rupture : le percey priest lakesur les dans le monde de cette là, c’est le sable et ouverture de l’espace cet univers sans  il y a le       sur ouverture d’une je reviens sur des envoi du bulletin de bribes une fois entré dans la       sabots (en regardant un dessin de     nous   (à dernier vers aoi très malheureux... comme c’est vous êtes dans l’innocence des dernier vers aoi   un tunnel sans fin et, à de tantes herbes el pre       la le travail de miguel, de 1968 dernier vers aoi il ne sait rien qui ne va       montag       apr&eg able comme capable de donner         or rafale n° 6 just do c’est la peur qui fait       la la gaucherie à vivre, premier essai c’est et si tu dois apprendre à       dans       jonath janvier 2002 .traverse "ah ! mon doux pays, "je me tais. pour taire. reprise du site avec la       pass&e lorsque martine orsoni   si vous souhaitez le nécessaire non "pour tes     rien le ciel de ce pays est tout ki mult est las, il se dort       parfoi et  riche de mes josué avait un rythme ainsi fut pétrarque dans j’ai perdu mon vedo la luna vedo le antoine simon 12     pluie du exode, 16, 1-5 toute troisième essai et  tu vois im font chier dans le train premier quelque chose l’illusion d’une pour maguy giraud et hans freibach : le 28 novembre, mise en ligne miguel a osé habiter abu zayd me déplait. pas la terre nous dans les hautes herbes poème pour 0 false 21 18       mouett rafale le tissu d’acier       " bribes dans le nid de juste un saluer d’abord les plus rafale n° 9 un     extraire dans le pays dont je vous un nouvel espace est ouvert j’ai donc réponse de michel   3   

les les durand : une       jardin        tous ces chardonnerets au rayon des surgelés (de)lecta lucta   est-ce parce que, petit, on "et bien, voilà..." dit pour nicolas lavarenne ma l’impression la plus toi, mésange à tes chaussures au bas de du bibelot au babilencore une       p&eacu pour martine       pourqu je n’hésiterai       ( af : j’entends   la baie des anges l’ami michel       nuage dentelle : il avait si j’étais un       la l’une des dernières ils s’étaient antoine simon 2 il s’appelait tous feux éteints. des à cri et à marie-hélène bien sûrla le lourd travail des meules   anatomie du m et ço dist li reis :       grappe       aujour paysage de ta tombe  et       entre madame, c’est notre le numéro exceptionnel de  dans le livre, le       sur le       crabe- antoine simon 23 pas sur coussin d’air mais       rampan abstraction voir figuration mille fardeaux, mille ils sortent onze sous les cercles des conserves !       assis       vaches     hélas, le glacis de la mort vous deux, c’est joie et mult ben i fierent franceis e       l̵       chaque     chant de fontelucco, 6 juillet 2000 et que dire de la grâce nouvelles mises en pour andré villers 1) passet li jurz, si turnet a 1257 cleimet sa culpe, si antoine simon 20 travail de tissage, dans antoine simon 22 prenez vos casseroles et       &n       tourne a propos de quatre oeuvres de écoute, josué,       la le désir de faire avec   voici donc la la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS
<- CXXV | CXXVII ->
CXXVI

Clefs : citations , langue

à propos
“La définition maintenant classique de la communication comme “échange verbal entre un sujet parlant qui produit un énoncé, et un interlocuteur dont il sollicite écoute et réponse implicite ou explicite (selon le type d’énoncé)” d’une part est, et se reconnaît, définition subjective, d’autre part se fonde sur la tautologie qui revient à dire : “on appelle situation de communication une situation dans laquelle deux individus communiquent”. On ne saurait dès lors espérer, à partir d’une telle définition, qu’un développement tautologique : reconnaissant, dans le fait que deux individus peuvent communiquer, l’existence et le fondement de la communication, on se borne à en reconnaître -à en décrire moins qu’à en définir- les éléments : code, contact, contexte, message et deux interlocuteurs. Dès lors, il est licite de faire peser les doutes les plus grands sur toute une série de conséquences. Se trouve, par exemple, soumise à caution la série des fonctions du langage simplement définie par la centration plus ou moins nette sur l’un ou l’autre des éléments ci-dessus énumérés, l’importance ou le statut qu’on leur accorde dans les diverses formes que peut prendre un acte de communication, défini trop nettement, ou trop exclusivement, comme un acte intersubjectif.
Définir la communication reviendrait plutôt à rechercher ce qui rend justement possible ce type de contact particulier entre les individus d’une espèce bien particulière la fonction que remplit ce contact dans le tissu des relations entre les individus, ou les groupes d’individus, de cette espèce, et appeler alors “communication” tout contact qui remplit cette fonction, naît des mêmes nécessités, implique et développe les mêmes possibilités.
La communication n’est pas l’une des activités possibles de nos formations sociales, elle est ce par quoi nos formations sociales sont possibles ; elle est ce qui
permet l’appropriation des objets de la formation par chacun de ses individus ; ce par quoi se réalisent, s’objectivent, les rapports sociaux, ce par quoi, immanquablement, passe leur transformation.”

AOI
©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette